POPULARITÉ
70

Gaz à effet de serre: la France sur la mauvaise pente

Éditer
Publié dans
le 26.01.18
Na-bas-carbone

La France ne parvient pas à réduire ses émissions conformément à l'objectif de sa stratégie nationale bas-carbone. Les investissements publics et privés restent trop faibles. Le retard est particulièrement criant dans les transports et le bâtiment.

Lundi 22 janvier, le ministère de la Transition énergétique a publié le premier suivi de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC).

Pour l'instant, la France ne parvient pas à atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée. En 2016, les émissions de CO2 françaises ont dépassé de plus de 3% la cible fixée fin 2015, sur la base des chiffres de 2013.
Le dérapage par rapport à la feuille de route de la SNBC est particulièrement important dans le domaine du bâtiment (le dépassement y est de 11 %) et celui des transports (+ 6 %). Il est plus modéré pour l’agriculture (+ 3 %), tandis que le secteur de l’industrie est à peu près en phase avec les objectifs nationaux. De son côté, la production d’énergie obtient un bon résultat, avec des émissions inférieures de 8 % à l’objectif (en dépit d’une hausse par rapport à 2015).

Le ministère avance plusieurs explications à cette dérive globale.

Il met en avant des « éléments conjoncturels », tels que « le faible prix des produits pétroliers, qui incite à la consommation », ou « l’indisponibilité de certaines centrales nucléaires, qui a provoqué un recours accru aux centrales thermiques à énergie fossile pour la production d’électricité ». Toutefois, M. Hulot considère que, pour le bâtiment et les transports notamment, « les politiques publiques nécessitent des renforcements très substantiels pour atteindre l’ambition voulue ».

"Cette contre-performance s'explique pour partie par des éléments conjoncturels, tels que le faible prix des produits pétroliers (…) qui incite à la consommation et donc à la hausse des émissions", explique le suivi des indicateurs de résultat, ajoutant que le rythme de rénovations lourdes des bâtiments existants suscite des "préoccupations".

A noter que l'agriculture obtient elle aussi de piètres résultats: en 2016, le secteur affiche un dépassement de ?3% par rapport à l'objectif annuel d'émission de CO2. En revanche, les résultats 2015 et les prévisions 2016 pour le secteur de l'industrie sont proches des objectifs visés. Globalement, la consommation finale d'énergie du secteur industriel évolue dans le bon sens : les courbes pour le charbon et le gaz sont en-deçà des trajectoires envisagées (marge de 11% et 12%) et la consommation d'électricité suit la trajectoire envisagée. Reste la consommation d'énergies renouvelables thermiques qui progresse moins vite que le scénario de référence (20% de moins qu'attendu en 2015).

Il y a donc urgence à inverser la courbe. La stratégie nationale bas carbone doit être révisée fin 2018 pour fixer, annonce le ministère, « une nouvelle trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre », compatible avec l’objectif de neutralité carbone au milieu.

Commentaires

0
2018-01-28 17:28:04 +0100

J'abonde dans le sens de ce que dit (cité dans l'article) M. Hulot sur le sujet.

0

0
2018-01-31 12:04:22 +0100

A mettre au premier plan notre arrogance légendaire..Soyons honnêtes "on" dit aux autres ce qu'il faut faire , "on" fait de beaux discours jamais suivis d'effets.."on" proroge sans arrêt..mais "on" taxe à qui mieux mieux... "on" punit au lieu de proposer et mettre en place une solution (ex: taxe sur le diesel ( les particules..ok) profit immédiat et là non prorogé.. alors qu'il serait souhaitable il faut en avoir le courage de dire stop à la fabrication du diesel , véhicules industriels, bateaux , train chauffage y compris ...il semble qu'il y ait plusieurs vitesses à l'écologie... non vous ne trouvez pas???..dans se système rien d'égalitaire...par contre où est l'ARGENT "des taxes multiples" pour un monde meilleurs à respirer ?? mystère...?? là rien de transparent ..pas d'échos , pas de choses visibles concrètes dans les villes autour des villes... nous critiquons et n'agissons pas ou si peu. COP 21 ?? nous montrons du doigt les américains , certes ils n'ont pas signés pas sympa, mais il faut savoir que aucun de nos véhicules circulant à l'heure actuelle en France ne pourraient rouler chez eux...ALORS ALORS ,,??, coup de gueule du jour.merci

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. ************************************************************************************************************************************* Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. ****...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 742336
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 300618
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 125582
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 216476
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43796
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 269274

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy