POPULARITÉ
94

La cause des animaux.

Éditer
Publié dans
le 23.03.15
32381_p0006736.003

Tel est le titre du dernier ouvrage* de Florence Burgat publié aux éditions Buchet-Chastel dans la collection « Dans le Vif », sous-titré
"Pour un destin commun"

Florence Burgat est philosophe, Directrice de recherche à l’INRA et membre des Archives Husserl. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages reconnus sur la question animale.


Un des grands intérêts de ce livre est de présenter, d’une manière condensée et quasi encyclopédique, les principales problématiques de notre relation aux animaux. Quiconque souhaiterait voir clair sur cette question et se forger un point de vue, se doit d’ouvrir cet ouvrage.

L’auteure y aborde les conditions d’élevage et d’abattage, les sous-entendus de l’alimentation carnée, ceux qui concernent la fourrure et le cuir et enfin la pratique de l’expérimentation animale, son étendue, ses enjeux, ses impasses et ses alternatives.

L’ouvrage est pédagogique ; il vise à présenter, d’une manière synthétique et claire les controverses sur la question animale. Mais, c’est le livre également d’une philosophe qui, dans la grande tradition de la pensée, vise à mettre au jour certains paradoxes et à débusquer nos idées toutes faites ainsi que nos contradictions dans notre rapport aux animaux.

On ressort de ce livre avec un sentiment d’intranquillité. Une question nous taraude, tout au long de la lecture et comme le dit Florence Burgat, « la seule question qui vaille ». Elle la formule ainsi : « Pourquoi nos relations avec les animaux sont-elles si violentes, si constamment et si uniment violentes ? ». L’ouvrage semble d’ailleurs placé sous l’autorité de Pufendorf, théoricien du droit du XVIIIème. La phrase suivante est mise en exergue et je vous invite à la lire et à la méditer :
«Il faut remarquer cependant qu]’il y a une grande différence entre l’état de guerre où les hommes sont toujours par rapport aux bêtes, et celui où ils se retrouvent quelquefois entr’eux : car le dernier n’est ni universel, ni perpétuel, ni accompagné d’une licence sans bornes. »

L’auteure termine en soulignant que tout un chacun peut empêcher ou atténuer cette situation en consommant intelligemment : il suffirait de ne pas acheter tel ou tel produit dont nous savons pertinemment qu’il repose sur l’exploitation des bêtes. Florence Burgat plaide également, dans de très belles pages, en faveur d’un « vivre-ensemble » entre les hommes et les animaux, dans toute leur diversité et dans leur individualité (ce qui ne devrait pas laisser insensibles beaucoup de visiteurs du site d’Humanité et Biodiversité).

(Vignette : « Le bœuf écorché » de Rembrandt. Musée du Louvre)

  • Date de parution : 12/03/2015 - Format : 13 x 20,5 cm, 112 p., 12.00 € - ISBN 978-2-283-02820-9

Commentaires

2
2015-03-23 11:49:17 +0100

Un autre livre de Florence Burgat a été présenté sur notre site.
Voir http://www.humanite-biodive...

2

À propos de l'auteur

J'enseigne les lettres et la philosophie à paris. Je suis provincial d'origine et je le reste dans l'âme. Je crois profondément à la diversité, la biodiversité qui fait toute la richesse de la nature, mais aussi la diversité culturelle et humaine. Il n'y a que les jumeaux homozygotes qui se ressemblent totalement. Chaque être humain a sa particularité et doit l'épanouir dans un monde qui tend ...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 5837
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 6407
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 104
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 54
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 53
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 120

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy