POPULARITÉ
209

L'évolution et l'intelligence

Éditer
Publié dans
le 09.08.12
351356_0202191377421_web

Le volume du cerveau a quadruplé depuis la séparation entre l'homme et les singes


il y a quelques millions d'années.


A quoi pensait Lucy en contemplant la lune traverser le ciel des savanes africaines il y a a trois millions d'années ? Comment la bande à Toumaï se préparait-elle à la chasse au bord du lac Tchad ? Personne ne peut répondre à ces questions. La science moderne sait mesurer la capacité volumique d'un crâne fossile, mais les anthropologues sont impuissants pour reconstituer le câblage neuronal de nos ancêtres et percer les secrets de leurs pensées. Une chose est sûre, le volume du cerveau des primates est passé d'environ 400 cm 3 à 1.350 cm 3 entre Homo habilis et Homo sapiens .



Parallèlement, la population de neurones a quadruplé et les connexions interneuronales sont passées de 250 millions à un million de milliards. Selon le prix Nobel de médecine Christian de Duve, c'est cette « transformation historique » qui fait la différence entre le singe et l'homme. C'est-à-dire entre la capture de termites à l'aide d'une tige par un chimpanzé astucieux et le plafond de la chapelle Sixtine peinte par le génial Michel-Ange.



Dix formes d'intelligence



Aujourd'hui, le quotient intellectuel (QI) utilisé pour évaluer les performances cognitives a cédé la place au concept d'intelligences multiples du sociologue américain Howard Gardner. Ce célèbre gourou des écoles de management distingue près d'une dizaine de formes d'intelligences individuelles.




Il existerait ainsi une intelligence spatiale (pour ne pas se perdre en forêt), une intelligence intrapersonnelle (pour vivre en paix avec ses collègues de bureau), une intelligence verbo-linguistique (pour engager une conversation avec sa voisine dans le train). Grâce à ces perfectionnements cognitifs acquis par paliers successifs, Homo sapiens a réussi à coloniser la totalité de la planète en quelques dizaines de milliers d'années. « Contrairement aux autres espèces vivantes, nos semblables n'ont pas obtenu leurs succès par des adaptations physiques. Ils ont tout accompli au moyen de leur seule intelligence », ajoute Christian de Duve.



L'homme, espèce tyrannique



Mais pourquoi l'évolution a mis au point cet outil extraordinaire qui nous a fait découvrir la mécanique quantique et fouler le sol de la Lune ? « Le mode de fonctionnement de la machine génératrice de pensées est un mystère total », estime prudemment Christian de Duve. Selon Richard Dawkins, évolutionniste convaincu, la vérité est ailleurs. L'intelligence ne serait rien de plus qu'un stratagème subtil inventé par nos gènes pour se transmettre de génération en génération. Au nom de cette théorie dite du gène égoïste, tout est permis, à commencer par l'élimination radicale des concurrents.




Le spécialiste italien de la génétique des populations Luca Cavalli-Sforza s'est lui aussi penché sur la réussite démesurée de « l'homme, espèce tyrannique » . Selon lui, les rapports de domination sont nés avec la sédentarisation des populations, il y a environ 10.000 ans. En abandonnant l'arc du chasseur-cueilleur au profit de la houe de l'agriculteur, Homo sapiens a donné naissance à la propriété individuelle, puis aux rapports de soumission et enfin à la lutte des classes. « Chez les pygmées, qui restent une des rares populations à ne pas posséder la terre, la hiérarchie n'existe pas », précise Luca Cavali-Sforza.




En fait, l'intelligence humaine est un phénomène intermittent . Pendant la majorité du temps, le cerveau travaille en « pilotage automatique », sans que son propriétaire en soit conscient. Le biologiste Kristof Koch a inventé un concept original pour décrire cet état de somnambulisme quasi permanent : nous sommes gouvernés par des « agents zombis ». Ces créatures virtuelles décident de presque tout et sont les vrais maîtres de l'esprit. « Ils sont à l'oeuvre en permanence au coeur de chacun d'entre nous », explique le chercheur du Caltech.




De nombreuses expériences ont confirmé que la plupart du temps, « l'action précède la conscience » et que les agents zombis ont pris le pouvoir. Une théorie qui apporte de l'eau au moulin de la célèbre formule forgée par le découvreur de l'ADN Francis Crick pour qui « l'homme n'est qu'un paquet de neurones ».



Source :http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/sciences/0202164776426-quand-l-evolution-invente-l-intelligence-351356.php 

Commentaires

1
2012-08-09 21:39:06 +0200

Au siècle dernier,nous avons déjà échappé à la guerre atomique entre l'URSS et les USA … Il était moins cinq.
Un nouveau compte à rebours pourrait avoir commencé car nous faisons la guerre à la nature. Si nous la gagnons, nous sommes perdus!
Si l'intelligence dont nous sommes dotés nous amenait à nous éliminer, cette intelligence ne serait-elle pas un cadeau empoisonné ?
Ces phrases et cette question sont celles d' Hubert Reeves dans ses conférences.
Avec lui, espérons que notre intelligence nous fera préserver - et même enrichir - la biodiversité dont l'humanité fait partie et dépend.

1

1
2012-08-10 09:46:43 +0200

je partage totalement le point de vue de Nelly en paraphrasant :

"L'Homme est le seul être vivant sur cette Terre a avoir mis sont intelligence au service de sa perte"

et il n'est pas un seul jour........ avec l'épuisement accéléré des ressources fossiles (par exemple parmi tant d'autres) où nous nous le prouvons.........

1

0
2012-08-10 10:15:11 +0200

Peut-être surestimons nous l'intelligence de l'Homme adulte?
Sinon, comment expliquer le passage de l'empathie chez le bébé à l'instinct guerrier qui arrive plus tard.
Je ne fais pas du mauvais Rousseau, les derniers travaux scientifiques sur la chimie du cerveau donne des explications sur les émotions, mais pas sur le passage d'une émotion à une autre.

0

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 224777
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163832
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62310
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15892
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9396
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 197859

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy