POPULARITÉ
7

Alternative à la culture industrielle de fleurs

Éditer
Publié dans
le 25.11.19
Dsc01384

Actuellement en France et dans le monde, la culture de fleurs est extrêmement polluante et industrialisée. Utilisant principalement des serres et du personnel sous-payé pour en prendre soin, le business de la livraison de fleurs est loin d'être un modèle d'équité et de respect de l'environnement.

Comment y remédier?
Il semble difficile d''imaginer d'autres modèles économiques, tant nous sommes habitués à une production de masse et à des produits finis toujours semblables. Peu de personnes se demandent comment est fabriqué leur bouquet: qui l'a fait? D'où viennent les fleurs qui le composent? Sont-elles issues de l'agriculture biologique? Autant de questions qui restent souvent sans réponse. Les principaux sites de livraison de fleurs de France y répondent assez rarement. Et pourtant, il suffirait d'un minimum d'intérêt de la part des consommateurs pour mettre cette interrogation en première ligne et forcer les entreprises à communiquer plus clairement.

En Ardèche, une ferme a lancé un projet-pilote visant à laisser les visiteurs composer eux-mêmes leurs bouquets, en se baladant dans un simple champ de fleurs sauvages.
Les premiers retours sont extrêmement encourageants et enthousiastes, même si un modèle économique a du mal à se dessiner. Une telle action est avant tout une façon de sensibiliser le public sur ces problématiques, les inciter à poser des questions.

Commentaires

2
2019-11-25 10:58:46 +0100

"Bleuets, tulipes, roses, pavots, renoncules… Ce champ de fleurs naturelles situé à l’est de Paris ressemble à une douce utopie. Il est pourtant devenu réalité grâce à Masami-Charlotte Lavault, une jeune femme inspirée et écolo, qui assure même parfois la livraison de ses bouquets à vélo !"
https://www.anousparis.fr/a...

2

0
2019-11-25 12:19:44 +0100

Pour une fois, nous avons une vraie proposition de solution (la ferme en Ardèche), à un problème qui ne me paraît pas majeur (comparons le budget "fleurs" des ménages aux budgets "alimentation" ou "transport")... Même si je comprends bien que les "petits ruisseaux" de protection de l'environnement feront aussi les "grandes rivières".
Je pense donc que je vais encore pour quelques temps continuer à cultiver des fleurs dans mon jardin (sans aucun produit chimique depuis plusieurs années) et à acheter un bouquet de fleurs pour mon épouse tous les dimanches au marché...

0

À propos de l'auteur

Passionné de botanique et de biodiversité, j'essaie d'apprendre chaque jour quelque chose de nouveau pour protéger la planète

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 2
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 10
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 2
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 2

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy