POPULARITÉ
469

Nos paysages remarquables livrés aux bétonneurs ?

Éditer
Publié dans
le 21.06.19
Pontdugard

Les sites classés français sont protégés depuis 1906 par une loi qui donne au seul Ministère chargé des sites (le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire) le pouvoir d'autoriser de gros travaux. Mais un décret prévoit de transférer ce pouvoir aux préfets de département, pourtant plus exposés aux pressions locales.
Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, la fédération France Nature Environnement (FNE) et plusieurs organisations dont Humanité et Biodiversité condamnent ce projet de décret.

En permettant un contrôle des projets d’aménagement, les sites classés contribuent de façon notable à lutter contre l’artificialisation des sols. Ils participent aussi à la protection et à la reconquête de la biodiversité et notamment à la préservation des habitats et des espèces en zone « Natura 2000 ».

Extraits de la tribune :

  • Qui ne connaît pas le Mont Saint-Michel, le pont du Gard, le massif du Mont-Blanc ou encore les Gorges du Tarn ? Ces monuments naturels et bâtis font partie des 2700 sites français « classés » couvrant aujourd’hui seulement 2% de notre territoire. Les plus prestigieux d’entre eux figurent sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO : lagons de Nouvelle Calédonie, Val de Loire, golfe de Scandola en Corse… La France protège ces espaces remarquables par un « classement » depuis une loi de 1906 : l’objectif est de transmettre ces paysages emblématiques aux générations futures en confiant au ministre chargé des sites le contrôle des travaux qui s’y déroulent.

  • Le Gouvernement souhaite emprunter une tout autre voie : un autre dispositif a été élaboré, transférant l’intégralité de la compétence d’autorisation ministérielle aux préfets de département. C’est une « déconcentration complète » !

  • Les 101 préfets de département ne disposent en effet ni de la stabilité ni de l'expérience ou des moyens nécessaires pour conserver ces joyaux paysagers et sont évidemment beaucoup plus exposés aux pressions locales, politiques ou économiques, tandis que des inégalités de traitement apparaîtront inévitablement entre départements.

Retrouvez la tribune dans sa totalité ci-dessous.

Commentaires

5
2019-06-21 20:37:47 +0200

Totale déconstruction d'un système qui semble pourtant fonctionner ... Dans quel intérêt ? Pour quelles raisons ?
Un début de réponse ... ?
"...raccourcissement minime des délais d’instruction...": ça n'est jamais bon signe

5

0
2019-06-22 00:31:57 +0200

Dommage, la consultation publique est fermée depuis le 20 Juin.

0

2
2019-06-22 17:01:59 +0200

scandaleux bien sûr et tutti quanti .. tous les jours de beaux discours suivis de RIEN espace France en déliquescence ..adieu cohésion..ruine d'un système à bout de souffle ..3 éme millénaire changement de monde bien mal engagé..scénario catastrophe ..non ! réalité journalière pour qui écoute , voit et lit. et ce malgré les efforts de beaucoup à vouloir autrement notre monde . nous sommes toujours dans le profit plus et la croissance à n'importe quel prix élection et réélection en point de mire ... soyons clair n'est-ce pas !!!

2

0
2019-06-24 20:07:10 +0200

Si cela peut créer des emplois, alors ces territoires seront transformés pour développer les régions, et le préfets sont certainement notés sur des résultats dans ce domaine...

0

1
2019-06-25 13:04:04 +0200

un système qui marche bien n'est pas un critère aujourd'hui, le seul critère en vogue est rentabilité. Et la recette adéquate toute simple pour s'en débarrasser :
- dans un premier temps, saboter ce système
-dans le deuxièmement temps mettre à jour son dysfonctionnement
Et l'affaire est dans le sac...
C'est le cas de notre système de santé, du système éducatif, et à présent de la sauvegarde de notre patrimoine...
Nos chefs de l'état sont à la solde de l'audimat et rien d'autre pour moi.
Des bouffons bien maquillés qui oeuvrent à leur enrichissement, vous croyez encore aux élections?

1

1
2019-06-25 13:08:53 +0200

Non mais franchement comment est ce qu'on peut encore avoir foi dans les consultations et autres référendum, ne voyez vous pas que c'est juste de l'intox??!!!

1

0
2019-07-03 11:30:02 +0200

Franck 68
Emploi !? Un mot prononcé par habitude mais réellement vide de sens Travaillé pour qui pourquoi !? Pour s'entasser dans des petits appartements payer ses factures et surconsommer !? Et la vie, la nature, la beauté des choses !? N'est ce pas à les sauvegarder que nous devons nous employer !? Le système emploi consommation détruit tout cela ! Travailler oui mais avec coeur et avec sens !

0

0
2019-07-03 12:50:26 +0200

@Tagriba
Se reconnecter à l'essentiel... ou... disparaître ?

0

0
2019-07-03 20:15:04 +0200

Franck68
Oui je crois que c'est un peu ça l'enjeu ????

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 781981
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 337913
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130624
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 228794
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 276909

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy