POPULARITÉ
668

"La grande accélération"

Éditer
Publié dans
le 07.04.18
Androsace_ciliata_and_hutchinsia_alpina_at_the_summit_of_punta_suelza_2972m_central_pyrenees_web

Avec l'accélération des émissions de CO2 au cours des dernières décennies, de nombreux indicateurs (socio-économiques, météorologiques, biologiques, etc.) s'affolent. La communauté scientifique appelle ce phénomène "la grande accélération".

Dans une nouvelle étude, une équipe de chercheurs issus de onze pays démontrent qu'elle est aujourd'hui perceptible dans les sites les plus reculés de la planète: les sommets de montagne. Les scientifiques mettent en évidence une colonisation des sommets de plus en plus rapide par la flore de niveaux inférieurs.

Ce sont 302 sommets de différents massifs d'Europe (Alpes, Pyrénées, Carpates, etc.) qui ont été étudiés. Pour 87% d'entre eux, les plantes ont profité de conditions météorologiques de plus en plus clémentes pour les coloniser. Une migration qui concerne même les espèces réputées pour se déplacer lentement. Le nombre d'espèces végétales ayant colonisé les sommets européens entre 2007 et 2016 serait ainsi cinq fois supérieur à celui observé entre 1957 et 1966. De plus, les chercheurs montrent que cette tendance concorde avec l'augmentation des températures. Ils constatent également que d'autres facteurs globaux comme les retombées atmosphériques azotées liées aux polluants ou encore la fréquentation des sommets par l'Homme n'expliquent pas, quant à eux, cette accélération.

Jusqu'à présent, aucune extinction d'espèces des sommets n'a été observée mais la cohabitation pourrait ne pas durer. Ainsi, certaines plantes des sommets pourraient être amenées à disparaître car il leur serait impossible de migrer vers une altitude supérieure ou de rivaliser avec les espèces plus compétitives des niveaux inférieurs. Un déséquilibre du fonctionnement de l'écosystème montagnard serait alors à craindre.

Vignette: © J.V. Ferrández/ IPE-CSIC/ SPAIN
« Androsace ciliata » et « Hutchinsia alpina » au sommet de Punta Suelza (2972 m Pyrénées).

Commentaires

1
2018-04-07 12:03:04 +0200

Curieux !!?? comme pour l'être humain qui en plus de divers drames connus de tous, affecté par le climat et qui passe de l'hémisphère sud à l'hémisphère nord... Et si je puis m'aventurer: outre les espèces signalées dans ce document, ce pourrait bien être le même phénomène de cause à effet pour l'humanité. Sujet grave mais pas dénué de sens.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 716361
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 293815
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 121992
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 211513
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43416
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 265857

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy