POPULARITÉ
19

EMGANN AN BUHEZEG (combat du vivant)

Éditer
Publié dans
le 29.07.18
_emgananbuhezeg

DEMAT !
(Bonjour)

Pourquoi parler de combat du vivant ?

En tant que pratiquant de karaté, je vois beaucoup de partage autour des arts martiaux qui concerne des combats entre individus pour la victoire, la domination de l'autre, pour faire mal et s'imposer.
Pourtant, cette image est loin d'être celle que j'ai perçue tout au long de mes années de pratique. Il m'a plutôt été enseigné de mettre à profit cet art pour préserver et même développer le vivant, cet enseignement je l'ai aussi perçu dans l'éducation qui m'a été transmise par la plupart de mes aînés, issus des arts martiaux ou non.

Je m'explique, les différents maîtres que j'ai suivis dans ma vie ne m'ont pas appris à détruire l'autre, mais à me développer et à prendre soin de ce qui m'entoure. Le maître kase disait d'ailleurs :

"Ton plus grand adversaire c'est toi-même !"

Je ne jette pas la pierre aux combattants qui s’affrontent volontairement de manière réglementée, en connaissance de cause tant qu'ils le font en conscience et avec respect. À travers le respect, aussi enseigné par mes instituteurs et mes parents, j'ai appris à respecter plutôt que de détruire. Cette notion est présente dans l'esprit des arts martiaux traditionnels et, également, dans les traditions bretonnes qui nous incitent à prendre soin de notre pays, comme dans toutes traditions celtes et païennes. C'est pourquoi je ne conçois pas la raison qui pousse deux personnes à s'affronter si elles peuvent l'éviter, je ne conçois pas ce qui nous pousse à raser la nature sans en tirer un intérêt véritablement vital. Nos anciens ne nous on-ils pas appris à préserver notre environnement ? Les avons nous vraiment écoutés ?

Voilà pourquoi j'introduis ici la notion de #EmganAnBuhezeg (combat du/pour le vivant) car il est, selon moi un point commun entre les traditions bretonnes et Martiales.

Soyez attentif à ce qui vous entoure, la vie est fragile, mais essentielle, protégeons là, battez-vous selon vos possibilités pour préserver la "Vie" dans son sens large.

Commentaires

0
2018-08-16 22:01:37 +0200

Oui notre pire ennemi c’est nous mêmes, c’est moi en premier, et si tout le monde pouvait en prendre conscience ce serait un grand pas pour l’humanité

0

À propos de l'auteur

Pour l'environnement et la vérité. Mojenn signifie récits, légendes, poésies, citations et vidéos. Un auteur Breton, pratiquant de karaté-do, vous livre ses récits de la Bretagne au Budo.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 22
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 4
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 2
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 2

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy