POPULARITÉ
118

A quand la fin de l'orpaillage illégal en Guyane française?

Éditer
Publié dans
le 04.09.13

Bonjour et respect pour ce que vous faites !

Nous avons un sérieux problème en Guyane française et peu de personnes en parlent en métropole.

Les orpailleurs clandestins sont en train d'envahir de plus en plus la forêt en détruisant, polluant notre milieu de vie, y incluant les populations amérindiennes très sensibles à ce sujet.

Daniel Bergeron, 97370 Maripasoula

Commentaires

4
2013-09-04 21:13:51 +0200

Si cela se produisait en France hexagonale, ce ne serait pas toléré.
L'orpaillage légal est aussi contesté:
http://www.humanite-biodive...

4

3
2013-09-05 18:25:48 +0200

Il est vrai que les médias hexagonaux ne semblent pas sensibles à la question du pillage des ressources et de la destruction de la forêt, ils sont bien trop préoccupés par la scène politique parisienne... La Guyane n’est à leur yeux probablement pas pour eux un territoire vraiment « français », dont l'intégrité doit être préservé. Cependant, la déforestation et l’orpaillage illégal ne sont pas une spécificité guyanaise, le phénomène est à l’œuvre partout dans la région des Guyanes, et les autres pays ne s’en sortent pas mieux ! La plupart n'ont même pas les moyens ou la volonté d'agir concrètement contre ce fléau.
Une voie possible pour lutter en Guyane serait d'attaquer juridiquement l'Etat français, pour la mise en danger des populations sylvicoles causée par son inaction, et pour le problème de santé publique créé par l'orpaillage illégal.

3

4
2013-09-06 17:51:34 +0200

Malgré les missions Harpie, le nombre de chantiers clandestins est à un niveau jamais atteint dans le Parc amazonien.
C'est ce qui ressortirait d'un rapport confidentiel.
http://www.franceguyane.fr/...

4

1
2013-09-06 20:53:36 +0200

A votre avis, quels types de mesures seraient vraiment efficaces?

1

4
2013-09-06 21:24:44 +0200

Merci de votre intérêt. Je suis un Guyanais d'origine métropolitaine mais habitant de cette région depuis trente ans avec une partie de ma famille amérindienne. La seule solution solution pragmatique est l'installation de l'armée française sur les sites aurifères le temps qu'il faudra (plusieurs années) afin que les réseaux clandestins s’essoufflent. Malheureusement je pense que la volonté politique n'est pas assez forte, incluant un fort coût financier. La situation empire de jour en jour, merci de votre aide en diffusant au maximum afin que la pression se fasse sur le gouvernement.
Voici quelques derniers chiffres et constatations :
L'orpaillage illégal en chiffres :
* Nombre de garimpeiros : 15 000 (évaluation 2013)
* Or extrait : 13 tonnes (2013)
* Or saisi par les autorités : 8 kg (2012)
* Coût Harpie : 10 millions d'euros (2010)
* Nombre de soldats affectés à Harpie : 400
* Nombre de gendarmes affectés à Harpie : 170
(extrait de l'article de France Guyane cité par Humanité & Biodiversité)

4

2
2013-09-06 22:09:31 +0200

Pourtant, le parc donne les chiffres suivants :
Situation à ce jour sur l'orpaillage illégal en Guyane :
- en 2013, 114 sites illégaux sur le Parc amazonien
- en 2012, 700 sites illégaux dans la zone administrée par l'ONF.
On peut penser qu'il y aurait même une diminution...
je n'y crois pas!
J'ai lu que le dispositif Harpie n'était plus très efficace : j'en suis convaincu!
Mais il y a un truc qui m'a quand même étonné lors de mon dernier passage à Maripasoula. Une partie de ce trafic clandestin est dirigé à partir du petit Albina - coté Suriname, juste en face de Maripasoula-
Cette ville quasi inexistante autrefois s'est très largement étendue, avec un soutien logistique important de la Guyane : il suffisait de voir le nombre de tuyaux d'eau potable et de câbles qui traversent le fleuve pour alimenter tous les comptoirs d'en face. De très nombreux commerçants y prospèrent.
Il me semble qu'en absence d'une régulation et d'accords entre la France et le Suriname (et pareil de l'autre côté avec le Brésil) nous n'arriverons à rien.
15000 garimperos ne peuvent vivre dans cette forêt qu'avec un soutien logistique important. C'est probablement toute cette "mafia" qu'il faudrait démanteler pour arriver à un résultat durable...
A qui profite réellement le crime?

2

2
2013-09-06 23:04:50 +0200

https://sphotos-a.xx.fbcdn....

2

2
2013-09-07 03:56:20 +0200

Il est certain que tant que la logistique d'approvisionnement des clandestins depuis la Guyane ne sera pas attaquée "de front" et judiciairement par l'Etat, rien ne sera possible.
A Saül en 2009 les commerçants qui faisaient fortune en approvisionnant les garimpeiros ont été arrêtés et jugés. Ce n'est qu'à partir de ce moment que les opérations militaires ont pu être efficaces.

2

1
2013-09-08 21:31:20 +0200

Bonjour,
Ce que j'essaie de dire dans mon dernier commentaire, ce n'est pas à l'Etat d'attaquer judiciairement des commerçants (la plupart ne font que survivre, mais je parle de ceux qui vendent des vivres pas des pelles..), mais c'est la société civile qui doit attaquer judiciairement l'Etat, afin qu'il soit contraint de faire face à ses responsabilités et aux conséquences sanitaires de son absence, qu'il agisse enfin sous la contrainte juridique pour résoudre le problème. Au bout de 15 ans, on ne peut plus espérer que l'Etat agisse de lui-même pour résoudre ce fléau , il faut se rendre à l'évidence il en est incapable, l'Etat ne peut rien dans ce cas, si on ne le force pas par ce nouveau levier.

1

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 0
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 125
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 0
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 0
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 0
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 0

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy