POPULARITÉ
12

Rapport de l'IPBES, la France doit urgemment se mettre sur la bonne trajectoire

Éditer
Publié dans
le 06.05.19
Cp_image

Aujourd'hui lundi 6 mai 2019, l'IPBES (dit le GIEC de la biodiversité) rend son rapport sur l'état mondial de la biodiversité.
Humanité et Biodiversité et 7 associations de protection de la nature et de l'environnement réagissent à ce constat alarmant et préconisent cinq types d'actions à mettre urgemment en oeuvre en France:

  • 1/ Intensifier la politique en faveur de la biodiversité
  • 2/ organiser la transition agro-écologique
  • 3/ modifier la politique fiscale
  • 4/organiser la pédagogie en direction des acteurs privés et du public
  • 5/ Innover dans la gouvernance.

Le détail de ces préconisations dans le document attaché

Pour Bernard Chevassus-au-Louis, président d’Humanité et Biodiversité : « Les conclusions de la communauté scientifique mondiale nous alertent sur l’érosion de la biodiversité, mais nous offrent aussi les pistes d’actions pour éviter la catastrophe. Nous attendons maintenant des décideurs politiques et économiques qu’ils s’en saisissent et passent à l'action ! L'érosion de la biodiversité n'est pas une fatalité. On sait que lorsque des politiques responsables et dotées de moyens adéquats sont mises en place, la reconquête de la biodiversité est possible. C'est par exemple le cas, sous l’impulsion de directives européennes, pour les milieux aquatiques. Le nombre d’espèces de poissons dans la Seine en aval de Paris a été multiplié par 10 en 50 ans ».

Commentaires

0
2019-05-08 19:14:22 +0200

Un rapport de plus, qui nous rapproche du point de non retour, alors peut-être qu'il serait temps de se diriger dans al bonne direction au lieu de continuer de se laisser porter dans la mauvaise ?
Un gouvernement qui aurait commencé à prendre les bonnes dispositions dès le début de sa gouvernance, ne serait pas moins mal-aimé aujourd'hui que ne l'est le notre maintenant.
Bien sûr que le premier effet de prendre les mesures nécessaire et de légiférer comme il le faudrait serait mauvais pour l'image d'un gouvernement, mais à court terme seulement, à la longue les gens s'habitueraient, et ensuite les effets positifs se feraient de plus en plus présents, et relayés, et auraient donc eux-mêmes un effet positif sur le long terme.
En tout cas j'en suis persuadé, ne serait-ce que du point de vue de la santé de tous et là ça fait beaucoup de monde :-)

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779957
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314552
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129734
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223726
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43894
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275302

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy