POPULARITÉ
40

Le vivant comme modèle

Éditer
Publié dans
le 19.03.17
41yf0hcgcwl._sx319_bo1_204_203_200_

Je viens de terminer le livre de mon ami Gauthier Chapelle "Le vivant comme modèle", dont je vous recommande la lecture, passionnante.

Morceaux choisis:

  • "Chaque hémisphère, Sud et Nord, vit une alternance comparable [à notre respiration] en fonction des saisons." -"Le rythme lent de la prise puis de la déprise de [la banquise] pulse comme deux cœurs de part et d'autre de l'équateur."
  • "Par "défaut", la vie sur Terre, c'est donc la vie en mer. Et quand ce n'est pas le cas, c'est grâce à la présence d'eau dans chacune de leurs cellules, comme autant d'aquariums portatifs, que les organismes ont pu s'adapter à une existence à la fois terrestre et aérienne."
  • "Comme le disent Hoagland et Dodson, "à partir de quelques notes, la nature crée de nombreuses symphonies."
  • "L'information est la clé pour maintenir le vivant."
  • "La vie tend à optimiser plutôt qu'à maximiser."
  • "ceux pour qui la vitesse du changement [climatique] sera le plus problématique... c'est nous!"
  • "la spécialisation est une stratégie risquée chez les espèces vivantes. Elle paie tant que la ressource concernée [les ressources fossiles en l'occurrence] est stable et abondante. Mais que celle-ci vienne à manquer et le risque d'extinction est exacerbé..."
  • "puisque la vie s'apparente à un immense réseau, un gigantesque filet connectant toutes les espèces entre elles, combien de mailles pouvons-nous défaire avant que le filet ne se décompose...?"
  • "il ne faudra, au rythme actuel, que quelques décennies pour que la masse de plastique dans les océans excède celle de tous les poissons réunis."
  • "en synthétisant leurs matériaux dans ou à la surface de leurs cellules, [les organismes vivants] sont obligés de travailler à température ambiante, pression ambiante et avec des solvants entièrement compatibles avec le reste de leur chimie."
  • "La façon dont s'est développée notre chimie récente n'est pas neutre. Quand elle a véritablement pris son essor, nous étions déjà entrés dans l'ère où les sciences avaient commencé leur différenciation, et plus gênant, leur cloisonnement."
  • "Du coup... l'impact global potentiel que pouvaient avoir la production et la libération massive dans l'environnement de milliers de nouvelles molécules [était encore loin d'être appréhendé]."
  • "une fois que les principes de fonctionnement d'une molécule naturelle sont compris, il est encore permis de rajouter une couche de diversité supplémentaire en termes de solutions..."
  • "[La diversité] caractérise... les systèmes à forte résilience générale."

Et bien d'autres...

Gauthier nous montre à quel point la nature est une enseignante hors pair.

L'ouvrage se réfère à des auteurs et penseurs que nous connaissons bien.
Robert Barbault, selon lequel "Le meilleur modèle de développement durable, c'est la diversité du vivant, depuis quatre milliards d'années."; le "collègue et complice" de Gauthier, Emmanuel Delannoy, dont l'Institut Inspire met en valeur le rôle de la biodiversité, et qui dit "Chaque espèce qui disparaît, c'est une bibliothèque et une source d'inspiration qui partent en fumée", et Jacques Weber "La biodiversité n'est pas une somme d'espèces, mais une somme d'interactions entre organismes, parfois même au sein d'une même espèce."

De quoi réfléchir et agir...

Date de parution 28/10/2015
Editeur Albin Michel
22€

Commentaires

0
2017-03-20 19:14:41 +0100

Quand allons nous finir par comprendre que jusqu'à présent nous ne comprenions rien ? Peut-être avons nous oublié l'essentiel ?

0

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 55
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 82
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 2
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 355
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 57
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 15

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy