POPULARITÉ
188

La Terre a perdu 60 % de sa faune sauvage

Éditer
Publié dans
le 30.10.18
Rapport_planete_vivante_2018

Devant l'urgence, il faut un grand accord pour la nature.

Le WWF en collaboration avec ZSL (Institute of Zoology) lance un cri d'alarme:
En 44 ans, la Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages.

Mammifères, oiseaux, poissons et autres amphibiens..., le déclin de la faune concerne tout le globe avec des régions particulièrement affectées, comme les Tropiques.

Publié tous les deux ans, "le 12ème rapport Planète vivante" est basé sur le suivi de 4 000 espèces animales.

La perte des habitats naturels est la cause première de ce déclin qui ne semble pouvoir être freiner à moins d'une prise de conscience rapide, à l'image de l'accord passé pour le Climat " (Rapport du GIEC, quelles implications pour la biodiversité ?)".

La fenêtre d'action globale est réduite, elle doit intervenir d'ici 2020 selon le directeur du Fonds mondial pour la nature, Marco Lambertini.

Mais la concertation des pays s'annonce difficile, alors que le Chine vient d'autoriser à nouveau le commerce de produits issus du Rhinocéros et du Tigre, deux espèces en danger.

Titre

Titre
Titre
Titre

Titre
Titre

Commentaires

3
2018-10-30 11:57:13 +0100

On traverse une période assez catastrophique pour la Nature ! :-(

3

1
2018-10-31 11:31:50 +0100

Ce qui est intéressant avec toutes ces études et ces états des lieux, c'est que par quelque domaine que ce soit, faune, flore, sous une forme ou une autre, c'est que partout le résultat est le même : perte sèche, perte monumentale ... létale.

Tous les rapports vont dans la même direction, ce qui est aussi un indice de leur fiabilité, ils sont scientifiques, rejoignent le bon sens (quand on est informé et curieux), tout ces constats, rapports, toutes ces blessures de la nature, de la vie, de la biodiversité appellent unanimement à une réponse collective humaine.
Oui chacun à notre échelle nous pouvons faire quelque chose, mais nous savons aussi que beaucoup de choses dépendent des différents gouvernements et des entreprises qui peuvent également faire des choix déterminants, et nous en avons besoin.
L'humanité est arrivée à un point la technologie, les connaissance et les structures nécessaires à un changement radical nécessaire d'orientation.

Elle peut étudier et constater ce qui se passe sur Terre mais aussi dans l'univers, ce qui tient du merveilleux.
Peut-être qu'il faudrait aussi s'interroger sur ce qui se passe en nous, pourquoi nous ne donnons pas une réponse (multiple car selon là où l'on vit les possibilités sont différentes) à la hauteur de ce que nous savons en attendant d'en savoir plus encore ? Car nous en savons et pouvons encore faire largement assez.
Cette réponse (ces réponses multiples), est accessible et finalement pas si compliquée à mettre en oeuvre si on accepte le changement de nos quotidiens nécessaire à la préservation d'un quotidien de la biodiversité qui nous permet d'exister.

Mais, même à titre individuel, a t'on réellement tous le choix et la possibilité de faire la différence ?
Un exemple simple :
Il est dit est répété qu'une journée par semaine à manger végan (donc ni viande, ni poisson, ni œuf, ni lait, différent de végétarien) serait un grand progrès contre la pollution. Ce serait formidable ... si les gens avaient le choix de le faire tout simplement ... il n'est pas question de forcer qui que ce soit, mais au moins que nos dirigeants nous permettent de faire des choix aussi simple et faire en sorte, avec les entreprises concernées, que des repas végan ou végétarien soient possibles pour tous à un prix équivalent.
Et là même, qui saurait ce qu'il faut vraiment pour avoir une repas sain et équilibré qui soit végan ?
Dans le monde, nombreux sont ceux qui n'ont pas l'éducation ni même la facilité à la mise en oeuvre de cette décision simple ... qui serait un choix à faire ou non.
D'autres exemples pourraient être cités, mais ce que je tiens à souligner ici c'est le manque d'éducation/d'information et ensuite de possibilité de faire des choix.
Et cela, ce sont à nos dirigeants de faire en sorte que cela change, à petite comme grande échelle.*

1

1
2018-11-01 21:50:51 +0100

Il faudrait également mettre l'accent sur cette problématique dans les écoles. Le but étant de sensibiliser au mieux la prochaine génération.

1

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 15391
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 17110
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 2391
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 712
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 53
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 6719

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy