POPULARITÉ
20

Diversité animale, diversité lexicale

Éditer
Publié dans
le 14.06.14
Loup


  • Les cris des amimaux

  • Extrait de "L'Albine. Scènes de la vie en Limousin et en Périgord vert", un livre de Fernand Dupuy, publié chez Fayard en 1977.


"Tu le sais bien sûr depuis longtemps, le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie quand le cheval hennit et que beugle le boeuf et meugle la vache, l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage. Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse. La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse. Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait. Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille. La biche brâme quand le loup hurle. Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ? Sais-tu ? Que le canard nasille - les canards nasillardent ! Que le bouc ou la chèvre chevrote. Que le hibou hulule mais que la chouette, elle, chuinte. Que le paon braille, que l'aigle trompète. Sais-tu ? Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule, que la perdrix carabe, que la cigogne craquète et que si le corbeau croasse, la corneille corbine et que le lapin glapit dans le lièvre vagit. Tu sais tout cela ? Bien. Mais sais-tu, sais-tu ? Que l'alouette grisole, tu ne le savais pas. Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse. C'est excusable ! Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère. Et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère ! Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule. Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue. Qu'importe ! Mais c'est joli : la hupe pupule ! Et encore sais-tu ? Sais-tu que la souris, la petite souris grise... devine ! La petite souris grise chicotte et plus dommage encore de ne pas savoir, de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !"



  • Joli, non ? Sans compter ce qui ce dit dans les langues provinciales et les innombrables patois !


 

Commentaires

3
2014-06-14 14:26:33 +0200

Et, en Gascogne, on ajoute "Quan lou Pic pique e quan lou Gay carascle, lou dimenge apres Arams qu'es Pasques." ("Quand le Pic pique et quand le Geai cajole, le dimanche après Rameaux, c'est Pâques.")
C'est, vous l'aurez deviné, un dicton pour se moquer des dictons. ^^

3

1
2014-06-14 15:17:10 +0200

@ Skaya : Justement je pensais à vous, qui maniez si bien l'occitan. Quelques jolis noms d'oiseaux pour enrichir mon vocabulaire ?

1

1
2014-06-14 15:24:13 +0200

Quelle belle preuve de la richesse de la langue française !
Cela dit sans jacobinisme ni chauvinisme.
Je rajouterai à la liste : la mésange "zinzinule".

1

2
2014-06-14 16:37:28 +0200

Qu'en i a un heish! (Il y en a plein!)
... D'autant que, rien qu'en Gascogne, les noms peuvent varier d'un secteur à un autre.
Pour s'en tenir à la Gascogne maritime (Pays de Buch, de Born, Ouest de la Grande Lande, Marensin,), citons:
- Pupe proche du Upupa latin qui imite le chant de la Huppe;
- Cothtorte (prononcer cot-torte) qui veut dire "cou tordu") pour le Torcol;
- Coudic pour les Bergeronnettes (la coude, c'est la queue);
- Esparvey (prononcer esparbey) pour l'Epervier;
- Croca (prononcer croque) pour la Corneille;
-Tride pour la Grive draine;
- Tiu-tiu pour le Bécasseau variable (parce que son chant fait "tiu-tiu");
-Pit-rai (pit-raille) pour le Rouge-Gorge...

2

2
2014-06-14 23:52:57 +0200

Quand je m'active au jardin, la mésange me nargue. "Plus vite, plus vite", chante-t-elle. ^^

2

1
2014-06-15 10:09:09 +0200

@mamilaine

Mais noooon. Au printemps, la mésange chante Tu-lip, Tu-lip. ^^

1

1
2014-06-18 08:40:59 +0200

Génial... merci Mamilaine pour ces jolis mots

1

1
2014-06-18 13:02:07 +0200

Richesse de la langue française .. et source d'inspiration. Merci pour tous ces gazouillis et autres cris. ;-)

1

À propos de l'auteur

Mon oasis nature est le résultat d'une histoire liée au terrain forestier et à la maison familiale construite dans les années '30 : jardin "bourgeois"... mais quelques pins maritimes et des chênes centenaires qui se souviennent de la forêt. À présent je privilégie les essences locales, j'ai aménagé un potager et un poulailler. C'est la campagne au bord de la mer. Très active dans les associati...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 1568
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 1039
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 397
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 92
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 45
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 154

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy