POPULARITÉ
922

Communiqué du Conseil Consultatif des Populations Amérindiennes et Bushinengué

Éditer
Publié dans
le 10.12.16
Jocelyntheresejpa2015

Remarquable et historique !

Le Conseil Consultatif des Populations Amérindiennes et Bushinengué, (CCPAB) dénonce le mega-projet minier du consortium russo-canadien Nordgold et en revendique sa suspension immédiate.

Le CCPAB alerte aussi sur un dossier fondamental à savoir les énormes demandes de retrocession de forêts primaires  (200 000 ha) , destinées à la destruction afin de fournir, via la Biomasse industrielle, l'énergie réclamée par les multinationales minières qui frappent à la porte (dont Newmont, Iamgold soit 3 X 20 MegaWatt).

Toute l'équipe de Maiouri Nature salue et soutient la lucide et courageuse démarche du CCPAB et toutes les revendications évoquées dans ce courrier.

Il faut cesser de nous faire croire que l’industrie minière russe ou canadienne éliminera l’orpaillage illégal, qu’elle génèrera des emplois valorisants pour les jeunes guyanais, qu’elle développera notre pays.

(1) Le Conseil consultatif des populations Amérindiennes et Bushinenge est placé auprès du représentant de l'État dans la collectivité territoriale de Guyane.
- Tout projet ou proposition de délibération de l'assemblée de Guyane emportant des conséquences sur l'environnement, le cadre de vie ou intéressant les activités culturelles des populations amérindiennes et bushinenge est soumis à l'avis préalable du conseil consultatif.
- Le conseil consultatif peut décider à la majorité absolue de ses membres de se saisir de toute question entrant dans le champ des compétences de la collectivité territoriale de Guyane et intéressant directement l'environnement, le cadre de vie ou les activités culturelles des populations amérindiennes et bushinenge. (source : le portail du Droit Outre-mer - drom-com.fr ).

Lire l’intégralité du communiqué de presse du CCPAB (pdf joint)

Le 11 déc 2016, l'Organisation des Nations Autochtones de Guyane (ONAG) communique son soutien au CCPAB en ses termes : « Dans ces conditions, l’O.N.A.G. est défavorable à la maîtrise du foncier par la CTG, tout comme au développement d’activités économiques destructrices de notre environnement, et à la rentabilité incertaine.
La CTG doit au préalable apporter aux peuples Amérindiens la garantie d’une gestion et d’une redistribution équitables, soucieuses de l’environnement, et exemptes de tout clientélisme comme nous le constatons en silence depuis bien trop d’années au sein de nombreuses collectivités en Guyane ».
Lire le communiqué ONAG sur le lien associé à cet article.

Légende Photo : Jocelyn Thérèse, Président du CCPAB
Journées des Peuples Autochtones de Guyane 2013 © Phil. B

Commentaires

1
2016-12-11 09:34:16 +0100

Impossible de ne pas penser à cette terrible nouvelle des suicides de jeunes Amérindiens.
Ce fut l'objet d'un colloque au Sénat fin novembre 2016. Une des tables rondes concernait la création d'activité et d'emplois dans les villages, la valorisation de la biodiversité et des savoir-faire locaux avec Gilles Kleitz, directeur du Parc National, et Bruno Apouyou, vice-président du CCPAB.
http://www.franceguyane.fr/...

1

À propos de l'auteur

Maïouri Nature Guyane s'attache à intervenir en fonction de ses moyens humains et financiers sur les atteintes à notre environnement et à la santé publique qui nécessitent une action ou une réaction urgente (enquête publique, pollution ponctuelle, atteinte directe au patrimoine faunistique et floristique...). Ses préoccupations sont surtout dirigées vers la limitation de la libéralisation ...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 11
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 4005
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 11
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 11
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 11
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 4274

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy