POPULARITÉ
255

La ville et ses pauvres

Éditer
Publié dans
le 04.12.14
Roms

J'ai hésité à écrire cet article car il ne parle pas directement de biodiversité. Pourtant, il existe un lien

Lorsque je vais dans Toulouse, à quelques dix-neuf kilomètres de chez moi, je prends en général les transports en commun. Le paysage qui défile ne laisse pas grand chose à voir des abords de la ville rose. Autrefois, pour mon travail je sillonnais la ville et les alentours en voiture et il m'arrivait souvent de m'égarer un peu sur les chemins, surtout le long de la Garonne. La semaine dernière, devant me rendre en un lieu quasi inaccessible en transport en commun, j'ai repris la voiture et me suis bien involontairement perdue par la grâce d'une nouvelle déviation.

LE CHOC

J'avais bien remarqué, année après année, le nombre grandissant de SDF dans Toulouse. Je savais qu'il y avait un grand bidonville à la sortie nord de la ville, un grand avec des rues, comme on les voit dans les pays que l'on dit «en voie de développement ». J'avais croisé, lors de mes ballades en forêt dans les Pyrénées, quelques caravanes déglinguées cachées au fond des forêts et pourtant habitées. J'avais même découvert dans les bois près de chez moi il y a deux ans quelques tentes «de travailleurs pauvres».

Mais là, en bordure de Garonne, à cinq minutes à pied du stade, à dix du centre ville, en contrebas d'immeubles neufs, en dessous des rues où courent des joggeurs, je passe à côté de petits groupes de caravanes rouillées, raccordées à l'électricité publique par des fils pendant au sol. Oh de tout petits groupes, on pourrait ne pas les voir, petits mais nombreux. Ne nous cachons pas derrière nos petits doigts: il ne s'agit pas seulement de Roms ni de travailleurs sans papiers ou sans qualification ( Bulgares), et encore serait-ce une raison? Il y a aussi simplement des «travailleurs pauvres » avec enfants, des gens tombés dans la misère qui fait qu'ils n'ont même plus de toit.
Alors j'ai prêté attention, et j'en ai découvert d'autres: sous les ponts, à l'abri de quelques arbres, près des berges. Cela m'a rappelé Tahiti et son immense bidonville aux portes des supermarchés soigneusement cachés par une palissade peinte de palmiers.

A l'heure où l'on construit des éco-quartiers, des trames vertes, le manger bio, je me prends à rêver de jardins partagés, de logements décents, de partage. Car, même si ce sujet s'éloigne de la biodiversité, je ne peux être d'un monde qui laisse sur le bas côté de la route verte les damnés de la terre actuelle et à venir.

Comment intégrer la dimension sociale à notre combat pour la résilience et le renouveau des écosystèmes?
Parce que cela fait peur aussi pour nos enfants, cette pauvreté qui frappe via une société incapable de réorienter ses priorités, de changer de politique.

N'ayant pas d'appareil photo sur moi ce jour-là, j'ai mis une photo de "La dépêche" représentant un campement qui ressemble assez à ce qu je décris

Comment concilier «fin de pauvreté» dans nos pays dits riches - il y de plus en plus de «pauvres» vraiment pauvres - et notre combat pour la biodiversité?

L'un ne peut aller sans l'autre, mais ce lien reste à construire.

Commentaires

2
2014-12-04 11:14:39 +0100

Peut-on être indifférent et soi-même heureux au spectacle de ces souffrances ?
" Il y a une espèce de honte d'être heureux à la vue de certaines misères ". La formule n'est pas de moi, mais de La Bruyère, elle date de plus de trois siècles et reste malheureusement d'actualité.

2

4
2014-12-04 11:35:21 +0100

Humanité & Biodiversité se rapproche de structures soucieuses de justice sociale
Voyez cette rencontre http://www.humanite-biodive...
Et elle compte en avoir d'autres avec des associations qui se soucient d'assistance et de solidarité immédiates…

4

1
2014-12-04 19:59:12 +0100

Pour répondre à votre question, ma chère Violette, je dois vous confier que les réponses existent et qu'elles sont nombreuses.
J'ai, pour ma part, découvert la permaculture. Beaucoup de personnes la réduisent à quelques techniques de jardinage, mais il s'agit de beaucoup plus que cela!
La permaculture propose de concevoir les infrastructures humaines comme des écosystèmes.
C'est pas centaines de milliers que, par toute la terre, des personnes s'inspirent de ces concepts déjà largement éprouvés.

OUI, l'homme et la nature peuvent coexister.
OUI, il faut nous y mettre : les outils existent, nous devons juste apprendre à les utiliser et à les perfectionner!

1

0
2014-12-05 09:37:00 +0100

Merci de ce commentaire car en effet ma question était un peu "faussement naïve". Je connais la permaculture, le jardin forêt et d'autres méthodes qui réconcilient l'homme, la nature et l'alimentation de proximité et sont plus performantes aujourd'hui que l'agriculture intensive, sauf que ce ne sont pas les mêmes qui pratiquent l'une et l'autre. Ce qui m’inquiète c'est que je ne vois pas au niveau des lois de véritables encouragements vers ces méthodes, y compris le bio plus classique. Car pour cela il faudrait intégralement revoir le système de subvention européen. Quand aux logements, dans ma région, la loi Allur sur laquelle on pourrait d'ailleurs revenir sert surtout aux propriétaires terriens pour vendre aux couches aisées à moyennes... A suivre sur le terrain, tant sur le plan agricole que sur le plan logement

0

À propos de l'auteur

Bonjour. Je m'appelle Violette, j'ai 60 ans. Après une vie professionnelle quelque peu « trépidante » interrompue par la maladie, j'ai été amenée à me tourner enfin vers des choses plus importantes auxquelles je n'avais pas porté assez d'attention: la vie, tout simplement. Etre passée si près de la mort m'a permis de "renaître" et de me recentrer que ce qui est vital. Originaire de la campagne...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 2411
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 12862
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1326
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 808
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 44
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 6234

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy