POPULARITÉ
27

Jean-Baptiste Lamarck : une pensée moderne en 1820

Éditer
Publié dans
le 15.11.14
Jblamarck

Jean-Baptiste de Monet de Lamarck (1744-1829), avait une pensée déjà étonnamment contemporaine dans son Système analytique des connaissances positives de l’homme de 1820.

En voici un extrait:

" L’homme, par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce."

En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol, pour des objets qui satisfont son avidité du moment, il amène rapidement à la stérilité ce sol qu’il habite, donne lieu au tarissement des sources, en écarte les animaux qui y trouvaient leur subsistance, et fait que de grandes parties du globe, autrefois très fertiles et très peuplées à tous égards, sont maintenant nues, stériles, inhabitables et désertes.
Négligeant toujours les conseils de l’expérience pour s’abandonner à ses passions, il est perpétuellement en guerre avec ses semblables, et les détruit de toutes parts et sous tous prétextes, en sorte qu’on voit ses populations, autrefois considérables, s’appauvrir de plus en plus.
On dirait que l’homme est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable.

Pourtant, le monde de 1820 apparaîtrait certainement aujourd'hui comme un véritable paradis terrestre regorgeant de forêts primaires, d'une multitude d'animaux aujourd'hui rares ou disparus, de multiples plantes aujourd'hui remplacées par une flore opportuniste quelque peu uniforme car adaptée aux terrains engraissés par les nitrates (un compte-rendu historique d'une sortie botanique dans les Dombes publié il y a plusieurs mois dans la Garance voyageuse en attestait...).

Depuis, nous ne nous faisons du "souci" pour la population humaine que parcequ'elle augmente certainement trop... Les populations "apauvries" auxquelles faisait allusion JB Lamarck ne sont plus vraiment d'actualité, sauf pour les peuples premiers, qui font l'objet d'un accaparement des terres qui relève parfois d'une véritable guerre (une leader guarani a été récemment tuée par un tueur payé par des éleveurs qui souhaitaient profiter des terres ancestrales de son peuple, et faire fi de son opposition).

Mais pour le reste, la pensée de Lamarck est très moderne.

Beaucoup de choses ont progressé dans les lois, et peut-être aussi dans les mentalités, avec une "peur primitive" de la nature moins virulente. Cependant, le fait que l'homme ait tendance à rendre le globe terrestre inhabitable reste hélas toujours d'actualité.
Il suffit d'observer la périphérie des villes, la liste des espèces menacées ou en voie d'extinction de l'UICN, les déchets et microfragments plastiques qui s'accumulent en Méditerranée, les eaux du robinet polluées (eau non conforme en nitrates à Bourg-les-Valence par exemples, eau contenant des pesticides interdits détectés par l'Agence Régionale de Santé (ARS) Languedoc-Roussillon, etc.., les fleuves pollués (Rhône, Gange…), les terres abimées et décapées (microfaune, microbiologie du sol) par les pratiques de l'agriculture industrielle...

Heureusement, les réserves de biodiversité se multiplient, dont les Oasis Nature…

Plus que jamais, prenons en compte la pensée de Lamarck !

Commentaires

4
2014-11-15 15:43:32 +0100

Ce texte est cité par Hubert Reeves dans son livre "Là où croît le péril… croît..." (page 118 de l'édition 2013)

4

0
2014-11-15 15:46:41 +0100

Il faut absolument que je me procure ce livre. Je vais "de ce pas" le commander !

0

1
2014-11-15 20:10:14 +0100

Je ne connaissais pas ce texte mais je pense aussi que je vais me le procurer. Merci pour ce partage

1

1
2014-11-16 16:01:17 +0100

1820 !!! deux cent ans plus tard, vous trouvez que l'humanité a fait des progrès ???
vous êtes d'un optimisme forcené ....
j'y vois au contraire une accélération exponentielle de l'individualisme déjà mis en exergue par Lamarck et qui va nous ¨rassembler¨ en une humanité de «lemmings suicidaires»...

1

3
2014-11-16 16:13:21 +0100

L'accablant constat de Lamarck est en effet d'une grande actualité deux cents ans plus tard. Oui mais ils n'étaient pas nombreux ceux qui partageient son opinion.
Certes les forces de destruction sont actuellement plus puissantes que deux siècles auparavant …Mais nous sommes désormais très nombreux…
"Là où croît le péril… croît....

L'issue est incertaine. Renforçons notre camp ! Par exemple, si ce n'est déjà fait, en rejoignant notre association !

3

1
2014-11-16 16:32:11 +0100

déjà fait Madame Nelly !!! et avec le plaisir de lire des gens intelligents et avertis ...

1

1
2014-11-18 22:39:56 +0100

Il est intéressant de relever que cette pensée de JB Lamarck effectivement d'une actualité saisissante est post révolution industrielle. il n'y a jamais eu en Europe une telle inflation réglementaire sensée protéger la biodiversité. on constate pourtant son érosion continue. Je remarque d'une manière générale de réelles oppositions entre les politiques environnementales, énergétiques et agricoles (...), je citerais par exemple la promotion des micro centrales hydrauliques en contradiction avec les continuités écologiques des milieux aquatiques ! L'écologie scientifique doit obligatoirement intégrée les bancs de l'école pour avancer.

1

0
2014-11-19 09:13:14 +0100

Votre pensée me paraît juste, à ceci près que certaines solutions hydraulique existent pour ne pas interrompre la continuité des milieux...Par ailleurs, les économies d'énergies ne sont pas encore vraiment là, les éclairages nocturnes permanents inutiles continuant à s'étendre...(Il existe pourtant des systèmes de déclenchement "à la demande" par les piétons qui passent).
Quant aux bancs de l'école, ils sont plutôt investis par des représentants de la fédération de chasse, comme c'est le cas ici à Grignan, les véritables naturalistes n'ayant pu y entrer...C'est vraiment la conviction même de l'importance de la prise en compte de l'écologie qui manque dans nos gouvernements, comme il y a aussi manque de pensée neuve, tout tournant toujours autour de la consommation, la croissance...

0

1
2014-11-19 09:47:47 +0100

A GermainGrignan À vous lire, on croirait à la généralisation de ce qui se passe parfois à Grignan… Il y a 36000 communes en France donc un beaucoup plus grand nombre d'écoles… Et peu sont "investies" par des représentants de la fédération des chasseurs.

1

0
2014-11-19 09:51:12 +0100

Oui, il est vrai que ce n'est pas forcément généralisable ! Mais il est étonnant de voir les uns parvenir très vite et facilement au résultat que d'autres, qui ont pourtant travaillé et argumenté, n'ont pas pu obtenir (faute peut-être d'appartenir à une entité reconnue de l'état?).

0

1
2014-11-19 09:57:33 +0100

Mais je ne pourrai pas modifier mon commentaire, qui effectivement a fait pencher la balance trop fort d'un côté...Je laisse le soin aux personne du site de le corriger pour mieux le pondérer.

1

1
2014-11-19 14:19:31 +0100

Mais Nelly a d'autant plus raison, Mr Germain que l'esprit des enfants n'est plus restreint aux murs d'une salle de classe; grâce à internet qui, si il a de mauvais côtés , a aussi ce pouvoir merveilleux de l'ordre du magique de leur amener le monde au bout des doigts…
ils sont plus au courant de bien des choses que nous et pourraient bien se mettre à nous reprocher l'inertie de notre génération d'ici peu ....et ils se foutent bien de tous les lobbies qu'on leur présente, juste par esprit de contre-pied ....rappelez - vous à cet âge là ...

1

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 50051
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 21380
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 37942
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1927
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2660
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 7958

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy