POPULARITÉ
8

G7 à Metz : Une charte c’est bien, la mise en actions c’est mieux !

Éditer
Publié dans
le 06.05.19
G7_image

A l’occasion du G7 Environnement, qui se déroulait à Metz les 5 et 6 mai 2019, la France, l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, l’Italie, le Japon, l’Union européenne, constituant l’ensemble des pays du G7, ainsi que le Chili, les îles Fidji, le Gabon, le Mexique, le Niger et la Norvège, en présence de l’Egypte, ont adopté aujourd’hui la « Charte de Metz sur la biodiversité ».
Les pays signataires s’engagent ainsi à lutter contre l’érosion de la biodiversité au travers d’actions concrètes.

Le constat alarmant dressé ce jour par l’IPBES (l’équivalent du GIEC pour la biodiversité) et les scénarios possibles pour stopper la perte de la biodiversité auraient été entendus et pris en considération lors de la rencontre G7 environnement réuni à Metz aujourd’hui.

Longtemps ignorée par les pays du G7 environnement concentrés sur les questions climatiques, Humanité et Biodiversité se réjouit que la biodiversité se soit enfin invitée dans les discussions des sept pays réputés être les plus grandes puissances du monde détenant les 2/3 de la richesse nette mondiale (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.

Cette Charte pour la Biodiversité, sans engagement chiffré ni daté, ne nous offre pas plus de gage de mise en actions des Etats signataires. Que de temps perdu depuis 2010 et le Sommet de Nagoya à l’issu duquel les Etats parties à la Convention Mondiale pour la biodiversité (CDB) s’étaient déjà engagés à lutter contre l’érosion de la biodiversité au travers de 20 objectifs (objectifs d’Aïchi) dont l’IPBES souligne dans son rapport, que 9 plus tard à peine 4 objectifs (9, 11, 16 et 17) sur 20 pouvaient être considérés « en progrès ».

Il y a tout de même lieu de souligner que les Etats-Unis sont signataires de cette charte alors même qu’ils ne sont pas « partie » à la CDB.

Humanité et Biodiversité appelle à ce que cette déclaration d’intention, « la charte de Metz », soit suivie sans attendre de mesures et actions concrètes en faveur de la préservation et la reconquête de la biodiversité. A commencer par une réforme profonde de la Politique Agricole Commune et de la fiscalité dans le cadre du prochain projet de loi de finances, de la lutte contre l’artificialisation des sols et de l’abandon des projets les plus destructeurs de la biodiversité.

Joint le communiqué du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Commentaires

0
2019-05-06 23:14:10 +0200

Nous tenons mordicus à l'éternité... Pourtant, en tant qu'individu, nous avons un début et une fin... Ainsi, en tant qu'espèce, c'est probablement la même chose, nous sommes ici pour un temps donné, en tant qu'incarnation d'une information contenue dans l'ADN de l'Univers, obéissant au Logos donc à une Raison qui nous est inaccessible... Hors de l'entendement humain. Alors de passage sans doute pour accomplir des actes à une époque donnée, inscrits dans la nature des choses. Peut-être sommes nous le but ultime de la création (divine ?), mais peut-être qu'une étape. Ainsi, nous avons choisi un mode de vie avec un impact direct ou indirect sur la vie terrestre. Peut-être est-ce là, une extinction massive dans laquelle nous connaîtrons notre disparition, ou bien, autre éventualité, notre technologie nous sauvera et rééquilibrera les choses, ou bien quitterons nous (les plus aptes et les plus fortunés) la planète pour une Odyssée stellaire... Si nous avons le temps de mettre au point ce qui est indispensable à cette fin... Quant à la Terre, d'ici un ou deux millions d'années, elle aura recréé une nouvelle biodiversité, un nouvel ordre, une nouvelle manière de matérialiser le vivant... Avec d'autres espèces plus intelligentes ou pas. Pourquoi se faire peur sans arrêt, et sans réelle volonté de changer notre mode de vie ?... Soit nous changeons notre modèle pour retrouver une harmonie avec le reste du vivant, sans tourner autour du pot, soit pas, mais à quoi bon avoir peur de mourir, de disparaître, nous plaindre sans cesse ? C'est agaçant, limite puéril. C'est dans l'ordre des choses, et la Terre continuera de tourner tant que le soleil le permettra, soit environ 5 milliards d'années... De quoi connaître un certain nombre de cycles : Créations - Extinctions... Créations... Puis un jour, un big Freeze ou un Big Crunch ? ou autre chose... Alors soyons ZEN et assumons nos choix :-) - Essayez donc de supprimer le Nutella des rayons pour voir ! Les voitures !... Toujours plus massives, polluantes et moches... Les nouveaux smartphones tous les 6 mois... On touchera vite aux limites de l'écologie :-)

0

2
2019-05-06 23:27:11 +0200

Point positif de ces sommets : les gens se parlent. C'est peut-être le début de quelque chose de plus grand ?

2

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779957
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314552
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129734
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223726
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43894
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275302

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy