POPULARITÉ
2068

Un manifeste contre les excès de la chasse en France

Éditer
Publié dans
le 03.11.18
Manifeste-chasse-2

Dans Le Parisien, ce jour, 3 novembre 2018, fête de Saint Hubert, des associations dont Humanité & Biodiversité dénoncent les excès de la chasse.
Vous accéderez au texte du Manifeste en cliquant sur l'image ci-contre, à gauche.

Pour être mieux informés, merci de vous reporter à nos publications relatives à la chasse. Par exemple:

Pour voir l'ensemble des publications:
- http://www.humanite-biodiversite.fr/categorie/chasse

Vous trouverez des articles sur

et même le billet d'un chasseur commenté par des membres adhérents ou non de notre association car, contrairement au monde de la chasse qui nous a bannis de ses publications et fait fi de nos propositions, nous, nous continuons à respecter un des fondements de la démocratie: la confrontation des points de vue.

Pour se joindre à nous, c'est .

Commentaires

5
2018-11-03 09:55:12 +0100

Au-delà de nos différences, il était urgent de tous se rassembler pour dénoncer ces excès et provocations...
J'ai entendu le Président de la FNC ce matin sur les ondes : Il n'était pas vraiment content lui qui avait l'habitude de monopoliser les médias.
Profitons de l'occasion pour relayer auprès des élus afin qu'ils comprennent que nous aussi, nous sommes une force et que nos positions vont dans le sens de l'Histoire!

5

1
2018-11-03 23:34:39 +0100

Tous...qu'ils soient terrestres ou aquatiques, les animaux possèdent une existence à laquelle ils tiennent.
Comme nous, ils ressentent une multitude de sensations et d'émotions.
Parce qu'ils peuvent souffrir ou au contraire se sentir bien, les animaux devraient avoir le droit de vivre leur vie dans de bonnes conditions.

Je ne comprends pas que les êtres humains trouvent INCROYABLE que les animaux montrent AMOUR et affection.

Il n'y a rien d'incroyable, c'est juste TRES NATUREL.

Regardez cette vidéo.............
https://www.youtube.com/wat...

1

2
2018-11-04 08:34:17 +0100

Parlons chasse par un fait consternant: l'éradication insensée des renards par les chasseurs.

Que ce soit pour faire la guerre ou pour le plaisir de tuer des animaux, le FUSIL est la PERTE de l'Homme, il est le symbole de sa FAIBLESSE.
La VIOLENCE inconséquente de L'ESPECE Humaine détermine sa LACHETE.
L’évolution positive de l’Humanité, la protection de l’environnement sont dépendantes d’une logique universelle: L’humanité doit pratiquer le RESPECT DE LA VIE et l’esprit de PARTAGE.
L'IRONIE consistant à se moquer de la VIE est le propre des FOUS, des FAIBLES, une arme d’autodestruction qui se retourne contre l’Homme.
Actuellement le RESPECT de la vie, cette loi universelle, sublime une petite partie seulement de l'Humanité agissant avec éthique et devoir moral.
L’humanité ne progressera que lorsqu’elle aura compris l’esprit de partage et le respect de la vie dans son ensemble.
Mais revenons au renard, symbole de la ruse, de l'habileté, l'Homme a tellement a apprendre de lui.
Que l'Homme réfléchisse, qu'il regarde VIVRE cette belle petite bête, qu’il l’observe dans son environnement et qu’il se pose des questions: par exemple, pourquoi trouve-t’on qu’il y a trop de renards principalement dans des régions où la faune sauvage est rare ou a quasiment disparu?
Evidemment les chasseurs en particulier n’apprécient pas que, le lendemain d’un lâcher de gibiers élevés pour la chasse, le renard pendant la nuit se soit régalé sans effort de ces proies innocentes.
Les promeneurs en rencontrent de ces pauvres petites bêtes perdues sur le bord des chemins, toutes étonnées de se trouver dans un endroit sauvage inconnu pour elles. Pauvres petites vies de bêtes élevées pour être exterminées dans un monde psychologiquement détraqué.
L'action irraisonnée d'éradiquer les renards sans vergogne participe à la folle décadence de notre monde ou se multiplient les actions extrémistes irréfléchies dans beaucoup de domaines, même celui de l’environnement.

2

2
2018-11-04 12:04:07 +0100

Il est très positif de voir que ce manifeste est soutenu par un grand nombre d'associations, en espérant que cela soit suffisant car il est effectivement inadmissible de constater que certaines conséquences des pratiques de chasse actuelles et des chasseurs relèvent d'un aveuglement ou d'une insouciance majeure (et non pas totale et globale mais majeure par son importance toutefois car il ne faut pas mettre tous les chasseurs comme aucun groupe en général dans une seule et même "case") écologique et humaine.
Des pratiques qui engendrent des accidents qui peuvent être mortels pour l'un des aspects humains, des cartouches par milliers chaque année dispersées pour l'un des aspects écologiques, et tout le reste, cela ne me semble pas être une marque d'évolution collective comme on pourrait en espérer au 21ème siècle dans un pays développé.
Je profite de ce commentaire, qui aurait bien pu être le même dans beaucoup d'autres domaines de notre société et de nos vies autres que la chasse, pour exprimer que, pour ma part, je pense qu'il faudrait ou revoir la définition de pays développé ou alors la dénomination, la technologie et l'économie sont 2 choses importantes, qui ont apporté et apportent encore beaucoup, mais dans la chasse comme dans bien d'autres domaines il semble évident qu'il y a bien des aspects importants qui ne sont pas pris en compte mais ui gagneraient à l'être.
A titre personnel je suis tout à fait contre la chasse, mais je n'en connais pas tous les aspects, simplement tuer es animaux pour le plaisir ou la compétition me semble ne pas être une activité en adéquation avec mes sensibilité. Toutefois je reconnais aussi le monde et la société dans laquelle je vis et je me considérerai, au moins dans un premier temps, heureux de voir que la chasse, à défaut de n'être plus, adopte de pratiques respectueuses et attentives à la vie humaine et à l'environnement.
Les chasseurs, ou en tout cas leurs représentants sont créatifs et ont de l'audace, ils ont réussis à lancer une campagne de publicité pour se signaler en premier écologistes de France ... ils ont donc les ressources nécessaires, créativité et audace pour entamer et réussir une transformation nécessaire, respectueuse et pleine de bon sens (ce qui ferait une qualité (qui est je pense innée et ne demande qu'à s'exprimer à travers toutes et tous) supplémentaire aux deux premières).

2

0
2018-11-04 12:21:31 +0100

Gestion de l’environnement, impact direct sur la faune.

Il ne faut pas considérer et prendre les chasseurs, bien que ce fusse leur prétention, pour des défenseurs de l’environnement, régulateurs de la faune sauvage, nous pouvons totalement nous en passer :
-L’excès de certaines populations de gibiers est liée dans le temps directement à l'évolution de l'environnement et en particulier à la gestion de celui-ci.
En dehors des catastrophes climatiques, l'Homme a tout pouvoir pour modérer ces populations excessives en agissant prioritairement sur l'évolution de l'environnement dans le respect de la vie et d'une façon secondaire pour ses intérêts.
L'emploi de solution extrêmes comme les massacres organisés de gibiers est la marque d'un manque de maîtrise flagrant de nos institutions dans la gestion de notre environnement.
Il y a des moments ou l'on aimerait que ceux qui décident dans ce domaine passent chaque jour plus de temps sur le terrain a observer.
Les solutions réfléchies qui en découleraient seraient le fruit de leur expérience et non de leurs caprices de technocrates déphasés du monde réel.

0

1
2018-11-05 17:50:52 +0100

"Oui le fusil est bien la perte de l homme et le symbole de la faiblesse !"
Le massacre des renards et la prime qui s'y rattache fait penser à la phrase : "L'argent bien mal gagné ne profite jamais !". C'est à souhaiter vivement !

1

0
2018-11-06 11:50:20 +0100

Le pompon : les chasses présidentielles... Bientôt la célébration franco-italienne du 500 ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci en 2019. De Vinci était végétarien (courrier de l'explorateur Andrea Corsali à Guilano de Medicis)... :-) ::: MDR ! :::
.
Il ne faut pas opposer chasseurs (les vilains) aux non-chasseurs (les gentils), ça ne mène à rien, si ce n'est faire monter la haine et l'incompréhension mutuelle. Il y a assez de haine comme ça de part le monde.
Je suggère de :
- Replanter des haies et restaurer les forêts pour arrêter d'élever du gibier de potence... sans doute un business lucratif pais débile, de plus, ils se croisent avec les espèces natives...
- Partager le dimanche (tout le monde ne peut pas chasser la semaine) : le matin pour la chasse avec interdiction de se balader, et l'après midi, après le retour des chiens vers 13h00 : l'inverse. Idem le samedi.
- Mieux former les chasseurs pour qu'ils collaborent utilement à la biodiversité pour le bien de tous, et pour eux, l'assurance de davantage de gibier.
- Respecter les chasseurs
- Respecter les non-chasseurs
- Pas de décision sous le coup de l'émotion.
Simples suggestions...
...
PS : autrefois, il y avait des loups et des ours dans la forêt, donc, bio-diversité certes, mais les joggings ce n'était pas conseillé... Et devant un cerf en rut, on a le choix entre la prière, la course à pied, le grimper aux arbres... :-) Il y a eu des accidents mortels. La régulation, en l'absence de prédateur naturel, ce n'est pas une vue de l'esprit, enfin, à mon avis.

0

0
2018-11-06 11:58:40 +0100

Je précise : je ne mange plus d'animaux terrestres depuis pus d'un an, trop de souffrance et trop proches surtout les mammifères, mais je comprends qu'on puisse le faire (avec modération si possible), et en respectant les animaux, sans les faire souffrir inutilement, et, pourquoi pas, en les remerciant de nous donner leur vie. Des animaux qui grandissent à leur rythme, et sont bien traités, par des éleveurs consciencieux, pas de fermes usine absurdes. Moins de viande, plus chère et de meilleure qualité, avec un revenu décent pour les éleveurs.

0

1
2018-11-06 13:16:29 +0100

Il est trop tard pour continuer a accepter la chasse avec ses règles actuelles. Les destructions de la faune sont trop importantes. Les mesures d'actions sur l'environnement auront des répercutions sur le long terme.
Comme pour les pesticides que l'on sait mortels depuis 40 ans et qui ont provoqués et continuent à provoquer la mort de milliers de personnes, constats faits par les médecins, L'INTERDICTION d'usage radicale est maintenant la seule solution.
LA PEINE DE MORT A ETE SUPPRIMEE EN FRANCE, UNE LOI DOIT AUSSI INTERDIRE DE TUER PAR PLAISIR.

1

1
2018-11-06 15:19:22 +0100

Honnêtement, si je devais manger de la viande, je préférerais un animal chassé qu'un animal de boucherie. Au moins, le premier a pu avoir une vie à peu près normale avant de mourir. Les chasseurs ne sont pas responsables de la chute de la biodiversité : pesticides, déforestation, urbanisme, agriculture intensive, réseau routier sans aménagement pour traverser... En revanche, il faut absolument trouver un autre matériau que le plomb pour les munitions, peut-être à base de céramique, ou autre chose de biodégradable. Il faudrait lancer un concours d’innovation pour remplacer les plombs...

1

0
2018-11-06 15:55:38 +0100

@bouzara : l'humain est un animal hors du commun qui a développé trois capacités : l'art (multiforme), la science et la compassion (cf. H. Reeves). Mais il n'en reste pas moins un animal, à la base, et les émotions ne se logent pas dans le néocortex mais dans le système limbique.

0

1
2018-11-06 17:10:56 +0100

Le RESPECT DE LA VIE est une loi universelle qui n'est PAS NEGOCIABLE. On ne raisonne pas avec des sentiments , intérêts ou inclination dans ce domaine.
Les chasseurs doivent se remettre en question. Les règles de chasse doivent être revues totalement, les mauvaises pratiques sont telles qu'il est peut-être déjà trop tard pour pouvoir prendre encore des mesures consensuelles.
N'en déplaise aux chasseurs et au plaisir qu'ils prennent à tuer, peu importe aussi la nature de leurs munitions et à l'intérêt qu'ils représentent dans les sondages politiques. S'ils souhaitent se rendre concrètement utiles pour l'environnement, il y a de quoi les occuper et cela sans fusil. L'intérêt de la VIE passe avant tout.
1935, un père de famille de 12 enfants, cantonnier, apportait un lièvre à la maison pour nourrir sa famille, honneur à lui.
1970, un fils de nombreuse famille, pêchait illégalement une belle truite qu'il ramenait pour nourrir sa famille, je comprend et lui pardonne.
2018, un groupe de chasseurs, circulant sur des pistes aménagées en superbes 4X4, armés de matériel ultra-moderne, jouent POUR LE PLAISIR à un jeu de massacre dont le vainqueur sera celui qui tuera le plus de gibier.
C'EST INTOLERABLE, contraire à la MORALE et un acte destructeur pour l'environnement.
L'espèce Humaine doit avoir la VOLONTE d'établir des REGLES de société qui garantissent la PROTECTION DE LA VIE, cette loi universelle. De son respect dépend la pérennité de la vie sur terre, elle concerne les hommes et toute espèce vivante, animale ou végétale.
Notre époque ne manque pas de sujets brûlants: déforestation, chasse, pesticides, pollutions etc...
IL FAUT ABOLIR LE DROIT DE TUER PAR PLAISIR (La chasse) ET CELA DOIT FAIRE L'OBJET D'UNE LOI LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE.

1

2
2018-11-06 19:31:28 +0100

Les chasseurs sont des électeurs et il y a aussi l'industrie de l'armement qui pèse dans la balance. Les règles à revoir, c'est possible. Mais tous les chasseurs ne sont pas des gens irrespectueux de la nature, et tous les non chasseurs ne la respectent pas forcément (détritus, papiers de gâteaux, bouteilles et boites de boisson, débarras de fin de chantier pour cause de déchetterie payante, etc.). Stigmatiser les chasseurs conduira à une impasse, il faut composer pas opposer.

2

2
2018-11-11 01:43:14 +0100

Il y a un ras le bol grandissant concernant cette activité mortifère. J'espère qu'un jour on pourra peser pour réformer cette pratique à défaut de l'interdire.

2

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 773235
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 308285
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 128734
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 222280
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43837
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 271574

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy