POPULARITÉ
55

Le HOOKPOD, une invention pour épargner les albatros décimés par la pêche à la palangre

Éditer
Publié dans
le 27.08.14
Albatros

Un albatros meurt toutes les cinq minutes dans le monde à cause de la technique de la palangre qui est utilisée pour pêcher des thons et des espadons : d'immenses lignes de pêche (pouvant mesurer jusqu'à 130 km de long !), auxquelles sont fixés de très nombreux hameçons (jusqu'à 20 000 par ligne) munis d'appâts (souvent en plastique, lumineux et jetables), sont traînées à l'arrière des navires, attirant les oiseaux qui s'y accrochent et se noient.

Chaque année, les trois milliards d'hameçons utilisés tuent environ 300 000 oiseaux de mer, dont 100 000 albatros, dont 15 espèces sur 22 sont menacées d'extinction. Et la pêche à la palangre est la plus grande menace qui pèse sur ces oiseaux.

Deux Britanniques, Ben et Pete Kibel, ont mis au point, après cinq ans de travaux, une invention nommée "Hookpod" qui devrait réduire fortement la mortalité des albatros et des autres oiseaux marins. En 1999, ils avaient déjà créé un filet permettant aux dauphins de ne pas mourir noyés.

Le Hookpod a été conçu pour réduire fortement le nombre d'oiseaux tués par cette technique de pêche. Pour cela, la pointe et l'ardillon (= contre-pointe empêchant le poisson de se décrocher) de l'hameçon sont enfermés dans une nacelle en plastique munie d'un mécanisme sensible à la pression : elle ne s'ouvre qu'une fois une profondeur suffisante atteinte, et la LED se met alors en marche.

Quand la pêche est terminée, les Hookpods sont ramenés à bord et les nacelles refermées. Ils peuvent être rangés et sont prêts à être réutilisés. Ils sont solides et leur LED incorporée rend inutile l'emploi d'appâts lumineux en plastique qui sont généralement perdus en mer.

Des Hookpods ont été testés avec succès au Brésil, en Afrique du Sud et en Australie par des palangriers accompagnés de membres du groupe de travail "Albatros" de la Royal Society for the Protection of Birds (RSPB).

Ben et Pete Kibel ont réussi à lever des fonds auprès d'investisseurs mais ils ont aussi utilisé Kickstarter, une plate-forme en ligne de financement participatif, pour essayer de rassembler 100 000 livres sterling : le 22 août, plus de 112 000 livres avaient déjà été collectées et l'objectif initial dépassé.

Ces fonds vont permettre d'acheter des machines et des composants pour lancer la fabrication de 20 000 Hookpods. Ils seront ensuite donnés à des pêcheurs, le but étant à terme de les vendre. Le coût de production de chaque Hookpod est de cinq livres sterling.

Des améliorations seront certainement nécessaires ultérieurement et le Hookpod devra être agréé par les organismes de régulation de la pêche : mais il s'agit d'une avancée technique pouvant contribuer à sauver plusieurs espèces d'albatros;

Information lue sur ce site

Commentaires

1
2014-08-27 15:09:00 +0200

La revue scientifique "Nature" a publié un article de grand intérêt selon lequel la pêche à la palangre réduit l'impact sur les écosystèmes marins vulnérables.
http://www.humanite-biodive...
Si, de plus, le Hokpod améliore la situation, tant mieux !

1

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 53481
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 21810
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 38854
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1943
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2688
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 11023

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy