POPULARITÉ
31

Le gouvernement s’apprête à autoriser le piégeage de dizaines de milliers d’animaux, dont certaines espèces menacées

Éditer
Renard_roux_(4)

Tous les 3 ans, le Ministère dresse la liste des espèces « nuisibles » désormais appelées « susceptibles d’occasionner des dégâts » ... Cette nuance représente des portes ouvertes à toutes les dérives.

Ces listes varient en fonction des départements et sont basées sur des données fournies par des organismes et institutions dans lesquels les chasseurs sont toujours majoritaires. Sont concernés : la Belette, la Fouine, la Martre, le Putois, le Renard, le Corbeau freux, la Corneille noire, la Pie bavarde, le Geai des chênes et l'Étourneau sansonnet.

EXPRIMEZ-VOUS JUSQU'AU 27 JUIN

Une consultation publique est ouverte dans laquelle nous vous invitons à modifier la liste des mammifères et des oiseaux qui pourront être tirés et piégés dans de terribles conditions : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-ministeriel-pris-pour-l-a1986.html?id_rubrique=2

Vous avez jusqu’au 27 juin pour donner votre avis. Nous vous invitons à remettre en question la liste proposée. En commentaire de cette consultation, vous pouvez exprimer votre opposition et donnez quelques arguments ou bien même un seul en vous inspirant de notre communiqué de presse que nous vous proposons et, surtout, ne faites pas de copier/coller qui ne serait comptabilisé qu’une seule fois.

Le monde cynégétique est inquiet, il bat le rappel pour que cette consultation leur soit favorable.

Nous n’aurons pas d’autre occasion avant 3 ans de leur faire barrage aussi il faut nous MOBILISER et mobiliser tous nos contacts pour répondre à cette consultation et faire cesser, en cette période d’effondrement de la Biodiversité, ces absurdités d’un autre âge.

Retrouvez en pièce jointe le communiqué de presse d'Humanité et Biodiversité et d'autres associations de protection de l'environnement.

Nous avons besoin de chacun d’entre vous, ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire bouger les lignes !

Commentaires

4
2019-06-11 11:39:05 +0200

Nous étions demandeurs de la suppression du qualificatif "nuisible". Voir notre position en 2012:
http://www.humanite-biodive...
.
Bon nombre des espèces citées sont décrites dans une fiche de notre site
Exemples: http://www.humanite-biodive...

4

1
2019-06-11 16:02:54 +0200

Le titre n'est-il pas un peu racoleur ? La réalité n'est-elle pas que le gouvernement "demande un avis sur..." plutôt que "s'apprête à autoriser..." ?
Amitié

1

4
2019-06-11 18:44:34 +0200

On le sait , les consultations publiques sont obligatoires mais rarement écoutées dans leurs résultats...
Cependant, les temps changent, les mentalités changent et si nous arrivons, sur un thème aussi vital , à être largement majoritaire, il faudra bien que le Ministère prenne en compte nos avis...
L'occasion nous est donnée de faire bouger les lignes, ne la manquons pas et MOBILISONS autour de nous...Y compris une catégorie de chasseurs qui n'est pas d'accord avec ce classement d'un autre age !

4

4
2019-06-11 19:25:06 +0200

Une fois de plus les pouvoirs publics font la démonstration (car cette consultation n'est probablement qu'un leurre tellement le projet est absurde) de leur absence de volonté de mettre une œuvre une politique digne de ce nom dès que cela concerne le vivant faune ou flore interdépendantes que ce soit en terme d'écologie ou d'humanité comme ce qui touche au social d'ailleurs.

Donc aucune surprise car tout ce qui devrait faire l'objet de notre plus grande attention est traité de la même manière, nous sommes heureusement dans une démocratie et si les élections est un processus lent il n'en est pas moins que noter meilleure manière d'agir aux côtés des actions associatives et autres expressions possibles et respectueuses des libertés et obligations de chacun.
Alors même si réagir à cette consultation est sûrement un coup d'épée dans l'eau, tous les "bons" moyens sont bons pour se manifester jusqu'à la prochaine occasion de recommencer :)

4

2
2019-06-11 19:29:16 +0200

Rédigé un avis et fait passer l'info autour de moi.

2

1
2019-06-12 20:50:11 +0200

c'est plutôt d'abord une consultation

1

0
2019-06-14 11:09:44 +0200

Je propose que la liste soit limitée à une seule espèce : Homo Sapiens, puisque championne toutes catégories pour occasionner des dégâts ...

0

2
2019-06-16 11:08:40 +0200

j'ai rédigé un avis et fait passer l'info . nous sommes responsables de ce que nous désignons comme des nuisibles. Notre croissance est une fabrique à nuisibles...

2

4
2019-06-17 09:20:01 +0200

Les dégâts causés font oublier les services rendus. Par exemple, les étourneaux sansonnet consomment fruits et graines mais limitent très fortement les populations d'insectes beaucoup plus dommageables en cas de pullulation ( l'étourneau est très insectivore en période d'élevage des jeunes).
Certes les corvidés sont en croissance et engendrent des dommages mais si les populations de rapaces nocturnes ( Moyen Duc notamment ) étaient en meilleure forme, le nombre de corvidés diminuerait et leurs dégâts aussi.
Quand au renard et mustélidés leurs impacts sur les populations de rongeurs est indéniable et pas sans lien avec la santé humaine (maladie de Lyme …).

4

-4
2019-06-18 18:02:00 +0200

Cette consultation ne servira à rien du tout ! La dernière fois, c'était au sujet des oies et les avis des défenseurs de la biodiversité n'ont pas été retenus car jugés trop bien documentés face à ceux débilitants des chasseurs. Donc, je ne vais pas perdre mon temps avec cette mascarade.

-4

-3
2019-06-18 18:04:35 +0200

@pkumquat : nous avons tout désorganisé dans l'écosystème, et ce sont désormais des viandars qui gèrent la situation avec leur neurone symbolique ! On peut se lamenter, se scarifier... ça ne servira juste à rien.

-3

5
2019-06-18 23:25:18 +0200

Je vous suggère, cher Maximus56, de relire la légende du colibri. Il est de notre responsabilité de faire entendre notre voix, fut-elle inaudible aujourd'hui et pour certains. Ne pas la faire entendre, serait laisser le champ libre au fossoyeurs de la biodiversité au nom de funestes divertissements. Je crois au contraire que la multitude de nos sages petites voix deviendra un jour assourdissant. A condition de ne pas baisser les bras.

5

5
2019-06-19 08:59:12 +0200

Pour Maximus56
Politique de la chaise vide... Ne pas participer...Ne pas voter... Bref laisser le champ libre et laisser faire : Ce n'est pas une solution même si nous savons que ces consultations, jusqu'à présent et dans la plupart des cas, ne "servent à rien", il faut y aller et , comme dit notre Président d'Honneur Hubert REEVES, "ETRE DETERMINE"...
A un moment ou à un autre les choses basculent mais pour ça il faut être nombreux à répondre à ces consultations !...
C'est notre seule arme, c'est long, c'est fastidieux, mais ça finira par payer, l'Histoire le prouve .

5

5
2019-06-19 10:10:45 +0200

Je viens de donner mon avis sur le site de la consultation. C'est une petite goutte d'eau ... Mais plus nous serons nombreux et déterminés, davantage l'idée de la biodiversité sera défendue.

5

5
2019-06-19 11:00:59 +0200

Quelques fois les consultations sont victorieuses ( projet montagne d'or annulé en Guyane), alors la seule chose que l'on risque en déposant le commentaire c'est une petite victoire, ça vaut le coup si on a qql minutes à y consacrer (perso c'est déjà fait);

5

2
2019-06-19 14:04:19 +0200

Ne pas s'exprimer /voter sous prétexte que ça ne sert à rien alors que les décideurs ne réagissent que lorsqu'une participation massive les inquiète, c'est pratiquer la prédiction auto-réalisatrice :
On ne vote pas et convainc un max de gens de faire pareil
=> les décideurs n'écoutent pas parce qu’ils pensent n’avoir rien à perdre
=> on répète à ses copains « Vous voyez ça ne sert à rien : on n'est pas entendus. » (au cas où ils seraient tentés de changer de stratégie la fois d’après.)
Bravo pour la logique ;-)

2

4
2019-06-20 07:54:35 +0200

Apicultrice, je suis très attentive à ce que je perçois au quotidien de la Nature. Chaque être vivant a sa place dans cet univers, pour harmoniser l'ensemble. Nuisible, un terme d'un autre âge, venu d'un temps où l'on clouait les chouettes sur les portes de grange et où l'on brûlait vives, les "sorcières" sur la place publique. Notre espèce est en demeure de sauver, de protéger et elle le peut. Alors, de grâce, reconnaissez à chaque être vivant son droit à la vie.

4

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779968
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314605
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129756
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223743
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43899
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275311

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy