POPULARITÉ
6

Envahisseurs ou Colonisateurs ?

Éditer
Publié dans
le 17.01.14
Images00cqhytk

Depuis que l'homme traverse les océans en bateau puis en avion, il sème la zizanie dans les écosystèmes.

Parfois sans le savoir, des hommes importent des insectes dans des pots de fleurs (fourmis d'Argentine ou d'Afrique) ou des vers d'Australie. Ces vers mangeurs de lombrics font des ravages en Grande-Bretagne et ils viennent paraiît-il d'arriver chez nous.

Parfois volontairement, en important par exemple des petites tortues aquatiques qui servent de jouets aux enfants avant d'être jetées dans un lac ou un ruiseau. Ainsi, la tortue de Floride se retrouve en Europe sans son prédateur oiseau à long bec, et peut facilement s'en prendre aux autres animaux aquatiques.

Quant aux vers mangeurs de lombrics, ils prolifèrent d'autant plus facilement, que nos lombrics n'ont aucun moyen de défense contrairement aux lombrics d'Océanie qui, depuis des millions d'années, ont évolué en compagie de leurs prédateurs.

Je me permets de faire un parallèle :

- Des Européena débarquant en Amérique ont décimé involontairement les populations locales en provoquant des épidémies de malaria ou autres maladies.

- A cause de l'activité humaine, les insectes ou animaux qui passent d'un continent à un autre reproduisent le même schéma.

Au XVème siècle, on ne savait pas guérir de la malaria. Aujourd'hui, on ne sait pas lutter contre les dégâts des nouveaux colonisateurs et on accroît encore la perturbation des écosystèmes en surexploitant les ressources de la planète...

 

Commentaires

1
2014-01-17 22:41:16 +0100

C'est vrai ! On peut observer les mouettes depuis bien longtemps à Paris, mais depuis peu, des cormorans. C'est d'ailleurs fabuleux d'en voir évoluer au pied de la Tour Eiffel...

1

1
2014-01-17 23:16:47 +0100

Pour répondre à la seule fin de l'article, les océans sont vidés de beaucoup de leurs poissons par les navires de pêche industrielle qui déciment leurs populations. Les oiseaux marins ne trouvent plus suffisamment de nourriture dans les mers, et certains développent des comportements opportunistes, comme les mouettes ou les goélands, que l'on voit souvent tourner au-dessus des décharges, comme au nord de Marseille. A Nice, des personnes ont même signalé des attaques de goélands sur des pigeons... Si l'on en croit les publications de l'association BLOOM, engagée contre le chalutage profond nécessité par la raréfaction des poissons en surface, le problème de la pénurie de poissons est à résoudre d'urgence.

1

1
2014-01-17 23:40:55 +0100

Depuis le début des années 80, mouettes et goélands sont arrivées dans les campagnes du Cambrésis a 200 km des côtes.
Le phénomène d'exode d'oiseaux marins et donc d'appauvrissement des océans n'est donc pas récent

1

1
2014-01-18 00:01:27 +0100

Mais tant que ça ne passe pas sur TF1 ou France 2, le problème ne sera connu (ou reconnu) que des initiés...

1

1
2014-01-18 00:20:38 +0100

Concernant l'invasion du vers qui mangent "nos" lombrics, pour en savoir plus, tapez : plathelminthe terrestre invasif

1

4
2014-01-18 10:00:20 +0100

Information ornithologique concernant les écosystèmes aquatiques
Il est vrai que les populations du Grand cormoran connaissent une forte extension en Europe. Cela est dû aux mesures de protection. Et c'est à partir des zones où elles ne s'étaient pas effondrées que les zones où elles avaient été éliminées se sont repeuplées.

4

4
2014-01-18 10:11:04 +0100

Information ornithologique concernant les écosystèmes aquatiques et la Mouette rieuse (une des espèces de mouettes):
Fortement menacée au début du XXe siècle par diverses activités humaines, elle est devenue une espèce abondante.
" Cette explosion s'est accompagnée d'une expansion de l'aire de nidification simultanément vers le nord et le sud du continent doublée d'une redistribution localement importante à l'intérieur même de l'aire traditionnelle de nidification : extension, d'une part, vers les zones littorales et maritimes de certains pays et, d'autre part, vers les zones humides continentales entièrement créées et contrôlées par l'homme (étangs de pisciculture, lacs de barrage, bassins de décantation, gravières, digues, réserves...). Cette explosion démographique résulte d'un fort taux de survie des adultes de l'ordre de 82 à 86% atteint grâce à l'exploitation intensive, en hiver spécialement, de ressources alimentaires d'origine anthropique. Mais dès l'apogée de la population atteinte en 1980 (2 millions de couples), une baisse sensible des effectifs s'amorce un peu partout en Europe."
Voyez, concernant cet oiseau :
http://inpn.mnhn.fr/docs/ca...

4

4
2014-01-18 10:20:42 +0100

Information relative à Plathelminthe (ver plat) terrestre, prédateur de lombrics (ver de terre):
http://inpn.mnhn.fr/actuali...

4

5
2014-01-18 10:48:27 +0100

Voyez des propositions européennes émises l'an dernier pour lutter contre les espèces invasives (si faire se peut):
http://www.humanite-biodive...

5

0
2014-01-18 14:22:35 +0100

Merci pour vos précisions. J'ai bien noté le HIPPO.

0

4
2014-01-18 14:58:39 +0100

Le parallèle avec la conquête des Amériques peut être trompeur, car l'humain a conscience des ses actes. L'animal envahisseur est dénué de responsabilité.
Le papier est judicieux néanmoins, il nous éloigne de la béatitude sur la nature "bonne" par définition.

4

À propos de l'auteur

Gil_et_ugo
gil

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 44
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 77
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 8
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 8
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 77
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 45

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy