POPULARITÉ
642

L'Assemblée nationale vote «l'urgence écologique et climatique»

Éditer
Publié dans
le 29.06.19
746a87feb1f0777e70a10da84d240f84-l-assemblee-nationale-vote-l-urgence-ecologique-et-climatique

L'Assemblée nationale a adopté ce jeudi 27 juin «l'urgence écologique et climatique» dans le projet de loi relatif à l'énergie et au climat.

L'Assemblée nationale a voté l'article phare du projet de loi énergie et climat portant sur les objectifs de la politique énergétique du pays.

Cet article 1er a été adopté par 41 voix contre sept et quatre abstentions. La proclamation symbolique de « l'urgence écologique et climatique », vue par le ministre de l'Environnement François de Rugy comme « une déclaration politique », avait été rajoutée au projet de loi en commission.

Mercredi 1er mai, le Parlement britannique était devenu, le premier à déclarer l'«?urgence écologique et climatique?».

Neutralité carbone en 2050

Dans la nuit de mercredi à jeudi, certains députés comme l'ancienne ministre de l'Écologie Dephine Batho (ex-PS) ou l'ex-« marcheur » Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, avaient cependant regretté que l'ambition affichée ne se traduise pas dans la loi par des engagements à la hauteur, selon eux, des enjeux climatiques décrits par les scientifiques.

Parmi les objectifs fixés, l'article 1er du projet de loi prévoit d'atteindre « la neutralité carbone » à l'horizon 2050. Ce principe suppose de ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que le pays ne peut en absorber via notamment les forêts ou les sols.

Pour ce faire, la France devra diviser ses émissions de gaz à effet de serre par un facteur supérieur à six par rapport à 1990. Le texte prévoit une baisse de 40% de la consommation d'énergies fossiles d'ici 2030, contre 30% précédemment.

Mais, d'après Delphine Batho, « l'objectif de 40% en 2030 ne correspond à rien, c'est un chiffre politique » ne correspondant pas aux préconisations des scientifiques.

« Le coeur du débat est de savoir si l'urgence climatique, c'est juste des mots ou s'il y a un traduction concrète », a insisté l'ex-ministre, qui a proposé de prendre comme indicateur « l'empreinte carbone » qui tient compte des émissions de gaz à effet de serre liées aux importations et exportations.

«Des objectifs inatteignables »

Matthieu Orphelin a également plaidé pour que la France ne se résigne pas dès maintenant à assumer « l'échec d'arriver à maintenir un réchauffement à 1,5° ». A l'opposé, le député LR Julien Aubert a estimé qu'il ne fallait pas se fixer « des objectifs de type URSS parfaitement inatteignables ».

« La question du rythme est légitime mais nous assumons le choix d'une voie qui nous paraît réaliste », a tranché François de Rugy.

Via un amendement LREM, un objectif intermédiaire de réduction des consommations énergétiques finales « d'environ 7% en 2023 » (par rapport à 2012) a été ajouté. « Intéressant d'avoir un objectif pour la fin du quinquennat », a salué Matthieu Orphelin. L'objectif de réduction, fixé depuis quatre ans, est de 20% en 2030.

Un autre amendement LREM a inscrit l'objectif de développer l'hydrogène « décarboné » en prévoyant que sa part atteindra entre 20 à 40% de la consommation totale d'hydrogène industrielle « à l'horizon 2030 ».

Réduction de la part du nucléaire

Parmi les autres objectifs, le projet de loi entérine le report de 2025 à 2035 de l'objectif de ramener à 50%, contre plus de 70% aujourd'hui, la part du nucléaire dans la production d'électricité française. L'horizon précédent était jugé « irréaliste » par le gouvernement.

La feuille de route énergétique de la France (la programmation pluriannuelle de l'énergie, PPE) prévoit la fermeture de 14 réacteurs nucléaires sur 58 d'ici 2035. Elle ouvre aussi la porte à la construction de nouveaux réacteurs.

Enfin, deux amendements PS ont prévu la publication de feuilles de route portant sur la sobrieté énergétique pour le numérique et la réduction de la consommation des énergies nocturnes en annexe de chaque programmation pluriannuelle de l'énergie.

Mon impression

Comme toujours ce n'est pas satisfaisant et cela pourrait presque sembler avoir été fait parce que le gouvernement n'avait pas le choix et qu'il fallait bien faire une loi par rapport à l'opinion publique. J'espère me tromper, et j'espère que cette loi permettra aux citoyens et élus de bonnes volontés d'obtenir de véritables avancées sur le terrain (ciel, mers, eux du monde, terre et sous-sols).

Toutefois, à la façon dont les forces publiques "gèrent" des manifestants écologistes non-violents et assis au sol ... dès hier le 28 juin 2019, le lendemain de l'adoption de cette loi : Blocage d'un pont : des militants écologiques délogés par du gaz la force (28 juin 2019, Paris)

Commentaires

1
2019-06-30 02:16:09 +0200

Evidemment qu'il faut accélérer, Ceux et celles qui étaient à presque 50 degrés (49.9) hier bloqués dans les maisons avec des petits enfants qui ont besoin de bouger, d'aller dehors, l'ont vécu en plein. Quant à l'intervention des CRS, je ne comprends pas trop qu'on envoie sur une maniferstation pacifique des hommes vêtus comme s'ils risquaient leur vie, et qui gazent des gens assis à moins d'un mètre. C'est cool un écologiste, puiqu'il souhaite la continuité du vivant.

1

0
2019-06-30 10:12:56 +0200

Incroyable le garage de la manifestation écolo pacifique ! Il y a une telle différence entre les discours et les actes ! Ce gouvernement ne me semble vraiment pas crédible

0

À propos de l'auteur

Vous savez ce que l'on dit ? A deux on se tient compagnie, à 3 on fait la fête. Ce qui m'amène toujours à me rappeler qu'à 4 on médite :) Comme une plante ne peut pas être, seule, sans rien au milieu de nulle part, car si il y a une plante, même profondément et invisible, il y a de l'eau, et ce nulle part n'est pas non plus un sol "vide" ne permettant à rien d'y apparaître, même si il faut de...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 10555
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 601
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1113
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1208
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 296
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 15952

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy