POPULARITÉ
1553

Expulsion imminente des Bushmen pour faire place à un corridor biologique

Éditer
Publié dans
le 24.05.13
Bots-bush-sc-04-b4-026_article_column

Survival International a reçu des informations inquiétantes concernant l’expulsion imminente de plusieurs centaines de Bushmen du sud du Botswana pour faire place à un corridor biologique.

Le gouvernement local aurait annoncé à la communauté bushman de Ranyane que des camions arriveraient lundi prochain pour les expulser du territoire qu’ils habitent depuis des générations et que leurs maisons seraient détruites.

Le territoire de ces Bushmen se situe au cœur du projet d’un corridor biologique que l’organisation américaine Conservation International, dont l’un des membres du conseil d’administration est le président botswanais Ian Khama, et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) avaient préparé depuis de nombreuses années. Ce territoire qui se trouve entre la Réserve du Kalahari central (CKGR) et le Parc transfrontalier de Kgalagadi est également habité par des colons et des fermiers.

Survival International s’est adressée au président Khama, à Conservation International, à l’Ambassadeur français au Botswana et au FFEM pour leur exprimer sa vive opposition à l’expulsion planifiée de la communauté bushman.

Un Bushman a déclaré à Survival : ‘Nous appelons la communauté internationale à soutenir les Bushmen de Ranyane dans leur lutte pour leur droit à rester sur leur terre ancestrale. L’opinion publique internationale doit savoir que le gouvernement agit mal avec nous’.

Ce n’est pas la première fois que les Bushmen du Botswana sont la cible du gouvernement au nom de la conservation. Lors de trois évictions brutales, entre 1997 et 2005, des milliers de Bushmen ont été expulsés de laCKGR, soi-disant au nom de la conservation de la faune. Les Bushmen expulsés de leur territoire en 2002 avaient poursuivi le gouvernement botswanais en justice et, dans un verdict historique, la Haute Cour botswanaise avait statué en 2006 que leur expulsion était ‘illégale et anticonstitutionnelle’.

L’expulsion forcée des peuples indigènes de leurs terres ancestrales a des impacts dévastateurs sur leur santé et anéantit leurs moyens de subsistance et leur auto-suffisance. Dans les camps dits de ‘relocalisation’ au Botswana, les Bushmen évincés de leur terre dépendent entièrement des aides gouvernementales et souffrent fréquemment d’alcoolisme, de dépression et de bien d’autres maladies.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘La destruction des peuples indigènes au nom de la ‘conservation’ a des relents de colonialisme. Cela ne devrait plus être admis de nos jours et les écologistes soucieux de la place de l’homme dans son environnement devraient s’en indigner’.

Télécharger la lettre de Survival adressée au président botswanais Ian Khama

Commentaires

5
2013-05-24 19:40:18 +0200

Au XIX ème siècle, en Amérique, par exemple il fut possible, pour créer certains parcs nationaux (Yosemite, Yellowstone) d'en expulser les peuples amérindiens qui y habitaient ou y séjournaient de façon saisonnière.
C'est au XXème siècle qu'en Afrique, au Botswana, les Bushmen sont "encouragés" à libérer des milieux qu'il habitaient...pour en faire des milieux protégés...
Ça continue donc au XXIème ... Pourtant c'est insupportable !

5

4
2013-05-24 23:27:40 +0200

On croit rêver ! Ces Bushmen ne feraient pas partie de la biodiversité ? Ne méritent-ils pas d'être protégés ? Ça sent des intérêts autres qu'écologiques...

4

5
2013-05-25 12:38:11 +0200

L'argument du corridor est irrecevable. La défense de l'environnement ne peut se faire avec violence contre des populations. Procéder ainsi réussira à monter l'humanité contre la biodiversité. Ce n'est pas mon projet.

5

2
2013-05-25 13:49:51 +0200

Tout cela est un non sens de séparer les humains qui vivent dignement et respectueusement au sein de la terre-mère pour la protéger !!! selon cet état d'esprit imaginons un peu le déplacement de tous les humains qui l'ont sacrifiée au nom de la croissance et du saint Grisby !?!

2

3
2013-05-25 15:06:16 +0200

Adresses pour défendre la biodiversité, humanité incluse...
au BOTSWANA:
ECRIRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
H.E. President Ian Khama
Private Bag 001
Gaborone
BOTSWANA

Pour les Français
Copie à L'AMBASSADE DE FRANCE
PO Box 1424,
761 Robinson Road
Gaborone
BOTSWANA

Pour les Canadiens
Copie au CONSULAT DU CANADA
Ground Floor, Mokolwane House
Fairgrounds,
P O Box 2111
Gaborone
BOTSWANA

3

4
2013-05-25 19:30:48 +0200

Il paraît que le projet gouvernemental est de conserver l'écosystème. Eh bien, le conserver exige d'y maintenir la composante humaine.

Pourquoi défendons-nous cette position?

Notre association se nomme "Humanité et Biodiversité".

Il va de soi que nos aspirations à défendre la biodiversité sont profondes. Mais loin de nous l'idée que l'humanité n'aurait pas sa place sur Terre: La biodiversité en serait amputée. Défendre la biodiversité, c'est défendre l'humanité puisqu'elle en fait partie.

Dans le cas des Bushmen, les chasser de leur territoire ancestral revient à nier leur appartenance à l'écosystème du Kalahari depuis des milliers d'années. La légitimité de leur présence ne fait aucun doute: ils furent les premiers habitants de l'Afrique australe.

4

2
2013-05-26 10:10:28 +0200

Il est inadmissible que l'on puisse déporter un peuple de son territoire. Et ceci au détriment de sa survie. Si j'osais, je dirais que cela a un arrière-goût de "purges staliniennes". Surtout que ce peuple vit dans le respect de la biodiversité. On nous cache certainement quelque chose. Quels sont les véritables intérêts en jeu ? Je suis prête à signer une pétition.

2

1
2013-05-26 18:20:09 +0200

Il n'y a aucune justification à apporter par un peuple qui est a l'origine de l'humanité elle même pour simplement continuer à rester dans son propre biotope !
Tout contraire à ce principe est naturellement inadmissible.
Le pire dans cette histoire c'est que ce serait pour préserver un couloir biologique dont ils font partie. C'est comme dire d'amputer un membre vital d'un corps sain pour en garantir la vie ? C'est simplement absurde.

1

1
2013-05-27 21:40:57 +0200

IMPORTANT: En regardant de près le document Western Kgaladadi Conservation Corridor , on constate que sa date (2005) et la durée du projet (4 ans) font que le FFEM (Fonds Français pour l'Environnement Mondial) est totalement étranger à cette actuelle décision d'expulsion puisque son action est terminée depuis quelques années. De plus le projet visait aussi "à l'amélioration de la qualité de vie des communautés locales sur ces zones .."
C'est au seul actuel gouvernement du Botswana qu'incombe cette initiative négative révélée par les Bushmen. Espérons un démenti !

1

0
2013-05-28 09:01:46 +0200

Remarques : mon message, n'est pas une forme temporelle et s'applique aujourd'hui comme hier. N'a pas de nationalité et vaut donc aussi pour le BOTSWANA.

0

1
2013-05-28 11:36:12 +0200

Survival a qualifié la destruction des peuples indigènes au nom de la ‘conservation’ de relents de colonialisme afin de dénoncer l'attitude du gouvernement botswanais, prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour expulser les Bushmen de leurs terres ancestrales, et leur apporter le ‘développement’. Survival estime malgré tout que l'ONG américaine Conservation International (dont le président botswanais est membre du CA) et le FFEM, tous deux ayant financé le projet de corridor écologique en place depuis quelques années, doivent prendre position et exhorter le gouvernement botswanais à empêcher ces expulsions imminentes.

1

1
2013-05-29 10:25:33 +0200

Le Botswana nie vouloir expulser des Bushmen pour créer un parc naturel
http://www.afriquinfos.com/...

1

À propos de l'auteur

Survival International aide les peuples indigènes à défendre leur vie, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir. Survival est la seule organisation mondiale soutenant les peuples indigènes par des campagnes d'opinion. Elle fut fondée en 1969 à la suite d'un article de Norman Lewis, dans le journal britannique Sunday Times dénonçant les massacres, le vol des terres et le génoci...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 4831
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2889
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 751
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 22
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 22
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 400

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy