POPULARITÉ
200

La forêt amazonienne, une expédition en cours...

Éditer
Publié dans
le 19.06.19
Palmier_comou

L’un des thèmes de l’expédition est d’étudier certaines espèces de palmiers des sites de montagnes couronnées ou des zones d’occupation ancienne.

Depuis maintenant une vingtaine d’années, les scientifiques d’une discipline appelée « écologie historique » se rendent bien compte que la forêt amazonienne n’est pas du tout la forêt vierge décrite par les Européens des XVIIe et XVIIIe siècles.

Selon les endroits, l’établissement d’un climax (le stade d’équilibre, où la forêt semble mature) peut prendre quelques centaines d’années.
Lorsqu’un village est abandonné, c’est une végétation touffue et impénétrable qui s’installe d’abord, course à la lumière oblige. Cette végétation peut être décelée par un œil expert pendant au moins cent cinquante ans, ce qui permet de détecter des anciens villages ou abattis plutôt récents.

Par ailleurs, le fait d’habiter au même endroit pendant longtemps, tout en collectant des ressources végétales alimentaires dans l’environnement proche, permet d’accumuler des graines aux environs des habitations.
Ces graines, en germant, permettent l’installation de ces espèces en concentrations « anormales », et permettent parfois de détecter des sites d’occupation anciens.

À l’aide d’inventaires très précis localisés dans tout le bassin amazonien, les chercheurs se sont donc rendu compte que les forêts de l’ensemble de l’aire géographique ont été influencées par la présence humaine et que l’homme, dans une certaine mesure, en déplaçant des dizaines d’espèces a contribué au brassage écologique de toute la zone participant à faire de l’Amazonie cette forêt mégadiverse que l’on redécouvre à peine avec un œil nouveau.

Guillaume Odonne est chercheur au Laboratoire écologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (LEEISA) (CNRS/Université de Guyane/Ifremer), qui coordonne ce versant de l’activité scientifique de l’expédition Camopi-Regina rapportée dans ce blog.

Vignette: F.M le Tourneau (jeune palmier Comou, au sommet de la montagne couronnée, près de roche Bicyclette)
Source:https://lejournal.cnrs.fr/nos-blogs/le-blog-des-sept-bornes/la-foret-amazonienne-une-foret-influencee-par-lhomme

Commentaires

2
2019-06-19 10:18:32 +0200

Hubert Reeves et moi évoquons cela dans notre BD !
http://www.humanite-biodive...

2

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 5180
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 1723
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 524
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 929
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 140
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 1782

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy