POPULARITÉ
1608

L'herbe et la tonte

Éditer
Publié dans
le 17.05.17
Jardin_au_matin

Où peut bien se cacher la vie dans un jardin tondu jusque dans ses moindres recoins ?
Elle ne le peut pas, et va voir dans le jardin d’à-côté !
Un terrain parfaitement tondu s’apparente alors à un désert.
Jardin sans vie, sans bruissement, sans saveur ni poésie.

Voir les photos correspondantes sur http://petitesruches.fr/spip.php?article51

Si cela est possible, mettons de côté nos réticences et osons laisser pousser un rond d’herbes folles au milieu du gazon, ou dans un coin... juste pour voir... pour changer les habitudes... apprivoiser le ’sauvage’.
Le premier pas est fait.
C’est maintenant que le voyage commence : observons tout ce qui se passe dans ce fouillis d’herbes.
Surprise ! une sauterelle, ... un salsifis sauvage... un chardonneret sur le salsifis...
Les surprises s’enchaînent. C’est le début d’un émerveillement sans fin. Un plaisir gratuit, qui ne demande aucun effort supplémentaire.
On ne peut imaginer tous les cadeaux que nous donne la nature.
A la fin mars nous iront couper quelques généreuses rosettes de pissenlits, feuilles de plantain, violettes et cressonnettes, pour en faire de merveilleuses salades.

L’expérience s’est bien passée, et fier de cette première réussite, faisons un pas de plus. Cette fois, essayons une autre technique consistant à tondre des cheminements souples, de jolies courbes invitant à la promenades. Le dessin en sera différent chaque année, au gré des envies. Promenade au milieu des herbes, des bruissements, des caresses du vent.
Apprivoisons les peurs qui surgissent, peur de l’inconnu, de ce qui est tapi dans cet enchevêtrement d’herbes.

Citation de Gilles Clément : « De quoi a-t-on peur au juste ? ... Il y a dans l’ombre épaisse des sous-bois ou dans la fange des marécages une inquiétude que l’inconscient tend à chasser. Ce qui est net et clair rassure. Tout le reste est peuplé d’elfes maléfiques... Pour changer des jardins il nous faut changer de légende : il me semble que nous en ayons les moyens. »

Et si l’herbe devient trop haute, à la fin de la belle saison, un petit coup de faux ou de cisaille permettra de recouper les grandes herbes pour laisser respirer la terre, et préparer la place pour le décor de printemps.
Céline Locqueville - Jardin des Petites Ruches- Yonne (89)

Commentaires

2
2017-05-17 08:22:53 +0200

Alors créez votre Oasis Nature !

2

1
2017-05-17 10:47:14 +0200

Pour le moment mon adhésion est en cours de validation;

1

2
2017-05-17 19:08:58 +0200

Merci pour cet article.

Je vais tondre beaucoup moins !

Merci
Alain

2

3
2017-05-17 19:20:56 +0200

Merci pour cet article plein de poésie.
Depuis que j'ai laissé des zones non tondues j'ai dans mon oasis des chardonnerets, des linottes mélodieuses, des verdiers, sans compter tous les insectes !
http://www.humanite-biodive...

3

2
2017-05-17 22:42:00 +0200

tondre m'apparait de plus en plus comme une absurdité, mais, je vais essayer de voir le pour et le contre :

  • Les PLUS : biodiversité, économie de carburant, moins de pollution, gain de temps, plus proche de la nature.

  • Les MOINS : tiques pour nos animaux de compagnie et nous-même avec la maladie de Lyme en risque, serpents, allergies...

Conclusion : trouver le juste milieu comme effectivement des allées pour cheminer ou des petits massifs herbeux.

Voilà voilà.

2

2
2017-05-18 10:14:24 +0200

Moi je rêve d'un champ de coquelicots, de bleuets, de chardons avec du blé autour... Souvenirs lointains.. mais il y a du renouveau les jachères fleurissent un peu partout et de plus en plus... et parfois même quelques graines de coquelicots s'échappent ( vent, oiseaux,...) et viennent refleurir le bord de nos routes de campagne...
ça sent bon la vie d'antan.

2

À propos de l'auteur

Céline Locqueville, paysagiste apicultrice, diplômée de l’école du Paysage de Versailles Alain Richard, construction de murs en bois cordé Nous avons créé Le Jardin des Petites Ruches, dans l'Yonne, à St Aubin Château Neuf (Val d'Ocre) en 2010 , avec le souhait que ce lieu soit le plus vivant possible, et qu’il héberge une grande diversité de plantes, d’insectes, d’oiseaux... Nous souhait...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 4380
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 24
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 16
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 16
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 16
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 828

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy