POPULARITÉ
107

La France honorée d'accueillir la 7e conférence de l'IPBES au printemps 2019

Éditer
Publié dans
le 24.04.19
Intergovernmentalscience_924175

La France a été désignée pays hôte de la 7e plénière de l’IPBES - surnommée "le Giec de la biodiversité".

La 7e session plénière de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) se tiendra en France entre le 29 avril et le 4 mai 2019. Il y aura un enjeu particulièrement important pour cette prochaine édition : la validation de la première Évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques. Ce document servira de référence à l’élaboration du futur cadre mondial pour la biodiversité post-2020.

Dans le cadre de son action mondiale en faveur de l’environnement, le gouvernement français a décidé d’accueillir cette plénière importante et agir pour accompagner la procédure d’adoption. "Les recherches réalisées par la communauté scientifique mondiale sont précieuses et essentielles pour alerter et éclairer l’action publique" explique Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

"On a vu les bénéfices du Giec sur l’adoption de l’Accord de Paris. L’IPBES pourrait à sa manière engager une prise de conscience équivalente pour la biodiversité" évoque Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avant d’ajouter que "la France consacre des efforts importants pour la préservation de la biodiversité mondiale, de l’ordre de 300 millions d’euros".

"Nos sociétés sont en sursis, c’est le temps du sursaut. Le rapport de l’IPBES nous permettra de placer la question de l’érosion de la biodiversité au même rang d’importance que le réchauffement climatique, notamment à l’occasion de la présidence française du G7 en 2019", indique pour sa part Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Lancée en 2005 par la France à l’occasion de la Conférence internationale "Biodiversité, Science et Gouvernance" organisée à Paris, l’idée d’un panel international d’experts sur la biodiversité, sur le modèle du Giec pour le climat, a progressivement évolué vers la mise en place de l'IPBES, créée formellement le 21 avril 2012. La structure, qui compte 129 États membres, a pour mission de "renforcer l’interface science-politique dans le domaine de la biodiversité et des services écosystémiques en vue de la conservation et de l’utilisation durable de la biodiversité, du bien-être de l’humanité à long terme et du développement durable".

Commentaires

3
2019-04-24 19:20:25 +0200

Si les actes pouvaient être en accord avec la com, ce serait parfait!!
Mais quand on voit ce qu'essaie d'imposer le Sénat pour la future Agence Française de Biodiversité et quand on comptabilise tous les cadeaux faits aux chasseurs, on se demande où est la cohérence ... La prise en compte de la Biodiversité", c'est juste une façade, en fait ils n'ont, pour la plupart, toujours rien compris ! !

3

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 782548
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 337938
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130625
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 229603
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43898
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 276932

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy