POPULARITÉ
259

Grand Débat National - Face à l'Urgence sociale, écologique et démocratique : Le compte n'y est pas!

Éditer
Publié dans
le 02.05.19
Cp_2_mai

Le 4 mars dernier, 19 organisations environnementales, de solidarité et d’éducation, mutuelles et syndicats, dont fait partie Humanité et Biodiversité, apportaient dans le cadre du Grand Débat National, une contribution commune de 66 propositions pour un "pacte du pouvoir vivre".

Nos 19 organisations ont suivi avec attention le discours du président de la République exprimé lors de la conférence de presse du jeudi 25 avril.
Après des mois de mobilisation autour de la justice sociale et fiscale, de manifestations pour le climat et après deux mois de consultation dans le cadre du Grand débat national, le rendez-vous était très attendu. Il devait dire les conclusions retenues par le président de la République et marquer le début d’une nouvelle étape du quinquennat.

Or, force est de constater que le compte n’y est pas sur de nombreux sujets essentiels, à commencer par l’absence de mesures concrètes permettant d’accélérer la transition écologique et solidaire. Que l’on pense à la rénovation démultipliée des logements passoires énergétiques, à la mise à contribution des activités polluantes comme le transport aérien, au financement des services de proximité, aux enjeux de santé-alimentation ou d’accès aux soins, les sujets cruciaux et fédérateurs sont pourtant sur la table !

De la même manière, notre déception fut profonde lorsqu’au terme de la conférence de presse, nous avons dû faire le constat que les millions de Français les plus pauvres, éloignés du travail ou qui ne payent pas l’impôt sur le revenu ont été mis à l’écart de l’action prioritaire du président de la République et de son gouvernement. Et ce quelques mois seulement après l’annonce de la stratégie de lutte contre la pauvreté lors de laquelle Emmanuel Macron avait pourtant affiché l’ambition d’éradiquer la grande pauvreté.

À cela s’ajoute l’absence de mesures visant à une plus grande distribution des richesses au sein de notre pays via une fiscalité plus juste. Enfin, il demeure le flou entretenu sur de nombreuses mesures sociales, budgétaires, ou sur l’accueil des migrants… qui devront être clarifiées de manière satisfaisante.

Cette absence de mesures concrètes pour préparer l’avenir, préserver la biodiversité, offrir un horizon à celles et ceux qui n’en ont plus, sont autant de carences qui affaiblissent un discours qui, par ailleurs, apporte des premières réponses à de réels besoins ou rectifie utilement le tir des premières décisions du quinquennat. L’impulsion donnée aux Maisons des services au public est décisive pourvu qu’elle soit accompagnée d’une ambition budgétaire adéquate, tout comme la volonté exprimée de mieux accompagner le grand âge et la perte d’autonomie. L’effort en faveur des petites pensions permettra de tourner une page à condition de s’inscrire dans une ambition plus large du pouvoir de vivre des retraités.

Par ailleurs, ces premières annonces renvoient nombre de décisions au futur, sur des thèmes essentiels tels que la transition écologique, le travail ou encore la décentralisation. À ce titre, nous avons entendu l’appel à renouer le débat avec la société civile, et la volonté affichée de s’engager dans une gouvernance plus partagée. Le juge de paix ne sera donc pas un discours présidentiel mais bien le processus qui s’enclenchera ensuite si l’exécutif accepte le principe de la co-construction.

Ainsi, si les objectifs sont affichés et si les règles du jeu sont claires et transparentes, nos 19 organisations prendront leur part à tout processus de concertation dans lesquels elles sont parties prenantes. Outre le débouché parlementaire ou référendaire, il faut partager une méthodologie, un travail de diagnostic environnemental et social précis. Faire évoluer nos institutions, améliorer la représentativité des instances dans lesquelles s’exercent la démocratie et intégrer des citoyens tirés au sort dans notre fonctionnement démocratique ne se conçoit qu’au service d’un projet d’élaboration collective.

Nos organisations continueront à avancer ensemble pour que nos 66 propositions puissent trouver une réponse lors des prochaines semaines et prochains mois. Notre mobilisation se multiplie sur les territoires, auprès des pouvoirs publics et des décideurs. Et dans les prochains mois, elle prendra la forme d’un observatoirede la transformation écologique et sociale, un observatoire du pouvoir de vivre, pour maintenir dans la durée le souffle des mobilisations sociales et climatiques qui traversent notre pays.

http://www.humanite-biodiversite.fr/article-asso/grand-debat-national-l-urgence-d-un-pacte-social-et-ecologique

Commentaires

0
2019-05-03 15:48:59 +0200

j'attends et nous attendons beaucoup de vous FORCE 19 nouvelle entité faite d'humanité et de biodiversité avec laquelle on pourra compter pour , souhait-on le, un avenir au dessein réaliste et bien meilleur . Ce n'est pas gagné et j'ose ici exprimer un doute ..pourquoi ; situation perso ..ma maman 89 a

0

0
2019-05-03 16:05:21 +0200

je reprends situation perso.. maman 89 ans 1096 euros par mois pension réversion , avec la tranche impôts supprimée, alors qu'elle était à zéro CSG se trouve amputée de 47 euros / mois soit 564 euros l'an ENORMEMISSIME parce que soumise au tau de 3,8% CSG + 0,5 RDS soit 4,3 % de sa maigre retraite.. ( elle a connu les privations de la grande guerre , élevé 5 enfants , je n'ai pas honte de dire ici ce que j'écris ..c'est purement scandaleux , irréfléchi .Ils contribuent à la paupérisation du pays qu'ils malmènent sans en mesurer les conséquences. Impossible de faire admettre cela à quiconque et si l' "on" veut bien vous écouter . les régles sont écrites " qu'ils" vous disent et doivent être appliquées...Amen.. Alors participer OUI être pillé NON . Alors imaginons les grands sujets du moment ..les petits pas terminés !!! de grands coups de poings sur la table de FORCE 19 feraient leurs effets avec vos arguments irréfutables sur l'humanité et la biodiversité..merci

0

1
2019-05-03 17:32:57 +0200

Merci pour cet appel, que je partage entièrement! C'est l'affaire de chacun de s'impliquer à son niveau pour faire face à l'urgence.
Cordialement
Hubert, Paris
Fleuriste France

1

1
2019-05-04 16:05:40 +0200

Bon courage, au regard de l'article il va en falloir, et merci à ces 19 associations réunies :-)

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 766125
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 343079
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131353
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210880
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41225
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283508

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy