POPULARITÉ
297

Avenir des forêts publiques et de l'ONF (réaction au récent rapport sénatorial)

Éditer
Publié dans
le 25.06.19
Inventaire_for%c3%aat_du_mans

La gestion des forêts publiques et l'avenir de son gestionnaire l'Office national des forêts ( ONF) sont sur la sellette: ce dernier a un endettement record (400 millions d'euros cumulés) et un déficit chronique ( près de 60 millions par an).

Diverses ONGs dont Humanité & biodiversité ont produit un document de réflexion et de positionnement pour conserver un opérateur unique (cf http://www.humanite-biodiversite.fr/article-asso/gestion-des-forets-publiques-francaises-quel-role-pour-l-onf) car il s'agit de 4,2 millions d'ha en métropole et plus de 3 millions dans les Outre-mers, lesquelles en métropole comme Outre-mer recèlent une biodiversité importante.

Si 1 ha de forêt rapporte 100 euros par an en vente de bois et location de chasse notamment, on évalue ce qu'il apporte à la Société en externalité à 970 euros par an (cf rapport de notre Président Bernard Chevassus Au-Louis approche économique de la biodiversité https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/094000203.pdf )
Le gouvernement doit décider prochainement de l'avenir des forêt publique au vu d'un rapport de 5 hauts fonctionnaires attendus prochainement .

Un rapport sénatorial vient d'être publié (cf https://www.senat.fr/notice-rapport/2018/r18-563-notice.html ). Voici en pièce jointe notre réaction à sa lecture.

Commentaires

0
2019-06-30 14:20:39 +0200

Bonjour,
correction orthographique : Dans le document "Note_positionnement", partie I) Constat du rapport sur l'ONF, ligne 6 :
"l'ONF avec 25 % des forêts fournis 40 % de l'approvisionnement en bois"
on écrit : fournit

0

Powered_by_tinkuy