POPULARITÉ
153

Conservation de la biodiversité: Trois raisons de garder espoir

Éditer
Publié dans
le 26.02.19
Espoir

Les contours d’un changement culturel

Les individus prennent de plus en plus conscience que leurs modes de vie affectent l’environnement, provoquant peu à peu un virage culturel vers des choix plus durables.

Chez les 18-35 ans, le changement climatique et la destruction de la nature sont déjà considérés comme la question mondiale prioritaire. Cette génération gagnant en influence, son état d’esprit pourrait jouer en faveur de la protection de la biodiversité.
Il affecte d’ailleurs déjà les choix de consommation, à travers la montée en puissance des produits « verts » et des régimes alimentaires à faible impact, au bénéfice à la fois de la biodiversité et de la santé humaine.

L’attention croissante portée au développement durable se traduit aussi par des succès politiques notables.
L’an dernier, le parlement européen a ainsi voté l’interdiction de certains produits plastiques à usage unique, face à la préoccupation montante autour de leurs effets néfastes sur la faune.

Plus important encore peut-être, des interrogations apparaissent aujourd’hui sur la façon dont assurer une prospérité sociétale au sein d’une planète aux ressources finies.
Les modèles alternatifs non fondés sur la croissance, comme "la théorie du donut", reçoivent ainsi un accueil de plus en plus favorable.
Bien qu’encore mineures, ces alternatives pourraient gagner en influence politique : l’an dernier, à Bruxelles, des membres du parlement européen ont même organisé une conférence post-croissance.

La consommation de viande en question

Dans le monde, la consommation croissante de viande constitue une menace majeure pour la biodiversité ; en Europe, on consacre un sixième de l’ensemble des terres au pâturage.

Titre

Parmi les innovations dans le domaine agroalimentaire, on pourra souligner l’émergence de substituts à la viande qui pourraient réduire significativement la quantité de terres nécessaires à l’élevage, et diminuer d’autres contraintes pesant sur la biodiversité, comme la pollution des eaux par exemple.

Une étude réalisée par l’entreprise nord-américaine Impossible Foods a conclu qu’une personne remplaçant la moitié de sa consommation de bœuf par l’une des alternatives à base de plantes proposées par cette start-up réduirait de 12 % son empreinte agricole totale.
Selon l’entreprise, "les tests à l’aveugle" qu’elle a organisés ont révélé que les consommateurs ne distinguaient pas son burger sans viande de celui contenant du véritable bœuf.

D’autres usages pour les terres

Quelque 50 millions d’hectares de terres ont été abandonnés en Europe au cours des 40 dernières années. Soit peu ou prou la taille de l’Espagne.
Grâce à l’aide d’une meilleure législation en matière de faune, cela a stimulé le retour d’ours, de loups et de lynx sur le continent.

Titre

Mais cette déprise agricole n’a rien d’une solution miracle et l’abandon des exploitations présente nombre d’inconvénients, au premier rang desquels un recul de certaines espèces, comme ces oiseaux présents sur les terres agricoles et en recherche d’habitat ouvert ;
il y a aussi la disparition de cultures associées à l’agriculture extensive et aux pratiques paysannes traditionnelles.

Une autre préoccupation concerne le risque qu’une utilisation plus efficace des terres agricoles incite les individus à consommer davantage :
c’est ce qu’on appelle l’effet de rebond.

Titre

Toutefois, la restauration de la nature sur des terres libérées de l’élevage a des bénéfices potentiellement vastes – c’est aussi l’une des conditions pour que l’Europe respecte ses engagements en matière de changement climatique et "de biodiversité".

Titre

Indéniablement, la biodiversité se heurte aujourd’hui à une très forte menace, en Europe et partout dans le monde. Mais des évolutions culturelles, l’émergence d’innovations technologiques durables ainsi qu’une reconnaissance croissante des bénéfices de la restauration des espaces ruraux, pourraient contribuer à une sauvergarde efficace de la biodiversité européenne.

.
A voir également, l'excellent article de Anne .T :
"Ecologie scientifique, écologie politique : quelle frontière ?".

Ainsi que Les meilleurs articles pour l'expression :
"Conservation de la biodiversité".

Tous publiés sur Humanité & Biodiversité

Commentaires

4
2019-02-26 10:54:09 +0100

Très bon article qui se termine sur une note un petit peu optimiste.

4

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 16428
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 20879
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 2715
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 3535
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 68
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 6754

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy