POPULARITÉ
7

Le débat sur l'énergie et la biodiversité

Éditer
Publié dans
le 11.11.12
Energies01

L’union nationale, dans le développement durable.

Il est aussi surprenant que dans un pays en crise les partis politiques n’arrivent pas à se mettre d’accord sur des points essentiels pour sortir le pays de la récession. Aux USA, la victoire du président OBAMA, avec deux chambres de majorité différentes,  doit trouver un compromis avec les républicains modérés pour sauver son pays de la faillite.

En France, nous sommes aussi dans l’œil du cyclone des marchés. Certes la France ne peut imploser sans couler définitivement l’Europe et cette situation implique des comportements politiques conséquents. Je ne sais si l’UDI, de JL Borloo sera à même de cimenter une certaine idée d’union nationale, mais il devient un élément incontournable.

Tous les partis savent qu’ils sont groupusculaires, si on sort pour les partis gestionnaires les élus. Les autres sont par construction petits et fiers de l’être. Car ces derniers ont la solution à nos maux la lutte contre l’ultralibéralisme comme dirait Coluche ‘ plus blanc que blanc c’est quoi !!, donc l’ultralibéralisme est donc plus noir que noir. Je réagis, avec une certaine dérision face à nos décideurs.

EELV est dans le gouvernement, mais ne cesse de le critiquer matin, midi et soir.

Le Front de gauche amplifie la critique mais n’est pas au gouvernement.

L’UMP a la mémoire courte et trouve tout ce que fait le gouvernement négatif.

L’UDI semble vouloir faire du tri dans les propositions, mais continue de se dire de droite.

Notre vie politique n’est guère porteuse d’espoir, on gère la désespérance. On attend 2014 qui devrait être meilleur, on devient des climatologues de l’économie, mais sans la rigueur scientifique de ces derniers.

On sait qu’il faut opérer une transition écologique dans l’urgence tempérée par la négociation et consultation, on crée une nouvelle commission, oubliant au passage la CNDP qui est loin d’avoir démérité. Loin de moi, l’idée de mettre en cause les 5 experts auprès de la ministre Batho, ceux que je connais sont compétents et loyaux. L’appui technique serait piloté par Alain Grandjean, de FNH et d’un intégrité absolue, connaissant par ailleurs le sujet.

Mais cette méthode interpelle notre démocratie, une transition énergétique, ce sont de multiples débats publics, fort épuisants au demeurant, sur un sujet où il n’y a jamais eu, en France, de consensus entre experts et dans la population. Je plaide par ailleurs, comme Michel Rocard pour que l’on ne mette pas de côté le gaz de schiste au nom d’une vision étriquée de la politique.

Par ailleurs peut-on séparer la transition énergétique des problèmes de biodiversité ? Je ne le crois pas. Si l’on prend les transitions de mobilité, les infrastructures ont un impact sur la biodiversité.

On peut réduire les transitions énergétiques à la recomposition de notre mix-énergétique, mais cela serait une erreur quand l’on sait l’impact des modes de transports sur le réchauffement climatique.

On doit aussi aborder les questions des modes de productions agricoles fortement émetteurs de GES, dont le méthane. Or travailler sur une agriculture plus autonome et plus économe ne peut se faire sans y intégrer la biodiversité.

L’énergie, c’est aussi le pouvoir d’achat, c’est la précarité énergétique. Il faut que les signaux prix qui ne manqueront pas d’apparaitre soient accompagnés d’un travail sur les compensations. La commission Rocard n’avait pas eu le temps d’approfondir le sujet au moment d’étudier la taxe carbone.

Donc parler d’énergie, c’est parler développement soutenable dans un monde aux ressources finies, mais avec des lueurs d’innovation.

Gageons que le travail sera difficile.

JP BOMPARD

Commentaires

-1
2012-11-11 09:14:06 +0100

Je vous avais écrit une longue réponse que j'ai perdue en vérifiant l'orthographe de Simone Weil. Tant pis.
Pouvez-vous m'éclairer sur le coût énergétique des panneaux solaires ?
Merci d'avance.

-1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 224777
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163832
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 62310
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15892
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9396
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 197859

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy