POPULARITÉ
859

Impacts environnementaux des chiens et des chats...

Éditer
Publié dans
le 01.09.17
Cats-dogs-and-environment

La tradition de la propriété des animaux domestiques aux États-Unis a des coûts considérables. Il y a plus de 163 millions de chiens et de chats qui consomment surtout des produits d'origine animale et, par conséquent, ont des impacts environnementaux importants.

Chiens et chats américains sont responsables de 64 millions de tonnes de dioxyde de carbone chaque année. C'est la quantité d'émissions produites par 13,6 millions de voitures conduisant sur une période d'un an.

Dans un article publié dans le journal PLOS One, le professeur Gregory Okin rapporte que les chats et les chiens constituent 25 à 30 pour cent de l'impact environnemental de la consommation de viande aux États-Unis. Cette étude fait le point.

À l'échelle mondiale, l'augmentation de la propriété des animaux dans les pays en développement peut contribuer à accroître les impacts environnementaux potentiels des chiens et des chats.
Le régime carnivore exige plus d'énergie, de terre et d'eau qu'un régime végétarien.
Réduire le taux de propriété des chiens et des chats, peut-être en faveur d'autres animaux de compagnie qui offrent des avantages similaires en matière de santé et d'émotion réduiraient considérablement les impacts.

Sans une réduction à grande échelle, l'impact environnemental et énergétique de ces animaux restera significatif.

Vignette: http://www.spartacapital.com/cats-dogs-and-their-environmental-impact/

Commentaires

3
2017-09-01 12:09:25 +0200

Chat domestique et biodiversité: http://www.humanite-biodive...

3

1
2017-09-03 15:37:27 +0200

Oui bien sûr il est vrai que cela a un impact... Des meutes et des chiens énormes consomment plus qu'un toutou;
Peut-on réguler déjà cela? Et puis il ya les élevages qui demandent peut-être plus de rigueur

1

1
2017-09-03 15:43:29 +0200

Oups..désolé depuis portable...
Donc je disais plus de rigueur et contrôle au niveau des élevages dont on peut réduire le nombre par département ou région.
il ya des solutions pour amener à moins "consommer" les animaux favoris et ancestraux de l'homme...Etc

1

0
2017-09-14 13:21:21 +0200

Mon chat raffole de mes biscuits apéritif au fromage, et aime aussi le pain apparemment... J'ai eu des chats qui finissaient les restes, légumes compris. Je me limite à un animal de compagnie afin de pouvoir faire face aux imprévus (maladie, etc.). Il faudrait voir si des chercheurs ont essayé de réduire la part d'aliments carnés dans l'alimentation des chiens et chats, afin de la diversifier. Cela dit, l'animal qui a le plus d'impact sur les émissions de carbone reste sans doute l'être humain... Jusqu'où ira l'augmentation de la population humaine mondiale ? Et combien de planète faudra-t-il pour assurer un confort minimum décent à tous ?

0

À propos de l'auteur

La nature ... un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. c'est me défendre moi-même… Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en suis administratrice… Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 718789
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 302015
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 128753
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 41848
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 34852
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 317841

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy