POPULARITÉ
161

Le président de H&B au 28e festival d'astronomie

Éditer
Publié dans
le 04.08.18
201808041258-full

Rappelons d'abord que ce festival est à l'initiative d'un de nos Oasiens, Bruno Monflier, de la Ferme des étoiles.

Pour l'inauguration de cette 28e édition, l'accent a été mis sur la biodiversité : essentielle, menacée, elle est désormais mieux connue grâce aux sciences, et grâce à l'espace.
...
Les politiques se sont succédés, lors des discours, pour exprimer l'importance du message du festival, qu'il s'agisse du grand public ou de la jeunesse : un partage de l'intelligence. Raymond Vall a rappelé comment l'idée de l'écologie était intégrée dans le festival fleurantin depuis sa ère édition, où Hubert Reeves invitait déjà à tourner les lunettes d'observation vers le bas.
«Comment garder la planète habitable ? Comment lutter contre l'érosion de la biodiversité ?».

Hubert Reeves, en deux brèves allocutions retransmises sur grand écran, a posé les enjeux. Le vivant, dont l'Homme découvre à peine les fragiles entrelacements qui sous-tendent l'équilibre de sa planète, est en train de disparaître par pans entiers. Des espèces disparaissent, de plus en plus nombreuses.

Bernard Chevassus-au-Louis, le président d'Humanité et Biodiversité, successeur d'Hubert Reeves à ce poste l'a asséné au public :
«Voilà quelques décennies, on ne pouvait pas faire un long trajet sans devoir laver son pare-brise. Aujourd'hui les insectes, à la base de la vie, sont de moins en moins nombreux».

Dans un débat animé par Stéphane Iglesis, de France Inter, il a dépeint la situation et le coût exorbitant pour l'Homme de la dégradation de la biodiversité, aux côtés du météorologue Joël Collado et de plusieurs scientifiques. La science qui peut tout autant détruire, comme lors de la Révolution verte qui vit l'essor des pesticides partout dans le monde, que prévenir. Les satellites traquent les élévations de température, suivent les migrations, les émanations de gaz libérés du permafrost, les canicules, les changements des courants marins…
...

Il n'y a pas de plan B. Mais il y a urgence.

Commentaires

1
2018-08-08 11:53:03 +0200

Cela rejoint l'article du Figaro du 7 août qui entrevoit un emballement à cause de plusieurs facteurs conjugués, il semble désormais difficile de faire ralentir cette diablerie, et il est urgent de prévoir notre adaptation ou accepter de disparaître. Il s'agirait d'un emballement vers un basculement, et nous sommes tous responsables.
Article du Figaro => http://www.lefigaro.fr/scie...
Simulateur de la montée des eaux => http://flood.firetree.net/ (cliquer sur OK)

1

0
2018-08-15 14:55:49 +0200

Il y a 40 ans un agriculteur à la retraite pleurait devant moi en constatant l'état de sa terre après l'avoir cédée à son fils quelques années auparavant : J'avais créé une bonne terre à force d'apport de fumier naturel, regardez ce qu'elle est devenue avec les engrais chimiques et les traitements pesticides, une glaise inodore,sans force, morte.
Il y a 40 ans les médecins ont tiré la sonnette d'alarme concernant l'action létale des pesticides et la recrudescence des tumeurs.
En 1960, les sources en campagne étaient potables, l'air sain ainsi que les céréales,les légumes et les fruits. Ces fruits à profusion par exemple sur les bords de seine ou dans la vallée de l'Argens plus au sud.
La pollution existait, elle était visible, fumées des chauffages au charbon, locomotives, usines, un coup de fil à la mairie permettait de prévenir les abus .La pollution chimique aujourd'hui est invisible et pernicieuse, insidieuse, les pollueurs ne sont pas être repérés et ils en jouent. Ils sont manipulés par les lobbies et par les banques.
La dignité c'est agir dans le respect de la vie, voilà ce qu'on attend de nos institutions tous les jours. La volonté réelle d'agir, faudra-il attendre encore 50 ans ou une catastrophe prévisible?
Ou mène le Léthé, fleuve de l'indifférence, il faut entendre les hurlements des âmes des victimes innocentes et agir chacun à son niveau. le mal de notre époque est dans la sur information , l'inaction et l'hypocrisie. Le jeu de la connectivité par ailleurs conduit au monde virtuel et neutralise l'action dans le réel. C'est une drogue qui ajoutée à l'action neurologique pernicieuse de la pollution chimique (des pesticides entre autre dérivés des armes chimiques de guerre) conduit à un problème de santé psychique grave pour la population.
Hors la société est la synthèse de tous les comportements de chacun de ses membres, çà fait réfléchir, non?

0

0
2018-08-16 13:53:49 +0200

Chacun près de chez soi peut constater une source de pollution qui pourrait être évitée. par le volonté des autorités et l'attribution des budgets, par exemple à FREJUS:
Un lotissement en bordure d'un hôpital régulièrement plongé dans la fumée toxique de fuel émanant d'un générateur de courant. Les habitants sont pris de nausées et de mal de tête dans leur jardin ou leur maison (VMC) certaines personnes partent de chez eux le temps de fonctionnement de ce générateur qui est mis en route mensuellement par principe une fois par mois et lorsque EDF a des problèmes de fourniture d'électricité.
Et bien cette pollution supportée comme une fatalité par les habitants pourrait être diminuée si le tuyau d'évacuation des fumées mesurant actuellement 3mètres environ était raccordé à une haute cheminée d'une vingtaine de mètres. Courrier et mails de sensibilisation ont été faits à la direction de l'hôpital sans succès.Car cette pollution intolérable, c'est bien d'un hôpital qu'elle provient, le comble. Et ce n'est pas la seule pollution émise par cette établissement, pollution sonore des ventilateurs de piscine d'eau froide non équipés de mur d'insonorisation par exemple...évolution du brûleur de déchets et de chauffage émettant un bourdonnement et une vibration passant à travers les murs des maisons même les fenêtres fermées..etc etc...
N'y a t'il personne pour maîtriser ces débordements?

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. ************************************************************************************************************************************* Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. ****...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 742342
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 300614
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 125540
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 216473
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43794
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 269121

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy