POPULARITÉ
269

Pacte du Pouvoir de vivre : une rencontre utile... mais en attente de mesures concrètes

Éditer
Publié dans
le 27.08.19
Reunion_matignon_27-08-19

Ce mardi matin, le Premier ministre accompagné d'Elisabeth Borne (Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire), Agnès Buzyn (Ministre des Solidarités et de la Santé), Agnès Pannier-Runacher (Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances) et Julien Denormandie (Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales) ont reçu 19 organisations ou associations pour aborder les mesures prioritaires du Pacte pour pouvoir vivre.

Dans un contexte de rentrée où de nombreuses sources de mécontentements pourraient converger dans un front du refus, il s’agit donc de mettre en action des mesures concrètes et cela, dans un cadre de réelles négociations.
Si l’on a observé une réelle écoute, les résultats précis sont attendus, notamment dans la prochaine Loi de finances. Cette dernière n’étant pas bouclée, en attente du séminaire gouvernemental de rentrée prévu le 4 septembre.

A ce stade, on retiendra l’accord du gouvernement pour évaluer les politiques publiques au regard de leurs impacts sur les 10% des ménages les plus pauvres. Cet axe est majeur pour construire une transition écologique solidaire qui, ainsi, intègre une plus grande justice sociale.

Un autre point débattu concerne la fiscalité environnementale, dont on doit regretter à ce stade son centrage majeur, voire unique, sur le climat.
Le Premier ministre rejette toute relance de la taxe carbone, dans l’attente de la convention citoyenne dont les premiers résultats n’émergeront qu’en janvier 2020.

Un dernier point à soulever concerne l’ouverture aux ONG environnementales des discussions autour du pacte productif pour la France. La reconstruction d’une industrie, d’une reconversion de l’agriculture, ne peuvent se faire sans intégrer dans l’urgence les impératifs de la lutte contre le dérèglement climatique et la perte de biodiversité.

Nous avons donc une grande responsabilité pour impulser la défense de la biodiversité auprès de tous les échelons de pouvoir.

« Le Premier ministre a annoncé un changement de méthode et des rencontres régulières avec les ministres concernés par les différents sujets. Mais nous attendons maintenant des actes concrets », a déclaré Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT, à l’issue de cette rencontre.

Ce que confirme Christophe Robert, Directeur de la Fondation Abbé-Pierre :

« Le gouvernement a ouvert la porte. On a un calendrier de travail avec le Premier ministre et les ministres présents à cette réunion [Santé, Travail, Écologie et Transports] pour les trois mois à venir sur les retraites, la transition écologique, l’autonomie des personnes âgées. Mais sur nos urgences comme les minima sociaux, les passoires énergétiques, le gouvernement n’a pas dit qu’il allait mettre davantage de moyens. Donc on reste vigilants. »

Commentaires

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 766125
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 343112
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131377
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 210880
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41225
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 283508

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy