POPULARITÉ
79

La sècheresse en forêt

Éditer
Publié dans
le 22.08.18
Drouette-secheresse

Comment luttent les arbres lors de ces périodes chaudes et sèches ?

Les arbres multiplient différentes stratégies pour lutter contre la sècheresse. Les périodes chaudes et sèches
stressent nos amis les arbres. Face à ce stress, l'arbre se défend en déployant de multiples stratégies.

A chaque espèce sa stratégie...

  • Certains referment les pores de leurs feuilles pour diminuer leur transpiration.
  • Certains préfèrent "sècher" leurs feuilles plus tôt ( comme à l'automne), perdre leurs feuilles et ainsi renforcer leur système racinaire. Ainsi, moins de perte en eau. Son développement aérien est amoindri et ses racines plus développées peuvent puiser l'eau en sous-sol. Sa "transpiration" est beaucoup moindre.

Enfin, à long terme, les arbres les plus vulnérables sont éliminés au profit des plus résistants.

En contrepartie, si la sècheresse se prolonge avec des hausses de température trop longues, l'arbre se retrouve sous alimenté.
Plus de carbone, il puise dans ses réserves, il s'affaiblit et est moins apte à se défendre contre les insectes, les maladies ce qui provoque un dépérissement.

Savez vous que l'arbre peut mourir d'une embolie ?
Son évaporation par sa transpiration est plus importante que l'apport en eau dans le sol, des bulles d'air se forment dans le système capillaire de l'arbre et empêchent la conduction de l'eau ce qui provoque l'embolie, à ce moment là, l'arbre meurt.

Afin d'éviter cette catastrophe, le réseau national des écosystèmes forestier, le pôle départemental et régional et l'ONF suivent de près l'évolution de la forêt. L'ONF suit de près l'évolution de l'adaptation des arbres afin de lutter contre les effets du changement climatique.

Parcourant la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, j'observe et à vrai dire, les arbres souffrent beaucoup.
La mousse sur les arbres est sèche et n'a plus aucune réserve d'humidité.

L'ONF est un organisme qui fait de son mieux pour étudier les impactes de la sécheresse sur les arbres car, comme tout le monde sait aujourd'hui, l'arbre est un être vivant et nous sommes là grâce à lui.

Affaire à suivre donc...

Commentaires

0
2018-08-24 18:31:02 +0200

Promeneur quotidien à pied depuis 16 ans dans le massif de l'Estérel, très observateur de l'emballement négatif de l'évolution de la végétation, j'ai beaucoup à dire sur l'avancée du désert! de ce côté là de la méditerranée. Mais bon les réponses que l'on me fait devant l'urgence sont le fatalisme et l'attribution de budgets, le manque de moyens!!! je pense à une logistique différente qui elle ne place pas les moyens avant l'action et au contraire rapporte en terme d'emploi et de résultats, encore faut-il le vouloir!

0

0
2018-08-27 11:03:34 +0200

Encore faut -il le vouloir comme vous dites. Des moyens, on ne les donne pas et comment transformer la planète en une planète morte...Les dirigeants et les lobbies mains dans la mains pour tuer toute vie. Leur pipeau devient grave, le nouveau monde et ses travers de l'économie usent et tuent toute vie. La planète suffoque à cause du prédateur le pire qu'elle ai fabriquée : l'homme. Je me dis que la grande lessive se fera, tel un artiste qui s'est aperçu de son erreur en croyant doter l'homme d'un cerveau...L'échec d'une création qui ne perdura pas.
En espérant que la planète recommencera un cycle ( ce qui n'est pas évident) sans créer un animal soit disant intelligent.

0

1
2018-08-27 18:24:01 +0200

Le réalisme n'empêche pas d'être optimiste. Les destructions induites par nos sociétés actuelles sont maîtrisables par une autre société capable de réflexion, de franchise, de dignité dans l'action. Le respect de l'environnement dépend du respect que l'homme doit retrouver en premier envers lui-même. Hors le respect de la vie si éphémère échappe à une grande partie de notre société aveuglée par l'intérêt. Dans un contexte d'inégalité sur notre planète, les peuples qui souffrent ne comprennent pas ces excès destructeurs de nos sociétés en pleine apogée.
Où commence et où finit la folie de l'Homme, peut-on l'arrêter?
Souhaitons que l'Homme découvre le partage, ce devoir moral dicté par la raison et le respect de la vie l'empêchera de sombrer petit à petit dans le gouffre de la décadence.

1

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 127
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2673
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1233
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 23
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 4
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 404

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy