POPULARITÉ
24

Gaspillage alimentaire : en 2030, 66 tonnes de nourriture seront jetées chaque seconde

Éditer
Publié dans
le 31.08.18
Capture

Dans un monde où beaucoup n'ont pas assez pour se nourrir correctement, ou simplement se nourrir, même si il est impossible d'atteindre un niveau zéro de gaspillage, certaines proportions donnent à réfléchir, d'autant plus quand les prévisions sont à la hausse.
Nous n'avons pas tant un problème de ressources que de distribution et d'utilisation, en bref, comme souvent, un problème d'éducation et "d'éveil" à un sujet, dans ce cas le gaspillage alimentaire.

Un tiers de la nourriture produite chaque année finit à la poubelle. Et le problème ne va faire que s'empirer, révèle une nouvelle étude. Plusieurs entreprises ont pourtant pris des initiatives efficaces pour réduire ce gaspillage.

Les pertes s'additionnent tout au long de la chaîne d'approvisionnement. La plus grosse source de gaspillage se situe au niveau de la production, [...]

Les consommateurs ont souvent une conception erronée des mesures à adopter, regrette Shalini Unnikrishnan.[...]

[...]Autre dérive pointée du doigt : les promotions qui encouragent à acheter en grande quantité et qui conduisent le consommateur à jeter la nourriture qu'il n'a pas eu le temps de manger avant qu'elle ne s'abîme. Au total, résoudre l'ensemble des problèmes de la chaîne alimentaire permettrait d'économiser 700 milliards de dollars par an en nourriture, estime le BCG.[...]

répartition du gaspillag

Un tiers de la nourriture produite est déjà jeté et cela ne va faire que s’empirer au fur et à mesure que les populations s’enrichissent.
Les pertes se produisent tout au long de la chaîne d’approvisionnement.
Certaines entreprises ont mis en place des mesures astucieuses pour limiter le gaspillage.

Article complet sur Futura Sciences

Heureusement, comme indiqué dans l"article ci-dessus, il existe des initiatives pour réduire ce gaspillage. Toutefois, cela ne concerne évidemment pas tous les pays du monde, et dans chaque pays toute la population n'est pas forcément attentive, ou disponible, pour se préoccuper de cela.

Mais les nombreuses initiatives existantes sont autant de raisons de se réjouir.
Sur smartphone, il existe l'application Too Good To Go
Article Marie-Claire 2018

Il en existe plein dans les différentes régions de France.

Un tiers de la nourriture gaspillée, c'est simplement énorme quand on sait que le monde compterait plus de 2 milliards de personnes en sous-nutrition :
Article Le Monde 2015

Quand on apprend que ce sont c'est au niveau de la production que la perte est le plus important (voir article de Futura-Science plus haut), pour moi cela renvoi à nouveau au choix de production distribution en masse qui est celui que nous connaissons le plus et qui n'est pas adapté à tous les produits alimentaire (le riz se conservera et transportera mieux que les fraises).
Sans parler des dégâts environnementaux (et donc du coût) de la production en masse / intensive (probablement déjà multiplement évoqué sur le site).

Le coût sanitaire de la sous-nutrition n'est pas non plus anodin à ce niveau, et les personnes en sous-nutrition ne sont pas à même de participer à la vie quotidienne pour soi-même mais aussi pour l'économie en générale comme des personnes bien nourris et en bonne santé peuvent l'être.
Action contre la Faim

Mis en parallèle avec le fait que l'humanité rencontre également un problème d'obésité grandissant, impliquant aussi un coût sanitaire et des empêchements de vivre au mieux sa vie et donc de participer dans les meilleures conditions à la vie quotidienne, pour soi-même mais aussi pour les autres et l'économie en général.
Article RTBF 2018

Parce que non seulement nous gaspillons de la nourriture alors que beaucoup ont faim ... mais en plus beaucoup de notre nourriture n'est pas de bonne qualité et n'est pas bonne pour la santé ... nous consommons de la nourriture qui n'est pas toujours bonne pour notre santé et dont certaines méthodes de production sont mauvaises pour l'environnement.

Tout est interdépendant, les habitués de ce site le savent bien, mais aussi le bon sens suffit.
Majoritairement en tant qu'êtres humains vivant au 21ème siècle, si chacun d'entre nous, peu importe le parcours de vie, l'éducation, l'environnement dans lequel nous vivons, nous arrêtons un instant pour regarder autour de nous et réfléchir, si ce n'est pas grâce à nos connaissances alors c'est instinctivement que nous pouvons reconnaître ce qui est positif, négatif, ou disons neutre.
Evidemment l'éducation est importante, mais l'éveil de la curiosité l'est aussi, et être choqué est aussi important, et pour moi un tiers c'est choquant, pourtant je ne suis pas complètement ignorant, je suis déjà attentif et sans avoir réfléchit à des proportions je pense que si je l'avais fait, je n'aurai jamais été aussi loin.

Je suis privilégié, je suis né en France et mes parents, puis moi-même, ont toujours pu me nourrir suffisamment.
J'ai aussi la chance d'avoir eu des repas variés, a peu près équilibrés dans la mesure où mes parents ont reçu une bonne éducation sans être non plus des professionnels de santé, et qu'ils ont été attentifs.
Je suis privilégié que ma curiosité n'ait pas été étouffée et m'ait permis ensuite d'être attentif à ce que je mange et d'y faire réellement attention, ce qui m'a fait réalisé qu'en fait, je ne mangeais pas si bien que cela et ainsi d'y avoir remédié en allant voir des professionnels afin de me nourrir selon mes choix sans que ma santé ne soit mise à mal (je suis végétarien depuis un peu plus de 4 ans maintenant).

Mais rien de tout cela n'aurait été possible dans beaucoup d'autres pays au monde en raison des circonstances et conditions nécessaires à tout cela.
Et si je ne peux pas changer le monde, je peux être attentif à beaucoup de choses de mon quotidien, mes choix de consommations entres autres, contenus et sources / origines.
Je suis privilégié de pouvoir être choqué par les proportions que j'ai découvertes dans cet article, car pour beaucoup, même autour de moi, ce n'est un problème contre lequel on ne peut rien et c'est comme ça.

Commentaires

À propos de l'auteur

Vous savez ce que l'on dit ? A deux on se tient compagnie, à 3 on fait la fête. Ce qui m'amène toujours à me rappeler qu'à 4 on médite :) Comme une plante ne peut pas être, seule, sans rien au milieu de nulle part, car si il y a une plante, même profondément et invisible, il y a de l'eau, et ce nulle part n'est pas non plus un sol "vide" ne permettant à rien d'y apparaître, même si il faut de...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 1277
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 123
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 170
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 95
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 62
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 10126

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy