POPULARITÉ
983

Extinction massive : 7 millions d'années pour s'en remettre !

Éditer
Publié dans
le 20.10.18
Capture

Dans cet article de Futura Sciences qui relaie une étude parue dans le revue PNAS, il est indiqué très clairement à quel point il est il sera difficile pour la nature de "retrouver" les espèces que l'activité humaine a détruit, quand ce sera possible de le faire ce qui ne sera pas toujours le cas ...
Le rapport temps destruction versus temps de "restauration" est édifiant.

Futura Sciences est un site que j'aime beaucoup visiter principalement pour profiter des articles de Laurent Sacco que je trouve être un très bon journaliste (et donc traducteur/passeur) scientifique et de Céline Deluzarche pour ce qui concernce, entres autres, notre planète même si ce n'est pas toujours réjouissant.

Voici quelques extraits exhaustifs de l'article mais je vous invite à aller lire l'intégralité des informations.

« L'Homme extermine les animaux si rapidement que la nature mettra des millions d'années à s'en remettre », alerte une nouvelle étude parue le 15 octobre dans la revue PNAS. Depuis 130.000 ans, plus de 2,5 millions d'espèces ont été rayées de la surface de la planète, dont 500.000 dans les seules 1.500 dernières années. Une extinction massive qui concerne en premier lieu les mammifères sauvages : 83 % d'entre eux ont déjà disparu, d'après une précédente étude de 2018. Et près d'un quart des espèces sont aujourd'hui menacées, dont 199 sont en danger « critique », d'après la liste rouge de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).
[...]

Des disparitions qui ont coupé des branches entières du vivant

Plutôt que de se livrer à un simple calcul comptable, les auteurs ont évalué l'importance relative de chaque animal dans la phylogénétique. Toutes les disparitions n'ont en effet pas le même impact. Celles des gros mammifères, comme le lion marsupial Thylacoleo, le tigre à dents de sabre ou le Macrauchenia (une sorte de chameau avec une trompe), sont ainsi les plus graves, car ces derniers étaient les uniques représentants de leur branche. Une fois éteints, ces pans entiers de la biodiversité ont disparu à jamais, rayant de la carte des millions d'années de l'histoire de l'évolution. À l'inverse, il existe des centaines d'espèces de musaraignes.
[...]

Jusqu’à 7 millions d’années pour revenir à la biodiversité de l’ère pré-anthropocène

Dans le meilleur des cas, c'est-à-dire si plus aucune espèce de mammifère ne disparaissait à partir d'aujourd'hui, il faudrait 500.000 ans pour revenir au même niveau de biodiversité qu'avant l'arrivée de l'Homme, d'après les calculs des scientifiques. Ce n'est hélas pas l'hypothèse la plus probable. Dans le cas plus vraisemblable, celui où les extinctions continuent au rythme actuel pendant encore 50 ans, cette reconstruction pourrait prendre 5 à 7 millions d'années, dont 3 à 5 millions rien que pour restaurer la biodiversité perdue durant ce laps de temps. Car, même en prenant en compte l'apparition de nouvelles espèces, naturelle dans le processus d'évolution, la destruction causée par l'Homme est bien trop rapide pour être compensée.
[...]

CE QU'IL FAUT RETENIR

  • Depuis son arrivée sur Terre, il y a 130.000 ans, l’Homme a causé la disparition de 2,5 millions d’espèces.
  • Plusieurs grands mammifères emblématiques étaient les derniers représentants de leur branche.
  • Plus de 3 millions d’années seront nécessaires, rien que pour restaurer la biodiversité qui sera détruite dans les 50 prochaines années.

Pour ma part je trouve cela tout sauf anodin car nous faisons partie de ces vivants et cette biodiversité qui s'étiole signe un peu la fin de notre environnement et donc de notre vie. Car c'est cet environnement qui l'a rendu possible et qui la rend encore possible aujourd'hui, si tout s'effondre nous chuterons en tant qu'espère nous aussi. Ce qui est perdu comme ce qui peut être "restauré" par la nature n'est sans doute pas indispensable à la vie humaine, nous ne serions déjà plus là, ce qui est réellement inquiétant c'est que la chute continue ... et pour la vie sur Terre comme dans l'espace avec les trous noirs ... au bout d'un moment nous ne pourrons plus revenir en arrière et chuterons aussi ... la Terre ira bien, seule la vie est en danger.

Commentaires

2
2018-10-21 09:29:35 +0200

Sur le site PNAS :(traduction)
Il faudra des millions d'années à la diversité des mammifères pour se remettre de la crise actuelle de la biodiversité.

Ces découvertes soulignent la sévérité de la sixième extinction de masse potentielle et la nécessité d'éviter maintenant la perte d'une histoire évolutive unique.

2

0
2018-11-05 14:44:32 +0100

La nature reprend vite ses droits si on lui donne les moyens de le faire; laissons tomber des chamailleries ridicules . je pense à la chasse, à la doctrine végan et tant d'autres sujets dérisoires par rapport aux enjeux essentiels: consommation exponentielle, gaspillage, pesticides à outrance, remodélisation des biotopes, déchets et pollutions pléthoriques, industrialisation galopante, qui ne sont que les corollaires de tous ces excès

0

À propos de l'auteur

Vous savez ce que l'on dit ? A deux on se tient compagnie, à 3 on fait la fête. Ce qui m'amène toujours à me rappeler qu'à 4 on médite :) Comme une plante ne peut pas être, seule, sans rien au milieu de nulle part, car si il y a une plante, même profondément et invisible, il y a de l'eau, et ce nulle part n'est pas non plus un sol "vide" ne permettant à rien d'y apparaître, même si il faut de...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 4213
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 130
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1089
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 98
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 62
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 12804

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy