POPULARITÉ
2

Inventer un nouveau modèle ?

Éditer
Publié dans
le 29.10.19
Lotus

Du sous-sol jusqu'à la stratosphère, en passant par les océans, l'être humain a réussi, en un temps record, à perturber la quasi totalité des éléments du Système Terre. Voyons, voyons.... Je suis assis devant mon clavier en plastique... à moi tout seul, en me clonant environ 7 milliards de fois, je bousille tout en moins d'une journée... Parfois je me donne bonne conscience en allant à la ferme pour trouver du lait ou des œufs, quand il y en a... J'envisage de développer mon potager pour réduire ma dépendance, je roule avec une auto démodée qui consomme très peu, je chauffe à 19°C maximum... Mais non, je refais le compte, aller... je gagne peut-être une heure de survie... en condamnant toutes les autres espèces vivantes. L'humain serait-il le seul qui, au final, aurait le droit de vivre ou survivre ?

Ce monde semble particulièrement injuste et mortifère. Injustice entre les êtres humains, entre les espèces vivantes, et mortifère pour la biodiversité. Faut-il croire aveuglément en une technologie salvatrice ? En un rééquilibrage naturel des éléments ? En la divine Providence ? Pourrions-nous tenter de réfléchir à d'autres voies possibles, une autre humanité, une autre planète, ici bas, un paradis possible, pour tous...

Changer le monde ?
Je suggère de commencer par changer notre propre monde intérieur, notre perception du monde extérieur, en approchant ce qui nous définit vraiment, et ce dont nous avons, en fait, réellement besoin pour... ÊTRE dans le monde. Nous ne pouvons pas agir directement sur la couche d'ozone, mais sur notre cœur, notre esprit, sur nos relations avec nos proches, sur tous ceux qui nous touchent directement. Pourquoi ne pas faire l'hypothèse que notre manière d’appréhender la réalité immédiate, en retravaillant nos relations aux autres et au monde, ne puisse pas faire émerger un modèle nouveau ?.... Dans le macrocosme.

Faire émerger un nouveau modèle semble non seulement nécessaire mais relativement urgent... Il se peut que la croissance soit une mauvaise chose en soi, mais peut-être pas, ou pas comme ça... Une croissance vertueuse, qui élèverait le niveau de dignité humaine partout dans le monde, en harmonie avec la nature, dont nous faisons entièrement partie, comme les arbres... Nous ne sommes pas au-dessus de la nature, nous en sommes une composante, certes, avec une conscience différente. L'humanité a développé l'Art et la Science qu'on ne retrouva pas ailleurs, bien qu'il faille toujours être prudent et éviter tout anthropocentrisme réducteur. L'Art pour représenter, et la Science pour tenter de comprendre...

Nous sommes la seule espèce à être simultanément inconsciente et consciente de sa Responsabilité : l'homme, un animal Responsable ? La Planète ne nous appartient pas, c'est nous qui lui appartenons... à travers nous la nature s'exprime... Nous sommes des yeux pour l'Univers, une conscience... Et nous ne sommes peut-être pas les seuls... Aimerions-nous un jour faire une rencontre du troisième type avec nous-mêmes pour bâtir un monde durable et plus juste ?

“ Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ” Gandhi.

Commentaires

0
2019-11-05 15:30:22 +0100
0

0
2019-11-05 15:58:35 +0100
0

À propos de l'auteur

Commencer par aimer le monde avant de vouloir le changer...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 18
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 37
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 39
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 22
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 17
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 542

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy