POPULARITÉ
1062

Givre, gelée blanche et verglas

Éditer
Publié dans
le 03.01.17
M_branche_n%c3%87flier_givr%c3%87es_31_d%c3%87cembre_2016_6

Nous avons vécu un épisode de givre assez exceptionne, en cette fin 2016 et en tout début 2017, qui a fortement embelli nos paysages. .

Le Professeur François Ramade, dans son dictionnaire raisonné des sciences de la nature et de la biodiversité, définit le givre comme un dépôt de gel sur les végétaux et autre substrat solide survenant par temps de gel lorsque l’air est saturé en vapeur d’eau.
Ce phénomène est plus fréquent au voisinage des cours d’eau et des zones humides.

Comment se forme le givre
Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau (à une température inférieure au point de congélation de 0 °C) sur une surface froide (qui a une température inférieure à 0 °C). Lors d'un tel contact appelé surfusion, l’eau passera directement à l'état solide et formera des cristaux de glace, comme se forme la neige d’ailleurs.

Dans l'atmosphère, la source de gouttelettes pour le givre provient du brouillard. Le givrage effectué sur nos végétaux constitue alors un revêtement granuleux qui s'accroit dans la direction d’où vient le faible vent. Il est fréquent aussi sur le sol, divers objets dont les avions. Le givre peut également se déposer sur des flocons de neige dans les nuages et les enrober du dépôt glacé à forte densité dénommé grésil.

Gelée blanche et verglas
La gelée blanche n'est pas liée au phénomène de surfusion, au contraire du givre. Elle se déclenche immédiatement - dès le refroidissement de l'air contenant de la vapeur d'eau près de la surface solide - par une condensation solide (passage de l'état gazeux à l'état solide).
Le phénomène des gelées blanches peut être résumé comme suit: La nuit, surtout en l’absence de nuages et de vent, la baisse des températures est provoquée par un refroidissement du sol, ce dernier transmettant sa température fraîche à l’air juste au-dessus. Le sol est plus froid que l’air. La baisse des températures se constate aussi (il y fait la nuit beaucoup plus froid que dans l’air et on peut se retrouver avec une température inférieure à 0 ° même s’il fait 1, 2, ou 4 ° à un mètre au-dessus du sol. Ainsi l’humidité (rosée) qui se dépose gèle et la gelée peut apparaître même s’il fait des températures positives à un mètre au-dessus du sol.
La gelée blanche se présente généralement sous un aspect cristallin, prenant la forme d'aiguilles, de plumes, d'écailles, d'éventails etc. Ce que l'on voit souvent sur les vitres de nos fenêtres n'est pas du givre mais de la gelée blanche

Le verglas lui est une forme de pluie ou de bruine qui gèle au contact d’éléments solides comme le sol ou les routes. Les gouttes sont plus grosses et ne sont pas nécessairement surfondues. En se congelant au contact d'objets sous le point de congélation, elles forment une couche de glace claire uniforme et dangereuse car très glissante..

Commentaires

0
2017-01-04 10:45:06 +0100

Voir les effets dans les Oasis Nature
http://www.humanite-biodive...

0

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion de la b...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 678682
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 285017
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 110949
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 201700
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 42767
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 259550

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy