POPULARITÉ
103

Bruits et Santé, le cas de l'Ile-de-France

Éditer
Publié dans
le 09.02.19
Bruits209886095584d3b1e32714fbc22e

Bruitparif publie les résultats de son évaluation des impacts sanitaires du bruit des transports dans la zone dense francilienne.

La finalisation des cartes stratégiques de bruit au titre de la troisième échéance de la directive européenne 2002/49/CE ainsi que la publication par l’OMS en octobre 2018 de nouvelles lignes directrices sur le bruit dans l’environnement a conduit Bruitparif à produire une nouvelle évaluation des impacts sanitaires du bruit des transports dans les 14 autorités compétentes d’Île-de-France, qui abritent en tout plus de 10 millions de personnes.

Pour chaque mode de transport (routier, ferroviaire et aérien) et au cumul, ces travaux ont permis d’établir des cartes et des statistiques des nombres totaux de mois de vie en bonne santé perdus et de leur moyenne par habitant, à la fois par maille de 250 mètres de côté, par commune, par agglomération et pour l’ensemble du territoire.

Selon les conclusions de cette étude, les habitants de la zone dense francilienne perdent en moyenne 10,7 mois de vie en bonne santé du fait de leur exposition aux nuisances sonores générées par les transports, avec de forts écarts selon les territoires.

Source : https://www.bruitparif.fr/impacts-sanitaires-du-bruit-des-transports-dans-la-zone-dense-de-la-region-ile-de-france/

"Au sein de la « zone dense francilienne » (10 millions d’habitants) étudiée par Bruitparif, 90 % de la population est exposée à des niveaux supérieurs aux valeurs recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). De nouvelles publications scientifiques et médicales ont conduit, en octobre 2018, l’OMS à durcir ses seuils, particulièrement pour le bruit aérien, dont les nuisances sont considérées comme les plus dommageables pour la santé. A chaque transport, sa limite. Elle est désormais de 53 décibels (dB) pour le trafic routier sur vingt-quatre heures et de 45 dB la nuit (entre 22 heures et 6 heures du matin), et de respectivement 45 dB et 40 dB pour les avions."

Commentaires

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 225684
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 174068
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62666
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16965
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9390
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 204765

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy