POPULARITÉ
5

DES JEUX ET DES SERRES

Éditer
Publié dans
le 16.06.15
Dsc01294

Les serres de Formigé d'Auteuil ne seront pas détruites !

Circulons, y'a rien à voir, rien à défendre si ce n'est quelques bouts de tôles et de verre que quelques écolos passéistes, riverains bougons ou allergiques au tennis tentent de sauver depuis plus de 4 ans, à grand renfort de pétitions largement signées.

Les promeneurs pourront continuer à se promener dans ce splendide jardin botanique un peu rétréci pour la bonne cause : Manuel Valls vient d'autoriser l'extension du stade Rolland Garros qui se sentait un peu à l'étroit.

Cette réalisation pharaonique prévoit d'ailleurs de construire des serres encore plus belles que celles qui seront détruites (des locaux techniques sans grande importance selon certaines sources).

La réalisation finale, qui ne grignotera que quelques hectares sur le sol horticole classé, prévoit d’enchâsser un stade de 5000 places dans un périmètre de serres, mieux chauffées et bien plus belles, je l'ai déjà dit.
Madame Ségolène Royale (Ministre de l’Écologie) qui avait émis quelques doutes quant à l'opportunité de bétonner ainsi une partie du sol horticole classé, comme le signale l'article de libération cité en lien, n'a pas su convaincre avec un autre projet moins classieux visant à couvrir l'autoroute A13.

L'article de Wikipédia explique bien l'histoire de ces serres de 1761 à nos jours, donc faites comme moi si vous voulez en savoir plus sur ces 250 ans d'histoire où pouvoir, savoir et botanique sont intimement liés. L'article de Libération est un peu acide à l'encontre de Monsieur le Premier Ministre.

C'est que je ne cesse, depuis que j'ai appris cette splendide extension d'un stade de tennis (qui accueille, 15 jours par an, quelques sportifs français de haut niveau dont certains, largement millionnaires, coulent des jours heureux de l'autre côté du lac Léman), de lire tout ce qui me tombe sous les yeux.
Je ne voudrais pas, emportée par mon affection pour des grands noms de la botanique dont Darwin ne fut pas des moindres, accuser sans fondement Monsieur Manuel Valls d'aimer un peu trop les jeux de balles au détriment de la botanique.

C'est que je suis en colère.
Un poème me revient à l'esprit, un poème d'un Monsieur qui restera dans l'Histoire de la musique, de la poésie, de la littérature, de la chanson.
Il était ingénieur.
Il s'appelait Boris Vian.
C'est un très long poème où il est question d'une locomotive et d'un oiseau et d'un choix dont voici un extrait :
>S'il restait
>Un oiseau
>Et une locomotive
>Et moi seul dans le désert
>Avec l'oiseau et le chose
>Et si l'on disait choisis
>Que ferais-je, que ferais-je

Et la biodiversité dans tout ça me direz-vous ?

Justement, j'en parlerai dans mon prochain article, Serres d'Auteuil et d'ailleurs, où je conterai le rapport particulier que j'entretiens avec les serres et comment les visites de jardins botaniques peuvent susciter des vocations.

Car notre magnifique planète secouée par des tempêtes aura besoin de bien plus que des protocoles, des conférences sur les climats, des résolutions vertueuses, des associations de défense de l'environnement, des oasis nature... pour continuer à nourrir un nombre grandissant d'Homo sapiens qui seront bien contents de pouvoir continuer à se nourrir, se soigner, se vêtir, construire leurs maisons, jouer de la musique, grâce aux plantes et à la biodiversité retrouvée...

Libération : http://www.liberation.fr/debats/2015/03/12/serres-d-auteuil-un-jardin-a-defendre-face-a-roland-garros_1219162

Commentaires

2
2015-06-16 19:26:51 +0200

Quand un dossier se présente, il faut l'instruire et nous portons à la connaissance des visiteurs cet avis der Philippe Clergeau, Prof. au Muséum d’Histoire naturelle publié dans l'Obs sous le titre: Déporter l'extension sur le Bois de Boulogne serait tout sauf écologique.
Extraits:
- Que les riverains réagissent à un projet d’aménagement les touchant de plus ou moins près, c’est normal. La réaction "NIMBY" (Not In My Backyard) qui défend son environnement à tout prix, est devenue un élément important dans la prise en compte des acteurs locaux et dans l’évolution d’une qualité des dossiers d’aménagement.
- Il n’a jamais été question de toucher aux grandes serres de Formigé …
- Seules des petites serres techniques non classées dont les collections ont déjà déménagé en partie, seraient remplacées par une grande serre en verre, beaucoup moins énergivore et accueillant différentes collections horticoles …
- Les différents inventaires naturalistes effectués sur les sites de Roland Garros et dans le Jardin des Serres montrent en effet une biodiversité très faible et les futures plantations devraient intégrer des essences locales et un épaississement de certaines haies pour jouer le rôle de corridors écologiques entre le Bois au nord et la ville de Boulogne au sud...

2

2
2015-06-16 21:34:35 +0200

Les riverains de grands travaux les maudissent forcément mais leur avis n'est jamais le seul à prendre en compte.

Le titre de l'une de leurs pétitions était "Sauvons les serres d'Auteuil".
Les serres ayant une valeur patrimoniale, réalisées entre 1895 et 1898 par Jean-Camille Formigé, inscrites aux monuments historiques, sont sauvées.
Des expertises ont été menées, les tribunaux se sont prononcés. Le projet de la Fédération française de tennis a été validé.
Disons pour conclure qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre.

2

0
2015-06-16 21:53:54 +0200

Je ne m'intéresse à ces serres qu'en tant que symbole. Qu'elles soient classées ou pas ne change rien à mon sens dans ce que représente La serre dans l'imaginaire collectif ou individuel. Grande lectrice, j'ai aussi lu énormément de science fiction. Les serres sont très souvent présentes dans d'excellentes "sagas" dont Dune n'est pas une des moindres. La constante est que la serre est toujours associée au pouvoir et que ce lieu fascine les enfants. C'est un lieu d'éducation où l'humain est à la fois maître du monde et confronté à la fragilité des équilibres...

0

À propos de l'auteur

Conteuse, randonneuse, jardinière... Je fus longtemps enseignante et garde la passion de transmettre. C'est à l'école de la Nature que j'ai appris et gagné le goût de transmettre. Où que je sois, j'essaie d'installer un coin de nature. Parfois, j'aimerais être une plante pour savoir ce qu'elles pensent de nous, pauvres insectes malhabiles.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 142
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 10
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 9
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 7
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 7
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 1288

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy