POPULARITÉ
2791

Lettre ouverte au Président de la République

Éditer
Publié dans
le 10.02.18
Courbetlhallaliducerf2

Monsieur le Président de la République,

Vous avez récemment évoqué publiquement votre souhait, après une interruption de plus de vingt ans pour la plupart d’entre elles, de reprendre la pratique des chasses présidentielles. Pour justifier une telle décision, vous avez mis en avant votre volonté de faire de ces chasses un symbole du prestige de la France vis-à-vis de vos hôtes de marque.

Permettez-nous cependant de vous proposer une autre voie, qui permettrait de répondre à cette ambition en inaugurant aux yeux du monde une nouvelle approche de la nature et de ses ressources. Nous sommes bien sûr conscients, dans les domaines présidentiels comme dans d’autres massifs forestiers, de l’existence d’activités de chasse de certaines espèces, en particulier les grands ongulés. Cette régulation peut s’avérer utile en l’absence de grands prédateurs et nous n’y sommes pas opposés, dès lors qu’elle s’effectue selon des modalités évitant des souffrances inutiles aux espèces concernées et préservant la biodiversité.

Mais faut-il faire de ces chasses un élément de prestige de notre pays ? La grandeur de la France se mesure-t-elle aujourd’hui à travers un tableau de chasse, surtout lorsque les animaux abattus, issus souvent d’élevages, n’ont guère eu le temps de s’adapter au milieu naturel pour acquérir une chance, même infime, d’échapper aux chasseurs ?

Vous savez en outre qu’aujourd’hui nos concitoyens sont de plus en plus sensibles à la souffrance animale et que tous les scientifiques s’accordent à dire que tant les capacités de souffrance que les états de conscience ne sont nullement le propre de notre espèce. C’est à ce titre que la chasse à courre est remise en cause par une majorité croissante de Françaises et de Français. Un Etat exemplaire peut-il fêter la venue d’un hôte en lui offrant le plaisir ambigu de tuer gratuitement un grand nombre d’êtres vivants ?

C’est pourquoi nous vous proposons une autre option : faire de ces espaces naturels des territoires exemplaires, des oasis de biodiversité, témoins d’une nouvelle alliance avec la nature. Des espaces dans lesquels vous pourriez convier les citoyens de ce territoire, dans la diversité de leurs compétences et de leurs aspirations, à repenser la biodiversité comme support de nouvelles possibilités de développement économique, social et culturel ; des espaces où seraient mis en lumière les enjeux des dérèglements climatiques pour les êtres vivants et les solutions favorisant leur adaptation.

Suite et fin sur le site de Libération qui a publié notre lettre sous les signatures de FNE, FNH, LPO et de notre association Humanité & Biodiversité à l'initiative de ce courrier. (Précision: sur le site du journal le titre de la tribune ne correspond pas au contenu du texte).

Vignette: Gustave Courbet a peint "L'Hallali du Cerf" en 1867.

Commentaires

4
2018-02-10 15:42:34 +0100

Les territoires dont il s'agit sont loin d'être naturels, la naturalité y est quasi absente, ils sont même très anthropisés. Tout y est né de la volonté de l'homme: les boisements comme les zones ouvertes, les mares ... N'empêche que ce sont des trésors de biodiversité.

4

12
2018-02-10 16:03:12 +0100

Et voilà ce qu'écrit à son tour Hubert Reeves:
Monsieur le Président,
.
Votre désir de restaurer la pratique des chasses présidentielles participe sans doute de votre louable volonté de renforcer l’image de la France aux yeux du monde.
.
Comme mes amis de l’association Humanité & Biodiversité, j’admets sans difficulté que la gestion des cheptels d’ongulés dans des parcs clos nécessite des prélèvements et cela se traduit forcément par des actes de chasse de régulation. Faut-il pour cela en faire des moments festifs ? Car il est un domaine dans lequel une évolution est indéniable: les humains prennent de plus en plus en compte le fait que, comme nous, les animaux sont sensibles à la souffrance. Aussi serait-il fort risqué vis-à-vis des opinions publiques de ressusciter des pratiques anciennes et réprouvées, de surcroît vraisemblablement inaptes à séduire nos hôtes étrangers dans ce XXIème siècle qui entraîne tant de ruptures avec les modèles du passé.
.
Mes amis de l’association Humanité & Biodiversité vous proposent une autre voie pour accroître le prestige de notre pays sous votre présidence.
Quelle avancée ce serait de faire de Chambord ou de Rambouillet une vitrine d’avant-garde en matière de gestion de la biodiversité dont la préservation est cruciale pour l’humanité.
Cette alternative serait un symbole positif de plus à votre actif dans la vaste et difficile entreprise que vous assumez de gouverner un pays moderne.

.
Soyez assuré de ma respectueuse considération.
Amicalement
Hubert Reeves

12

1
2018-02-10 19:02:04 +0100

L'avantage, avec le fait que ce soit une lettre ouverte, est que son prestigieux destinataire va certainement gagner du temps lorsqu'il va la mettre au panier. Encore faut-il qu'elle lui parvienne vraiment...
Si le Président en a décidé ainsi, je crois que c'est inutile de revenir derrière. Perte de temps...
La grandeur de la France ? Le siècle des lumières est bien loin, aujourd'hui on se bat pour du Nutella ou des couches en regardant TF1, tout en ayant le droit de vote... Le déficit commercial est abyssal, on a des gens qui dorment dehors... Des endroits où la République n'existe même plus, et y enseigner devient surréaliste et risqué. On n'a aucune véritable politique pour l'accueil des réfugiés... La France est un pays qui baisse l'ISF et en même temps les APL ainsi que les retraites.
Alors oui, la chasse est une véritable distraction, très jouissive, pour l'oligarchie qui a remplacé la monarchie tout en pratiquant la chasse à courre, qui vise à épuiser les animaux avant de les abattre.
Le prestige de la France retrouvé grâce à la chasse à courre, si c'est tout ce qui nous reste... Grandeur et décadence, tristesse dans les cœurs, c'est la théorie du Ruissellement des larmes.

1

1
2018-02-10 22:45:47 +0100

J'aimerais croire que cette lettre ne soit pas lettre morte, mais je crains qu'elle le le soit et le reste ... Il est toujours révélateur de ce que les gens peuvent "mettre" dans des mots comme "prestige" (dans ce cas mais d'autres vont tout aussi bien), et ici c'est très fort, et d'autant regrettable donc.
Je ne crois pas que cette lettre trouve un écho réel et réalisé auprès de notre gouvernement. Nous sommes dans un pays dans lequel nous organisons chaque année, comme une vitrine, un défilé militaire pour notre fête nationale, et si fêter la démocratie, comme la promouvoir pacifiquement est une belle chose, tant qu'un défilé militaire sera une marque de prestige, les chasses à courre sans doute aussi feront long feu ...
Il est regrettable de constater ces reculs trop fréquents dans un monde qui a besoin que nous allions de l'avant.

1

2
2018-02-10 23:48:29 +0100

Des entomologistes utilisent ce verbe qu'ils associent à leurs ballades: Musarder.

Simplement cela, une déambulation paisible où l'observation merveilleuse du vivant domine. Il y a tant de beautés à découvrir en France auprès de monuments où la belle Nature est mêlée dignes d'être présentés à des chefs d'Etat par un chef d'Etat.
Quel exemple et quel espoir alors pour toutes et tous en France et ailleurs!

2

2
2018-02-11 08:59:37 +0100

Il y a une solution à laquelle j'avais pensé qui permettrait à ces personnes désireuses de prouver leur capacité de prédateur de se mesurer entre eux.
C'est de reporter le principe du paint ball sur les grands gibiers. Cela leur permettrait de comparer les couleurs sur un animal en fin de " chasse ".
Bien sûr c'est s'amuser sur le dos des animaux mais là au moins les animaux restent vivants, et ça pourrait redonner confiance aux Français et pourquoi pas donner envie à d'autres sociétés de chasse de faire pareil.

2

5
2018-02-11 11:17:46 +0100

Dire qu'une lettre ouverte ne sert à rien, c'est déjà capituler.
Il faut essayer et encore essayer... Comme dit notre Président d'Honneur Hubert REEVES , "n'être ni optimiste, ni pessimiste, être DETERMINE."
Cette proposition a le mérite d'être collective, novatrice et constructive car elle propose une alternative.
Elle donne à réfléchir, elle participe à l'évolution des mentalités... C'est long, pas spectaculaire mais nous faisons avec nos moyens et notre pugnacité.
C'est la détermination qui est payante pas le renoncement.

5

3
2018-02-11 14:06:28 +0100

Ne pourrait-on pas remplacer les fusils par des appareils photos avec objectif 1000mm à miroir et trépied, et transformer ces chasses en chasse photographique?
Nos hôtes repartiraient avec de sublimes trophées photos.

3

1
2018-02-11 16:49:44 +0100

J'ai voté pour Macron, je suis souvent d'accord avec sa politique, mais là je ne suis plus du tout d'accord...La France un pays de chasse, ça veut dire que la France est restée à l'âge de pierres, que la barbarie y est toujours, qu'elle n'a pas évolué... Pourquoi ne pas organiser quelques guerres entre régions aussi, c'était souvent comme ça avant, pourquoi ne pas faire des pique-nique cannibales pour garder les vieilles traditions?
J'espère que Brigitte va le raisonner.

1

1
2018-02-12 11:55:08 +0100

Comment en tant que Président peut-on à notre époque, décider sans consulter ? Dites-moi il y a bien un ministre "bio" dans ce gouvernement ? Il y a le conseil des ministres où chacun devrait pouvoir s'exprimer ? Il y a également toutes les instances relevant de la biodiversité qui auraient être consultées, signe de démocratie ... Pour l'égocentrisme d'un homme tous doivent se soumettre, payer, se courber ..et ce dans bien d'autre domaines (pollution CO2 EN HAUSSE .. trop de véhicules essence ventes en hausse pour remplacer diesel --particules ou CO2 ?-- etc..) l'action, la prise de décision échappent au peuple ou aux "Personnalités de qualité" obligées d'écrire une lettre pour faire entendre leur désapprobation, indiquer ce qui serait souhaitable ou préférable.
Et ici ce courrier NECESSAIRE démontre tout de même qu'ils ont été sur ce coup ignorés, ce qui est vexant, ce qui ressemble fort à de l'autocratie. Il y a ici deux éléments graves, prise de décision sans consulter, démocratie nulle, et le pouvoir absolu d'un homme qui décide pour tous.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 700682
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 291628
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 119438
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 207986
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43304
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 264268

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy