POPULARITÉ
3361

Le parfum des fleurs de sureau est produit par des bactéries et des champignons!

Éditer
Publié dans
le 20.12.14
Sureau-noir-fleurs

Les champignons me passionnent, et de découvrir que sont eux qui, associés à quelques bactéries, produisent le parfum des fleurs, m'a réjoui.

Depuis quelques temps, la communauté scientifique découvre de nouveaux types d'interactions entre les micro-organismes et les plantes.
Les micro-organismes sont partout, même dans les fleurs. C'est ce que vient de trouver une équipe espagnole.
Sans ces précieux organismes, les insectes pollinisateurs ne sont plus autant attirés.

Nous savions que les champignons endophytes* représentent 30% de la masse des feuilles saines des plantes. Nous savons désormais qu'ils sont aussi présents dans les fleurs et une de leur fonction est démontrée. Ils interviennent de façon symbiotique dans la pollinisation.

Cette nouvelle connaissance ouvre plusieurs réflexions :
- les fongicides largement utilisés par l'agriculture ont un impact démontré sur la pollinisation : sans champignon, pas de parfum !
- les antibiotiques, qui s'accumulent dans les écosystèmes également.
- comment imaginer des systèmes bienveillants qui redonnent leurs places à ces champignons et ces bactéries?
- les mutations dans les bactéries (ou le champignon) sont beaucoup plus rapides que dans les plantes; il est fort probable qu'elles sont capables de s'adapter beaucoup plus rapidement aux variations de la faune pollinisatrice, et ainsi d’attitrer de nouvelle catégories d'insectes toujours plus efficaces.
En quelque sorte, ce n'est pas la plante qui pilote, mais la bactérie (ou le champignon)... La plante se contente d'apporter un feed back à sa bactérie : "ça pollinise" ou "ça pollinise pas"!

L'organisation de la vie est quelque chose d'exceptionnel. Contempler ces interactions qui nous réunissent fonctionnellement aux plus petites bactéries et aux plus petits champignons me fait dire une fois de plus que : « la Vie est belle »

*Pour enrichir le vocabulaire. Les endophytes1 (du grec endo «dans», ????? «végétal»; littéralement «à l'intérieur d'un végétal ...») sont des organismes (bactéries ou champignons en général) qui accomplissent tout ou partie de leur cycle de vie à l'intérieur d'une plante, de manière symbiotique (endosymbiote), c'est-à-dire avec un bénéfice mutuel pour les deux organismes ou sans conséquences négatives pour la plante. L'endophyte et son hôte entretiennent ce qu'on appelle parfois des interactions durables.

Commentaires

2
2014-12-20 13:15:57 +0100

Un grand merci à ces petits organismes qui nous permettent, en sus, de faire de la limonade de sureau, du pétillant, (fleurs), des confitures, de colorer naturellement en rouge très foncé nos plats. Merci au sureau noir (Sambucus nigra), "bon sureau" à distinguer du sureau hièble (Sambucus ébulus).

Et un merci à vous pour ces informations passionnantes

2

3
2014-12-20 19:42:58 +0100

Merci pour cette intéressante publication. Je ne connaissais pas le rôle des micro-organismes à la surface des fleurs. (Leur présence est cependant connue par les hôpitaux qui, depuis quelques années, ont tendance à en refuser la présence aux chevets des malades... ) Que serait la fleur sans ces micro-organismes? Notre intestin sans eux? Notre bouche? L'organisation de la vie est exceptionnelle et mérite un respect certainement plus important que celui qu'on lui accorde encore aujourd'hui.

3

3
2014-12-21 09:22:33 +0100

Décidément ces micro-organismes vivant dans ce milieu floral, ou ailleurs, sont plus que précieux.
Et je me souviens d'une étude sur la vigne et le vin : http://www.humanite-biodive...
Comme le rappelle GermainGrignan: Le microbiote intestinal humain (GM) est essentiel pour nous, notre métabolisme, notre résistance aux pathogènes et à la fonction immunitaire. On en parle là http://www.humanite-biodive...

3

3
2014-12-21 09:41:38 +0100

Le titre de l'étude publiée sur le site de NATURE résume bien:
Removal of floral microbiota reduces floral terpene emissions
Traduction
Le retrait du microbiote floral réduit les émissions de terpènes floraux.

Les terpènes constituent le principe odoriférant des végétaux, les odeurs des fleurs diminuant réduisent leur attrait ...

3

0
2016-10-06 11:25:20 +0200

Incroyable ! un microbiote floral ! une minuscule bactérie
phyllospheric floral
les Nez n ont qu à bien se tenir !

0

À propos de l'auteur

la Vie est belle

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 8996
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 20269
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 14642
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 70
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 54
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 181

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy