POPULARITÉ
58

Comparateur : mieux comprendre les labels bios

Éditer
Publié dans
le 18.01.17
L%c3%a9gumesbio330px-ecologically_grown_vegetables

Ce comparateur est une bonne initiative. JP B

Il y a bio et bio. Et dans la jungle des labels certifiant les produits issus de l’agriculture biologique, le consommateur a de quoi s’y perdre.

Principal label, la feuille verte européenne – qui a détrôné le plus célèbre AB français, désormais facultatif –, est garante du respect du règlement européen sur l’agriculture biologique. Un texte en cours de réforme, tiraillé entre les exigences de fiabilité du label bio et la nécessité de ne pas alourdir, voire freiner un marché en plein essor.
Face à lui se tiennent deux labels historiques – Demeter et Nature & Progrès –, et le petit dernier, Bio Cohérence, qui s’est construit en opposition à la dernière réforme européenne, accusée de dénaturer le bio français.

Ces trois marques revendiquent une démarche plus globale, qui ne réduirait pas le bio à une liste de critères techniques et sanitaires, mais engloberait des exigences environnementales (comme la biodiversité), sociales (comme le droit du travail), économiques (comme l’autonomie de l’exploitation) ou encore éthiques (comme le bien-être animal). C’est un bio plus entier qu’elles proposent, plus confidentiel aussi, qui entend surclasser le minimum réglementaire valable d’un bout à l’autre de l’UE.

Demeter tient dans ce paysage une place bien particulière, en certifiant, en France et ailleurs, la biodynamie : une pratique intransigeante avec le bien-être animal et la biodiversité, au sein d’une ferme conçue comme un organisme vivant sous l’influence de « rythmes cosmiques ».
Nature & Progrès, de son côté, tisse du lien social en associant producteurs et consommateurs autour d’un label participatif, pour un bio fidèle à sa philosophie première, paysanne et citoyenne.
Bio Cohérence, enfin, a voulu réintroduire des ingrédients perdus au fil des règlements européens – lien au sol, zéro OGM, droit du travail… – au sein d’une agriculture bio française.

A vous de faire votre marché dans ce vaste comparateur, qui examine, point par point, les principaux critères distinctifs de ces quatre cahiers des charges.
(En sélectionnant un des critères proposés, chacune des rubriques ci-dessous change. Voilà ce qu'elles indiquent en sélectionnant PRESENTATION)

Agriculture biologique
Après la première reconnaissance d’une « agriculture n’utilisant pas de produits chimiques ni pesticides de synthèse » dans la loi d’orientation agricole de 1980, le label AB – et avec lui le terme d’agriculture biologique – vit le jour en 1985. Au niveau européen, l’actuel règlement sur l’agriculture bio, dont la première mouture date de 1991, est entré en vigueur en 2009. Un an plus tard, le logo européen est devenu obligatoire, et figure encore souvent aux côtés du logo AB, facultatif. Le règlement européen est actuellement en cours de réforme.

Demeter
Demeter est une des premières certifications de l’agriculture biologique, fondée en 1932 d’après les instructions de l’Autrichien Rudolf Steiner. Elle certifie les produits issus de la biodynamie – une agriculture qui cherche à « favoriser une plus grande biodiversité des sols et renforcer la santé des plantes (…) en accord avec les lois du vivant », au sein d’une ferme considérée comme un « organisme vivant ». Elle compte plus de 700 professionnels adhérents en France, et quelque 6 500 dans une soixantaine de pays. La certification bio (label européen) est un prérequis à son obtention.

Nature & Progrès
Fondée en 1964, Nature & Progrès, une des plus anciennes organisations du bio en Europe, a élaboré son premier cahier des charges en 1972. Associant professionnels et consommateurs, elle milite pour une « agriculture respectant le vivant » et promeut l’agroécologie. Elle se distingue du règlement européen, limité selon elle « à une dimension technique qui ne questionne ni l’industrialisation de la bio, ni ses répercussions sociales et écologiques », en prônant une démarche plus globale, vers une agriculture bio paysanne et locale. Elle compte environ 1 000 adhérents professionnels et 1 000 adhérents consommateurs. C’est une marque privée, qui n’est pas forcément cumulée avec le label européen.

Bio-cohérence
Le dernier-né des labels bio a été créé en 2010 par une association regroupant des producteurs (FNAB…), des distributeurs (Biocoop…) et des consommateurs (Bioconsom’acteurs…), en réaction à la dernière réforme du règlement européen sur l’agriculture bio entrée en vigueur en 2009. Elle souhaite maintenir le niveau d’exigence initial du label AB, avant son alignement sur le label européen, pour un bio français qui prenne en compte « une progression dans le domaine environnemental, mais aussi social et économique ». Elle compte environ 550 adhérents. La certification bio (label européen) est un prérequis à son obtention.

Angela Bolis
Journaliste au Monde 

Commentaires

1
2017-02-15 15:21:56 +0100

Très intéressant, car comme souvent les labels sont plus compliqué que nous pourrions le croire... je crois que celui qui m'a le plus choqué est le "fait maison" des restaurants, alors que j'ai appris qu'en réalité, fait maison veut dire qu'il a été finalisé en restaurant. Concrétement, les restaurants peuvent par exemple acheter une sauce chez Metro, rajouter quelques epices dedans et dire que c'est fait maison...

1

0
2017-02-21 20:15:14 +0100

Merci pour ces précisions !

0

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de nombreuses commissions de France-Stratégie ( ex-CAS). Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 219219
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 170693
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61838
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 17343
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9397
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 202275

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy