POPULARITÉ
409

Antisémitisme: haine du Juif, haine de soi

Éditer
Publié dans
le 19.02.19
Haine990209fdbc24476153c141abb94b6bb1-commentaire-haine-du-juif-haine-de-soi

Agressions verbales, publications sur les réseaux sociaux, tags… Face à une augmentation inquiétante des attaques contre la communauté juive, un rassemblement contre l’antisémitisme est prévu ce mardi 19 février à Paris. Découvrez le commentaire de notre journaliste François Vercelletto, spécialiste des questions religieuses.

Antisémitisme. Le mot est récent, le mal est ancien. Le terme est apparu en Allemagne à la fin du XIXe siècle. Mais l’hostilité envers les Juifs, ou ceux supposés appartenir à cette communauté, est presqu’aussi vieille que le peuple hébreu. Plus de vingt siècles plus tard, la bête immonde bouge encore.

Des signes, inquiétants, en témoignent. La torture et l’assassinat, en 2006, d’Ilan Halimi, censé être «?riche?», selon ses ravisseurs. Le meurtre de Mireille Knoll, en 2018… Une année qui a vu les actes antisémites bondir de 74?%. Et, ces jours derniers, l’image de Simone Veil barrée d’une croix gammée, le tag «Juden» sur la vitrine d’un restaurant parisien, les insultes contre Alain Finkielkraut… sont venus réveiller des souvenirs qu’on espérait pouvoir reléguer dans les poubelles de l’Histoire.

Il serait certes indécent de comparer l’Europe des années 1930 à celle d’aujourd’hui. Mais le drame absolu de la Shoah - l’extermination systématique de six millions de Juifs par les nazis – n’a pas mis un terme à ce racisme très particulier. Comment expliquer cette persistance?

Primo, par une singularité. Le Juif n’est pas discriminé pour ce qu’il n’a pas: la même couleur, la même langue… Il est haï pour ce qu’il a. «On lui reproche de détenir et d’accaparer le pouvoir, l’argent, les privilèges ou les honneurs qu’on nous refuse. Il occupe la place qui devrait nous revenir et qu’il a sans doute usurpée», analyse le rabbin Delphine Horvilleur (1).

Secundo, l’antisémitisme n’est pas mort parce qu’il s’abreuve à de multiples sources: religieuse (antijudaïsme chrétien et islamique), économique, culturelle, raciale…

Politique aussi. Il fleurit aux extrêmes, à droite comme à gauche, même si les ressorts sont différents. La stratégie de l’État d’Israël, qu’il est évidemment permis de critiquer, nourrit aussi cette idéologie qui se pare alors du faux nez d’antisionisme.

Un sursaut s’impose

Mais le bouc émissaire est le même, quels que soient les visages du monstre au cours de l’Histoire. L’hydre ne demande qu’à renaître pour peu qu’un climat délétère la ravive.

Le sentiment de ne pas arriver à joindre les deux bouts, que traduit le mouvement des Gilets jaunes, y participe. Non pas que la contestation présente en soi un caractère antisémite. Mais parce que son éclosion a été tolérée en son sein. Les soutiens des Gilets jaunes n’ont que trop tardé à en dénoncer les dérives, et encore non sans ambiguïtés.

Cette pseudo «?parole libérée?» oublie un peu vite que l’antisémitisme n’est pas une opinion, mais un délit. La loi Gayssot, du 13 juillet 1990, réprime, en effet, tout acte raciste, antisémite ou xénophobe. Mais à l’époque, les réseaux sociaux et leur corollaire?–?l’anonymat?–?n’existaient pas. Il est donc permis de déverser en toute impunité les pires insanités. Ce qui pose, de toute évidence, la question de la responsabilité des hébergeurs.

Un sursaut s’impose. Il y a urgence. Le rassemblement d’aujourd’hui sera-t-il à la hauteur de l’enjeu? La République elle-même est en danger. L’antisémitisme est toujours un «?prélude à l’effondrement d’une nation», souligne Delphine Horvilleur. Le symptôme, aussi, d’une haine de soi qui dépasse la haine des Juifs.
Le psychiatre et essayiste Frantz Fanon nous a prévenus: «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous.»

Source : https://www.ouest-france.fr/reflexion/commentaire/commentaire-haine-du-juif-haine-de-soi-6228366?utm_source=of_alerte-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_alerte-generale&utm_content=20190219&vid=24668

(1) Réflexions sur la question antisémite (Grasset

Commentaires

5
2019-02-19 09:45:10 +0100

Bravo pour cet article. Je suis très heureux que Humanité et Biodiversité s'implique sur ce sujet grave.

5

5
2019-02-19 10:09:53 +0100

Très bon article.
Triste constat. L'antisémitisme existe encore !
Nous irons défiler ce soir, même si c'est un petit geste pour s’opposer à des actes et a des mots abjects qui nous déshonorent tous l
Le racisme en général est une plaie ! Et certains politiques qui le condamnent du bout des lèvres en trouvant des excuses à ces relents nauséabonds sont tout autant responsables que les pauvres types qui commettent ces actes..

5

4
2019-02-20 08:37:02 +0100

Des milliers de personnes ont afflué mardi soir place de la République à Paris pour dire non à l'antisémitisme, à l'appel d'une cinquantaine de partis, associations, mouvements. Dans la foule, des pancartes « Ça suffit » – le mot d'ordre du rassemblement -, « non à la banalisation de la haine ».
https://www.lepoint.fr/soci...

4

2
2019-02-20 17:49:13 +0100

Oui, fortemment rappeler que tous les racismes, attaques sur le genre, ne sont pas des opinions mais des délits.

2

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 225675
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 171785
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62657
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16948
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9381
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 202095

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy