POPULARITÉ
42

Le Bruant ortolan

Éditer
Publié dans
le 14.08.17
Ortolan

Le Bruant ortolan est une espèce d'oiseau en déclin dans presque tous les pays d’Europe.

En 1999, il est enfin inclus sur la liste des espèces protégées en France ; il a fallu 20 ans de lutte associative dont celle de notre association pour y parvenir !

Mais la protection juridique est contournée et l’ortolan est toujours victime des matoles (pièges qui permettent de capturer l’oiseau vivant).
Cette année encore, les chasseurs landais demandent, au nom de la tradition une dérogation de prélèvement défendue par la plupart des élus landais de tout temps.
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le 8 août qu'il lutterait "contre le braconnage du bruant ortolan afin de mettre un terme définitif à cette pratique".

Ouvrons le dossier suite à un programme de recherches mené par le Museum National d'Histoire Naturelle pour identifier les voies de migration des bruants ortolans (Emberiza hortulana) nichant en Europe. Le rapport, rendu en décembre 2016, a été rédigé par Frédéric Jiguet (MNHN), relu par Jean-Marie Boutin (ONCFS). Ces travaux ont été financés par le MNHN, le Conseil Départemental, la Fédération des Chasseurs des Landes, le Conseil Régional, le Ministère chargé de l’environnement et l’association des chasses traditionnelles à la matole.

Les chercheurs ont mis en évidence deux voies principales de migration (orientale et occidentale) utilisées par les ortolans européens:

  • La voie orientale est utilisée par les populations nichant en Russie et dans tous les pays situés à l’Est d’une ligne de partage reliant la Biélorussie à la Serbie. Cette voie orientale est empruntée par environ 4 283 000 couples, représentant 90 % de la population européenne, avec une tendance récente au déclin, estimé entre -10 % et -20 % (de 2000 à 2014). Ces oiseaux hivernent sur les hauts plateaux éthiopiens et érythréens. Ils nichent surtout en Russie, en Turquie, en Roumanie, en Bulgarie et en Azerbaïdjan.
  • La voie occidentale est utilisée par les populations nichant à l’ouest de la ligne de partage de migration située au centre de l’Europe. Ces oiseaux hivernent en Afrique de l’Ouest, de la Sierra Leone au sud de la Mauritanie et du Mali, et surtout en Guinée. Elle est empruntée par environ 468 700 couples, représentant 10 % de la population nicheuse européenne. La tendance récente est au déclin, estimé entre -10 % et -20 % (de 2000 à 2014) La taille de la population de Bruant ortolan migrant par le sud-ouest de la France (route atlantique) est estimée à 81.000 couples (entre 46.000 et 116.000): déclin estimé entre -20% et -30% sur les 14 dernières années (2000-2014).

Les scientifiques éclairent la situation. Aux politiques de décider.

Vignette: Peinture de Bernard Duhem pour notre association.
Elle a été offerte à notre avocat au Conseil d'Etat (SCP Boré, Xavier) en remerciement de la décision obtenue puis confirmée de classer l'ortolan sur la liste des oiseaux protégés en France.

Commentaires

À propos de l'auteur

La nature ... un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. c'est me défendre moi-même… Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en suis administratrice… Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 718789
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 302015
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 128753
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 41848
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 34852
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 317841

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy