POPULARITÉ
250

Disparition des Zones Humides

Éditer
Publié dans
le 02.10.18
Cover-r4x3w1000-5bace24fa814c-zone-humide

Un rapport de la "Convention internationale des zones humides" alerte sur le rythme de disparition inquiétant de ces habitats, qui sont des réservoirs de biodiversité et des puits de carbone propres à ralentir le réchauffement climatique.

Les zones humides, dont les écosystèmes sont parmi les plus riches au monde en matière de biodiversité, disparaissent à un taux alarmant : trois fois celui de la disparition des forêts !
La Convention internationale sur les zones humides (officiellement appelée Convention relative aux zones humides d'importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux), a tiré la sonnette d'alarme le 27 septembre 2018 à l'occasion de "la parution d'un rapport".

Cette convention, signée en 1971 dans la ville iranienne de Ramsar et entrée en application en 1975, est le traité international le plus ancien dans le domaine de la protection de l'environnement. Il a été ratifié par 170 pays.
"Les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts", a affirmé la secrétaire générale de la Convention, "Martha Rojas Urrego", à l'occasion de la parution de la première édition d'un rapport sur les perspectives mondiales de ces écosystèmes.

35% EN MOINS.
Les auteurs du rapport expliquent qu'entre 1970 et 2015, environ 35% des zones humides de la planète (lacs et rivières, aquifères souterrains, marécages, oasis, tourbières, estuaires, mangroves, récifs coralliens, etc. mais aussi tous les sites artificiels tels que les bassins de pisciculture et les rizières) ont disparu.
Et le rythme de disparition s'est accéléré depuis le début du siècle.

Danger sur la biodiversité

Cette "disparition accélérée" est le résultat de grandes tendances telles que les changements climatiques, l'augmentation démographique, l'urbanisation et de l'impact de l'évolution des modèles de consommation sur l'utilisation des terres et de l'eau dans l'agriculture, expliquent les auteurs.
C'est "un cri d'alarme", les zones humides fournissant directement ou indirectement presque toute l'eau douce consommée dans le monde, a lancé Mme Rojas Urrego, dans un communiqué.

SUPERFICIE.
Le rapport montre qu'aucune région n'est épargnée.
D'après les experts, les zones humides couvrent actuellement plus de 12,1 millions de km², une superficie plus vaste que celle du Groenland.
Entre 13 et 18% sont inscrites sur la liste de Ramsar des zones humides d'importance internationale et sont protégées, ce qui laisse la majeure partie de ces zones vulnérables.


.

Réhabiliter tourbières, marais et mangroves

Plus de 40% des espèces vivent et se reproduisent dans des zones humides. L'enjeu est également celui de nourrir le monde : plus d'un milliard de personnes dépendent de ces zones pour leur subsistance. Elles sont une source vitale d'aliments, de matières premières, de ressources énergétiques pour l'industrie pharmaceutique et d'énergie hydroélectrique, met en exergue le rapport.

PUITS CARBONE.
Pour les experts, il est d'autant plus important de préserver les zones humides qu'elle jouent un "rôle essentiel" dans les efforts déployés en vue d'une régulation du climat mondial.
Ainsi, par exemple, "les tourbières", qui ne couvrent que 3% de la superficie de la planète, stockent deux fois plus de carbone que toutes les forêts du monde. "Les marais", "herbiers" et "mangroves" sont aussi des écosystèmes riches en carbone.

Découvrez Les meilleurs articles de H&B pour l'expression "Zones Humides"

Commentaires

1
2018-10-03 15:03:27 +0200

Encore une alerte et pas des moindre ... Comprendre la Vie voilà où est notre problème aujourd'hui .

1

0
2018-10-05 08:59:14 +0200

C'est "un cri d'alarme" : un de plus... Dans l'indifférence générale. A force de crier au loup, plus personne n'écoute, trop pris par les préoccupations du moment : boucler la fin du mois pour les uns, se vautrer dans le luxe pour les autres. Il faudra malheureusement un clash pour que nous prenions en compte la gravité de la situation, et ce sera une dictature qui se mettra en place pour sauver les meubles. "La cigale et la fourmi" : la cigale chantait, chantait... quant à la fourmi, elle se préparait pour l'hiver... Cet hiver de désolation qui nous attend risque d'être terrible pour les cigales...

0

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 15391
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 17110
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 2391
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 712
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 53
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 6719

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy