POPULARITÉ
3352

La riche biodiversité des mangroves, pièges à carbone

Éditer
Publié dans
le 15.06.15
1._mangrove_de_mayotte_baie_de_chirongui_-_version_2

Le CNRS et l’IRD ont décidé de dédier aux mangroves l’année 2015 afin de mieux faire connaître le rôle crucial joué par ces écosystèmes pour le bien-être des populations locales et de la planète en général.

Les mangroves sont des écosystèmes forestiers couvrant près des trois quarts des côtes tropicales, où leur capacité à s’adapter leur permet de prospérer dans des estrans soumis aux variations des courants marins, des flux sédimentaires et de la salinité.
Ils assurent des services écosystémiques irremplaçables, limitant l’érosion côtière, séquestrant le carbone et servant de zone tampon face aux cyclones et aux tsunamis.
Riches en jeunes crustacés et en alevins qui finissent par migrer dans les eaux côtières voisines, ils constituent, directement ou indirectement, une ressource importante pour les populations locales.
Toutefois, leur surface s’est réduite de 30 % au cours des trois dernières décennies, et elle continue de régresser au rythme inquiétant de 1 à 2 % par an, principalement en raison de l’extension des fermes d’élevage de crevettes; une regression continue parfois aggravée par des catastrophes ponctuelles, comme la marée noire qui ravage actuellement la mangrove des Sundarbans au Bengladesh (1), la plus grande au monde.

Des chercheurs du CNRS et de l’IRD basés en Nouvelle-Calédonie ont étudié les mangroves locales pour mieux comprendre leur capacité à séquestrer le carbone et comment cette capacité évolue avec le changement climatique.

Prenez connaissance de l'article complet

1- Une publication d'un des adhérents de Humanité & Biodiversité a informé de cette marée noire: http://www.humanite-biodiversite.fr/article/bangladesh-une-immense-maree-noire-detruit-la-mangrove .

Commentaires

2
2015-06-15 21:28:12 +0200

Vendredi dernier une collègue brésilienne me racontait son enfance et son adolescence au Brésil, chez ses parents. Un jardin énorme avec tant d'arbres fruitiers qu'ils ne pouvaient ni tout manger ni tout donner et que beaucoup des fruits pourrissaient dans le jardin. Avec la mer, et entre chez elle et la mer, la mangrove.
Puis elle me dit que depuis, des terrains ont été vendus, achetés, construits, que la mangrove, elle n'existe plus, que tout a été rasé et qu'aujourd'hui pour aller à la mer, il fallait mieux avoir des chaussures, parce qu'on trouve des bouteilles vides, cassées, des déchets, là où il y avait la mangrove.
Donc oui, ils ont fait cela, et continuent, mais cela ne sert à rien d'espérer dans un meilleur passé, mais agir pour un meilleur présent c'est utile, et pour aujourd'hui et pour demain. Se souvenir du passé peut permettre de faire mieux maintenant :)

2

1
2015-06-15 21:29:41 +0200

J'ai oublié de préciser que ma collègue à 32 ans, son adolescence, ce n'est pas il y a si longtemps, pas même 2 décennies. Désolé pour le doublon.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’érosion d...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 779962
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 314592
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 129747
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 223731
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43897
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 275309

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy