POPULARITÉ
523

Exploitation de la biomasse par la centrale thermique de Gardanne

Éditer
Publié dans
le 09.06.17
Foret_pin_alep_c_pnrl_a_salvaudon

La conversion à la biomasse de la centrale thermique de Gardanne (département 13) s’inscrit dans le cadre des objectifs du « Grenelle de l’environnement », visant à porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation d’énergie finale d’ici à 2020.

La crainte : voir les forêts de la région se réduire comme peau de chagrin.
850 000 tonnes de bois par an sont nécessaires pour alimenter Gardanne. Et 35% de la ressource doit provenir des forêt de Paca. Sa zone d’approvisionnement se situe dans un rayon de 250 km autour de la centrale. (Source et vignette)

Le tribunal administratif de Marseille annule l’autorisation d’exploitation compte tenu du caractère insuffisant de l’étude d’impact sur les forêts du Sud-Est

L’essentiel de la décision communiqué par le Tribunal administratif de Marseille :

  • Le tribunal a d’abord relevé que, eu égard à l’importance des prélèvements en bois forestier, qui devraient représenter, à terme, 35% du gisement forestier disponible dans un rayon de 250 kilomètres autour de la centrale, les conditions d'approvisionnement en bois forestier constituent un élément essentiel de l'exploitation au regard des incidences prévisibles de l’installation sur l'environnement.
  • Il a ensuite jugé l’étude d’impact insuffisante, dès lors qu’elle ne comporte pas d’analyse des effets « indirects et permanents » de la centrale sur les zones de prélèvement en bois, en méconnaissance des dispositions de l’article R. 512-8 du code de l’environnement. Il a également relevé que, compte tenu des particularités de son mode d’approvisionnement, l’étude d’impact n’était pas proportionnée à l’importance de l’installation.
  • Le tribunal a enfin considéré que cette insuffisance de l’étude d’impact a eu pour effet de nuire à l’information complète de la population au stade de l’enquête publique et a été de lnature à exercer une influence sur la décision de l'autorité administrative. Par suite,le tribunal n’a pas estimé pouvoir régulariser la procédure en accordant lui-même l’autorisation d’exploiter.

Décision n°1307619-1404665-1502266 du 8 juin 2017

Commentaires

2
2017-06-09 13:14:30 +0200

Excellente décision, cette décision va dans le bon sens. Bien sûr, le Grenelle fixe des objectifs, et c'est très bien. "Porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation d’énergie finale"... Cependant, donner de tels objectifs environnementaux en terme de pourcentage de telle ou telle chose semble assez dangereux. Il pourrait être dommageable de réduire la protection de la planète en chiffres et autres ratios comptables, sans étude d'impact globale et qualitative. L'environnement est un système complexe. Aussi, nous aurions peut-être besoin d'une approche systémique. ...

2

4
2017-06-09 13:53:27 +0200

La transition énergétique doit être respectueuse de la biodiversité !

4

4
2017-06-09 16:30:46 +0200

Cette centrale était démesurée et aurait entraîné:

  • soit un changement dans la gestion de la forêt méditerranéenne peu productive en m3 pour en faire un système de production avec des plantations usant de force intrants,
  • soit des importations de matière ligneuse venant de loin et donc à forte empreinte écologique (transport notamment).
  • soit un gaspillage d'argent car on aurait réalisé une usine à forte capacité sous utilisée faute de bois local mobilisable.

Mais, les centrales calées à échelle d'un bassin d'approvisionnement et donc sur la possibilité forestière raisonnée de la zone de chalandise de la centrale, c'est bien pour la transition écologique.

4

2
2017-06-10 09:41:27 +0200

Sauf que le préfet vient de passer outre cette décision du tribunal et décide de maintenir la centrale en fonctionnement .cf Arrêté et annexe du 09/6/2017.

2

2
2017-06-10 09:51:24 +0200

à Pirouette
En effet: "Le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, a signé, vendredi 9 juin, un arrêté permettant « à titre provisoire » la poursuite de l’exploitation de la centrale de Gardanne."
A savoir: "Les opposants au projet dénoncent, non pas la biomasse mais son gigantisme..."
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pollu...

2

2
2017-06-10 11:53:40 +0200

Ce passage en force par un arrêté niant la décision du tribunal ne me semble pas trop démocratique. C'est vraiment inquiétant, j'ai l'impression que rien ne change vraiment. Les lobbies ont encore frappé non ? Un arrêté provisoire sera certainement définitif par la suite, car les travaux auront trop avancé et les investissements trop importants pour faire demi-tour.

Je peux me tromper mais la transition écologique dans de telles conditions ne me semble pas raisonnable du tout. Nous voudrions ensuite donner des leçons à D. trump ?

Je pense qu'il aurait fallu demander des études d'impact supplémentaires avant de prendre un décisions par arrêté aussi rapide.
A quoi sert la justice dans notre pays ?

Je peux faire erreur mais je trouve ça très inquiétant pour la biodiversité.

2

2
2017-06-10 12:07:51 +0200

Les forêts sont indispensables !
Pas de déforestaion !

2

2
2017-06-12 09:53:25 +0200

Suite à l'annulation de l'autorisation d'exploiter sa centrale biomasse de Gardanne par le tribunal administratif de Marseille, l'exploitant Uniper fait appel de la décision qu'il qualifie de "très pénalisante".

2

2
2017-06-12 10:17:43 +0200

Uniper ne se demande pas une seconde si son étude d'impact est ou non suffisante, il se contente de faire appel... Rien que cette attitude montre à quel point cette entreprise se soucie de l'environnement ! Ils peuvent éventuellement gagner en Appel ou perdre. S'ils ne gagnent pas en Appel, ils pourront toujours se pourvoir en Cassation et dans ce cas, un simple défaut de procédure peut leur donner raison. S'ils gagnent en Cassation, cela fera jurisprudence et sera très dommageable pour l'avenir. C'est triste de voir que la planète passe encore et toujours après les considérations d'ordre économiques et financières. Gardons tout de même espoir.

2

0
2017-10-12 20:53:53 +0200

On est vernis: La déforestation et le chaos environnemental mondial ont le soutien actif de Nicolas Hulot.

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 678673
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 284991
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 110938
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 201695
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42767
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 259546

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy