POPULARITÉ
69

Les martinets sont de retour

Éditer
6317110


  •  Depuis plusieurs jours, les martinets noirs (Apus apus) sont de retour.


Ils peuplent à nouveau le ciel. L’hiver est donc loin… On peut  écouter leurs piaillements stridents si caractéristiques, ceux que l’on entend et qui animent nos soirs d’été. On peut également contempler leur vol puissant. Ils semblent des champions de vitesse  et montent si haut dans le ciel qu’ils tutoient sans doute le paradis. Quand on les voit rejoindre leur nid, une toute petite anfractuosité, souvent au sommet d’un haut bâtiment, avec une rapidité et une précision vertigineuse, on ne peut qu’être admiratif !


On connait assez peu de choses de ces petits oiseaux. Il ne faut toutefois pas les  confondre avec les hirondelles. On leur attribue toutes sortes de « légendes ». Sont-elles vraies, je ne sais ? Comme on les voit sans cesse traverser le ciel en tous sens, on dit qu’ils dormiraient peu, même qu’ils dormiraient en volant. De même se reproduiraient-ils, là-haut… Mais où sont-ils la nuit ?


J’ai droit régulièrement depuis 3-4 ans à une nichée sous ma toiture. Est-ce le même couple ? Je ne sais ? Cet hiver, j’avais demandé à des couvreurs de revoir certains points de la toiture, avec comme consigne de laisser tranquille le dessous de la charpente pour accueillir à nouveau, je l’espère, cette année, un couple et ses petits.


On peut s’inquiéter de tout ce qui est déversé dans les campagnes et qui diminue leur nourriture d’insectes. J’ai l’impression (mais cette observation reste subjective…) qu’ils sont peu nombreux cette année. Est-ce une observation juste ?


Il y a toute une littérature scientifique à leur propos. Mon intention n’est pas de rivaliser avec elle, les spécialistes et les ornithologues. Pour moi, le martinet reste un animal fascinant, comme tellement d’autres. Son œil a quelque chose de farouche. Son bec recourbé et ses pattes griffues lui donnent un petit air de diablotin sympathique. Et son vol reste symbole de démesure exubérante.


Si vous avez la chance d’en avoir au-dessus de vos têtes, ne vous lassez surtout pas de les regarder. Ils vous donneront peut-être le tournis et vous transmettront certainement le goût enivrant de la liberté.


 

Commentaires

3
2014-05-18 13:56:05 +0200

"Le Martinet"

Martinet aux ailes trop larges, qui vire et crie sa joie autour de la maison. 

extrait de Fureur et mystère, René Char.

3

3
2014-05-18 17:10:57 +0200

Chez moi, c'est plutôt les hirondelles de fenêtres qui doivent arriver, je n'en ai pas encore vu cette année. L'année passée c'était au mois de juin, mais il parait que les observations sont de plus en plus précoces chaque année.

3

4
2014-05-18 17:25:31 +0200

En Picardie où j'habite, les hirondelles précèdent nettement les martinets.

4

1
2014-05-18 18:12:41 +0200

Un martinet noir a été observé ce jour dans la plaine du Rhône en Valais, dans la région d'Ardon.... d'autres vont certainement suivre très prochainement

1

1
2014-05-18 22:42:45 +0200

Grenouille, je ne sais pas où vous habitez,mais nous, en Drôme provençale, avons les martinets noirs depuis les environs du 25 avril, où j'ai notifié les premiers que j'ai vus sur faunedrome.org en rentrant de vacances languedociennes. Le martinet noir dort en volant, par hémisphères (un hémisphère endormi, l'autre éveillé, puis inversement). Il est souvent confondu avec les hirondelles par beaucoup de personnes ("les hirondelles volent bas aujourd'hui, il ne fera pas beau demain").

1

1
2014-05-18 22:45:51 +0200

Est -ce vrai? Voici une anecdote relevée sur le site de la Dépêche : "Il dort tout en haut...

C'est un pilote de ligne, ornithologue à ses heures, qui a découvert le secret il y a quelques années, après qu'un martinet s'est écrasé une nuit sur son cockpit, à plus de cinq mille mètres d'altitude. Tous les soirs, les martinets montent à la limite de la stratosphère et donc de l'oxygène. Là, ils dorment, du moins en partie, comme le font souvent les grands migrateurs : une moitié du cerveau reste en veille, l'autre est en sommeil profond." http://www.ladepeche.fr/art...

1

1
2014-05-18 23:22:45 +0200

Merci Germain de ces informations qui rendent le martinet encore plus énigmatique et fabuleux.
Pour la petite histoire, j'habite en banlieue parisienne et les premiers martinets sont arrivés, il y a quelques jours.

1

2
2014-05-19 09:49:11 +0200

Des martinets ont été suivis pendant toute une saison par des radars météorologiques.
Etonnement assuré … si vous lisez l'anglais
http://www.sciencedirect.co...
ou alors cet article en français inspiré des travaux ci-dessus
http://www.meteo.be/meteo/v...

2

2
2014-07-06 14:37:58 +0200

La région où j'habite est constellée de terrils, vestiges de l'activité charbonnière qui a animé la Belgique et le Nord de la France au siècle dernier. L'un d'eux s'appelle "Le Terril du Martinet". Devenu réserve naturelle, il abrite diverses espèces d'amphibiens et de batraciens. Lorsque j'y suis allée tout récemment, des martinets ont traversé le ciel à toute vitesse en criant. Voilà un endroit qui porte bien son nom.

2

À propos de l'auteur

J'enseigne les lettres et la philosophie à paris. Je suis provincial d'origine et je le reste dans l'âme. Je crois profondément à la diversité, la biodiversité qui fait toute la richesse de la nature, mais aussi la diversité culturelle et humaine. Il n'y a que les jumeaux homozygotes qui se ressemblent totalement. Chaque être humain a sa particularité et doit l'épanouir dans un monde qui tend ...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 5811
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 6382
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 99
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 53
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 52
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 114

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy