POPULARITÉ
2286

Loi biodiversité: aller encore plus loin !

Éditer
Publié dans
le 24.03.15
Cd6urzvt1wqwmexk1pxtbdl72ejkfbmt4t8yenimkbwdd7q5lhcqkhwog63n0bxx

Communiqué de presse commun FNE, FNH, LPO, Humanité et Biodiversité,

Les débats en première lecture sur le projet de loi relatif à la biodiversité viennent de s’achever à l’Assemblée.


Bilan de nos associations avant le vote solennel.

L’esprit de la loi respecté

La vision dynamique de la biodiversité portée par le titre I du projet de loi est maintenue avec notamment le renforcement du principe de solidarité écologique, explicitement étendu aux territoires. A noter aussi l’ajout au principe de compensation de l’objectif « pas de perte nette ».

Les deux piliers opérationnels adoptés, mais une agence encore «unijambiste»

L’Agence française pour la biodiversité et la traduction en droit français du protocole de Nagoya, deux marqueurs forts du projet de loi,sont adoptés. Mais l’agence reste amputée de l’ONCFS, ce qui est proprement incohérent et déséquilibre l’agence d’une partie terrestre forte. Nos structures seront d’autant plus vigilantes sur les moyens humains et financiers qui seront affectés à cette dernière dans la prochaine loi de finance.

Des reculs regrettables…

La mesure visant à étendre à l’animal sauvage les sanctions pour sévices dans le code pénal est supprimée, ces blocages sur le caractère sensible de l’animal sauvage vont à l’encontre de l’opinion des Français qui ont eux depuis longtemps compris que si un chien est un animal sensible, un renard l’est aussi…

L’évolution de l’espace de continuités écologiquesvoulue par le Gouvernement vide le dispositif de son contenu. Or cet outil, volontaire, devait permettre de classer et protéger dans les documents d’urbanisme certains espaces contribuant à la trame verte et bleue.Il est en effet temps que le droit de l’urbanisme prenne réellement en compte les écosystèmes.

Nous regrettons aussile maintien du principe de complémentarité entre l’environnement, l’agriculture et la sylviculture, qui reconnaît l’ensemble des activités agricoleset sylvicoles comme positives pour la biodiversité, sans distinction entre les pratiques. Ce manque de nuance ne rend service ni à la biodiversité, ni à l’agriculture et sylviculture.

Mais une résistance aux lobbies à souligner

Il fautsouligner la mise en échec de toutes les autres tentatives d’amoindrissement de la loi, notamment celles portées par le groupe chasse de l’Assemblée. Nous saluons à cet égard le maintien de l’interdiction de la chasse à la glu – non sélective – et de la chasse en période de mise bas pour les mammifères. On peut citer aussi le renforcement d’outils volontaires comme les obligations réelles environnementales dont la publicité foncière est dorénavant prévue.

Quelques nouvelles avancées en séance mais aussi des inquiétudes

Nous nous félicitons du vote de l’interdiction d’ici le 1er janvier 2016 des néonicotinoïdes, molécules très toxiques pour les humains et les pollinisateurs sauvages. Nous accueillons aussi avec satisfaction la confirmation qu’un projet de loi sur le préjudice écologique sera bientôt soumis à discussion et notons qu’une interdiction de la pêche au chalut en eaux profondes a failli être votée..

A contrario, nous regrettons l’absence d’une large concertation préalable avant l’extension, par amendement gouvernemental, des missions des agences de l’eau à la biodiversité terrestre et marine, et le maintien de la notion de réserves d’actifs naturels en matière de compensation qui peut conduire à déstabiliser le dispositif « Eviter, Réduire, Compenser ».

Une loi importante qui doit rapidement être inscrite au Sénat

Au final, la loi s’est globalement peu enrichie lors de son passage au sein de l’hémicycle mais les marqueurs du projet ont été conservés.

Nous attendons donc du Sénat qu’il se saisisse vite du texte, car l’érosion de la biodiversité, elle, n’attend pas. Espérons que les élus et le Gouvernement sauront saisir l’opportunité d’adopter une loi ambitieuse pour la biodiversité, donc pour notre société. Le défi à relever est important : reconquérir la biodiversité dont notre avenir dépend.

Commentaires

0
2015-03-24 19:59:27 +0100

Il sera difficile de revenir en arrière retrouver tout ce qui a été perdu, et qui se perd au quotidien, tout va tellement vite même si on ne veut pas toujours le voir.
Mais tant que la marche n'aura pas été inversée, tant la biodiversité n’ira pas de l'avant, en s'enrichissant de nouvelles vies et de vies retrouvées, au lieu de la regarder reculer, même au lendemain d'une loi favorable, il faut continuer à tirer vers le haut les ambitions politiques pour les amener au niveau de la vie, de toutes les formes de vies interdépendantes.
Donc oui, aller plus loin...

0

2
2015-03-25 09:58:42 +0100

NEWSPRESS a relayé
http://www.newspress.fr/Com...

2

0
2015-03-28 21:08:15 +0100

ALLER PLUS LOIN?

INRA, CEMAGREF, LIFE NATURE, UICN, UNESCO, CREN, CIRAD, GRENELLE, NSA....:
En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air.
Le pastoralisme constitue un exemple de secteur d’investissement au sein duquel le double objectif de développement et de conservation de la biodiversité peut être atteint
Ce faisant l’abandon du pastoralisme constitue une menace pour la biodiversité.
Par exemple, la déprise de ces espaces conduit à une progression des ligneux (arbres ou arbustes) et une fermeture du paysage qui peut être néfaste à la biodiversité végétale ou animale
http://leloupdanslehautdioi...

0

1
2015-03-30 13:15:04 +0200

Évaluer le rôle de préservation de la biodiversité tant sauvage que domestiquée et le rémunérer proportionnellement au résultat sur le territoire concerné devrait être inclus dans la valeur économique des productions … Mais comment mettre en oeuvre et les acteurs le souhaitent-ils?

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 767940
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 343472
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131410
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 211122
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41229
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283741

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy