POPULARITÉ
19

Le Vallon de Réchy, une merveille de biodiversité

Éditer
Publié dans
le 25.08.14
Image011

Des Mayens jusqu’à La Maya, le Vallon de Réchy stupéfie par son extraordinaire biodiversité.
Lorsqu’on gravit les sept marches sculptées par une géologie exceptionnelle, on a l’étrange sensation de quitter progressivement la Terre.
Situé en Suisse, et plus précisément en Valais, sur les communes de Chalais, Grône et Mont-Noble, ce creuset semble symboliser le cycle complet de l’évolution de notre planète depuis sa création jusqu’à nos jours.

Durant des millénaires, la nature a pu y rester intacte.

Partout, quel émerveillement ! Vernes, mélèzes et épicéas offrent aux cerfs, aux biches et à leurs petits le gîte et le couvert. Des marmottes poussent leurs cris d’alerte et les oiseaux lancent leurs trilles entre les rhododendrons qui bourgeonnent en cascades. Un glacier rocheux, un enchaînement de crêtes … un torrent s’en échappe, bondit vers un haut plateau marécageux où il se calme en abordant un parterre de trolles qui miroitent en vagues dorées sous la caresse du vent. La Rèche flâne, se disperse en ruisselets, taquine laîches, carex, linaigrettes et renonculacées. Originaires de l’arctique ou reliques de l’âge glaciaire, de fabuleuses variétés de fleurs se côtoient dans ce jardin d’Eden. Orchis mâles tachetés, mouchetés ou à larges feuilles, gentianes acaules ou printanières, primevères farineuses, pensées sauvages et asters des Alpes constellent de leur éclat des biotopes remarquables. Milieux humides et méandres de l’Ar du Tsan ne constituent qu’une des facettes de ce vallon. Sur les pentes bien exposées, des terrains secs hérissés de roches se couvrent d’une harmonieuse palette de myrtilliers et de genévriers. Nigritelles, joubarbe, saxifrages, silène trouvent un substrat qui leur convient en ces lieux inscrits à l’inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels protégés d’importance nationale depuis 1996.

L’association des Amis du Vallon de Réchy a largement contribué à mettre le site sous protection en y révélant ses richesses. Née en 1984, elle se donne pour buts de le préserver dans son intégralité, de le faire connaître et apprécier afin de le sauvegarder de toute agression extérieure. De tels biotopes sont indispensables au maintien d’une flore unique et à la survie des animaux sauvages qui y trouvent une tranquillité pourtant profondément malmenée en période de chasse. Le Vallon n’échappe pas à ces pratiques ancestrales qui ont, soit-disant pour but, de réguler les populations de cervidés. Les cris d’amour des grands mâles se transforment alors en cris d’agonie et de mort. La nature s’y connaît mieux que nous pour réguler les espèces. Ne serait-il pas préférable de lui laisser la priorité ?

Le 6 septembre 2014, à l’occasion du trentième anniversaire des Amis du Vallon de Réchy, Roland Clerc, photographe naturaliste de Collombey, sensibilisera le public à la beauté de la nature au fil des saisons en présentant la Première de la toute nouvelle version de La faune des Alpes Valaisannes

Projection à 19h00 dans la Salle Polyvalente à Chalais.

Photo : Francis Perruchoud

Commentaires

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 6
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 323
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 6
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 6
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 6
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 8

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy